fbpx

Deloitte présente un rapport sur l’électrification des parcs commerciaux

Autosphere » Parc » Deloitte présente un rapport sur l’électrification des parcs commerciaux
L’électrification des parcs de véhicules commerciaux est un incontournable. Photo Deloitte

Une récente étude de la firme Deloitte présente un portrait intéressant de l’électrification des parcs véhiculaires au Canada.

Mentionnant que les parcs électrifiés ouvrent la voie à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’analyse indique que plusieurs entreprises mettent en place des stratégies d’électrification de leurs parcs.

Selon le rapport, les entreprises qui adoptent cette approche développent un avantage concurrentiel et se positionnent pour capter des parts de marché tout en verdissant leur image corporative.

Le secteur du transport commercial représente 60 % des émissions de gaz à effet de serre liées au transport routier même si les véhicules de cette catégorie ne représentent que 20 % de l’ensemble de véhicules canadiens.

Les entreprises de transport, incluant celles effectuant de la livraison, des opérations de commerce au détail, des activités de télécommunication ou encore de transport des personnes, reconnaissent la nécessité d’effectuer un virage vert.

Comme le mentionne le rapport de Deloitte, l’électrification n’est pas la seule option puisque dans certaines application, l’hydrogène peut représenter une solution viable.

Les avantages du virage vers des véhicules à carburant alternatif sont nombreux.

L’étude explique que les précurseurs dans ce domaine en tirent des avantages concurrentiels et peuvent du même coup réduire leurs frais d’exploitation.

Cela répond aussi à un désir de la société d’adopter de meilleures pratiques environnementales.

Qui plus est, cela permet aux entreprises de se positionner face à l’avenir puisque les bonnes pratiques adoptées aujourd’hui vont réduire l’impact des contraintes gouvernementales, notamment l’obligation d’opter pour des véhicules légers n’utilisant pas de carburant fossile dès 2030.

Les véhicules lourds connaîtront la même obligation en 2040.

Préparer le virage

La firme Deloitte recommande une démarche structurée pour convertir graduellement le parc à une approche électrique.

Tout débute par l’analyse du parc incluant les types de véhicules, leur âge, les frais d’entretien et de carburant, le détail des parcours et les conditions climatiques.

La planification des structures de recharge est la seconde considération.

Un outil comme le Electrified proposé par Deloitte facilite l’identification des véhicules les plus aptes à être convertis à l’électricité.

Cet outil développe des propositions établies par types de véhicules. Car, le virage électrique risque de se faire graduellement, au rythme de l’introduction sur le marché de véhicules commerciaux électriques adéquats.

L’étude rappelle aux gestionnaires de parc que l’utilisation de véhicules commerciaux électriques est une autre paire de manches et change complètement la conception des opérations.

Par exemple, les contraintes de températures qui affectent l’autonomie des batteries, les temps de recharge ou encore les capacités de chargement vont demander des ajustements majeurs dans la planification des transports.

Le rapport indique par ailleurs qu’au moment de sa publication, 19 véhicules commerciaux de différentes tailles étaient disponibles sur notre marché, un nombre en constante progression.

Certaines entreprises de transport commercial d’importance se sont d’ailleurs associées avec des constructeurs automobiles pour accélérer le développement des véhicules électriques dont ils ont besoin.

En ce qui concerne les plateformes de recharge, Deloitte recommande dans son étude une planification qui va répondre aux besoins actuels, mais qui considérera aussi la croissance future du parc électrique.

Le recourt à un tiers parti pour l’installation et la gestion des bornes de recharge peut aussi être considéré.

Le rapport sur l’électrification des transports commerciaux mentionne aussi l’importance pour les gestionnaires de parc de s’y intéresser dès maintenant.

Plusieurs programmes de subventions existent en effet auprès du gouvernement fédéral et celui des provinces.

Personne ne peut prédire combien de temps ils seront offerts.

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : deloitte, Gestion,

EMPLOIS

 
Volvo Laval
Représentant.e des ventes
 
  LAVAL
  Permanent
 
 
Lachute Subaru
Conseiller.ère aux ventes véhicules neufs et d'occasion
 
  LACHUTE
  Temps plein
 
 
Saint-Georges GM
Estimateur.rice
 
  SAINT-GEORGES
  Temps plein
 
 
Léveillé Toyota
Commis comptable
 
  TERREBONNE
  Temps plein
 
 
ST-BASILE TOYOTA
Préposé à l'esthétique - à partir de 18.50$ / heure et + selon expérience
 
  SAINT-BASILE-LE-GRAND
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Aucun évènement