fbpx

Croissance exponentielle

Autosphere » Parc » Croissance exponentielle
Dave Wharf, Directeur Principal, Opérations Commerciales chez Evo Car Share espère pouvoir étendre le service à d'autres régions de la Colombie-Britannique. Source: Evo Car Share

Avec plus de 200 000 membres, ce programme d’autopartage est une véritable histoire à succès canadienne.

Il y a huit ans, la British Columbia Automobile Association (BCAA) a lancé Evo Car Share avec une petite flotte de 250 véhicules. Depuis, la demande pour le service a considérablement augmentée et aujourd’hui la flotte compte près de 2 500 hybrides, ainsi que quelques véhicules électriques, et ils sont prêts pour une croissance encore plus grande à l’avenir.

Actuellement, Evo Car Share opère dans la région métropolitaine de Vancouver et à Victoria. Evo Car Share est un programme d’autopartage « flottant ». « Cela signifie, » explique Dave Wharf, Directeur Principal, Opérations Commerciales chez Evo Car Share, « que les véhicules peuvent être pris n’importe où dans notre zone de service, puis déposés à n’importe quel endroit de cette zone. Il n’y a pas de stationnement fixe où il faut retourner la voiture. »

Les membres d’Evo Car Share utilisent une application sur leur téléphone mobile pour trouver le véhicule le plus proche, le déverrouiller et prendre la route. Ils peuvent conduire jusqu’à leur destination et simplement laisser le véhicule sur place pour que le prochain membre puisse l’utiliser quand il en a besoin. Comme tous les véhicules démarrent par bouton-poussoir, il n’y a jamais besoin de clés pour ouvrir les portes ou démarrer le moteur. Tout est géré via une application unique.

Adhésion mondiale

Evo Car Share compte des membres du monde entier. Toute personne intéressée par l’utilisation du service peut s’inscrire en ligne, mais l’adhésion n’est disponible que pour les personnes ayant un dossier de conduite vierge.

« Nous avons des membres de presque tous les pays, » explique Wharf, « parce que nous avons des étudiants internationaux qui viennent étudier à Vancouver. Tant qu’ils peuvent prouver qu’ils ont un dossier de conduite vierge dans leur pays d’origine, nous pouvons traiter leur demande et les approuver. »

Grâce à un partenariat avec Park ‘n’ Fly, les membres d’Evo Car Share peuvent atterrir à l’aéroport international de Vancouver, prendre un véhicule à l’aéroport, puis se rendre où ils en ont besoin.

Wharf admet que gérer un programme d’autopartage flottant avec plus de 200 000 membres et près de 2 500 véhicules peut être complexe, et il remercie la société de gestion de flotte d’Evo Car Share, Holman, pour avoir aidé à optimiser la flotte, de l’acquisition à la maintenance en passant par la revente.

Hybrides et véhicules électriques

La grande majorité des véhicules de la flotte d’Evo Car Share sont des hybrides Toyota Prius. « Ils sont parfaits pour nos besoins, » explique Wharf. « Ils peuvent être équipés de porte-vélos, de porte-skis et de porte-snowboards, ce qui est idéal pour beaucoup de nos membres. »

Plus récemment, ils ont ajouté des hybrides Toyota Corolla à la flotte, ainsi qu’un certain nombre de Kia Niro EV, bien que Wharf admette que l’ajout de véhicules électriques dans un environnement flottant présente un ensemble unique de défis.

L’un des principaux défis avec une flotte flottante est le carburant. « En ce moment, nous alimentons nos véhicules avec l’aide de camions de carburant mobiles qui circulent jour et nuit, » explique Wharf, ajoutant que cela n’a pas toujours été le cas.

David Holdsworth, Directeur de Compte chez Holman, a joué un rôle crucial dans le lancement de la flotte d’Evo Car Share et explique comment la flotte utilisait initialement une solution de ravitaillement plus conventionnelle.

« Nous avons commencé avec un programme traditionnel de cartes de carburant, » dit Holdsworth, « mais cela nous a posé une foule de défis, notamment pour convaincre les membres de prendre le temps de ravitailler les véhicules. Le vol de cartes de carburant était un autre grand défi. »

Holdsworth note que le programme de cartes de carburant a été en vigueur pendant les deux à trois premières années, avant d’être remplacé par une flotte de camions de ravitaillement tiers, qui sont encore utilisés aujourd’hui.

Croissance future

Aussi grand et aussi réussi que soit le programme d’Evo Car Share, Wharf dit qu’il y a encore de la place pour la croissance, et qu’il espère pouvoir étendre sa flotte au point où le programme pourra desservir d’autres régions de la Colombie-Britannique.

« Nous sommes la British Columbia Automobile Association, » dit-il. « Je pense qu’il est important que nous examinions d’autres régions de la province et que nous trouvions des moyens d’aider davantage de résidents de la Colombie-Britannique avec leurs solutions de mobilité. En regardant vers l’avenir, nous devons également trouver comment atteindre un état zéro émission avec nos véhicules, tout en offrant le même service. »

Catégories : Éditorial, Parc

EMPLOIS

 
Automobile Andredi
Peintre finisseur
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Mazda Pointe-aux-Trembles
Conseiller (ère) - occasion
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
Rombotis Tuning Inc
Conseiller(ère) technique
 
  LAVAL
  Temporaire possibilité permanent
 
 
Confidentiel
Directeur.rice des ventes
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
BMW - Mini Ste-Agathe
Conseiller.ère en vente - véhicules neufs et d'occasion
 
  STE-AGATHE-DES-MONTS
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES