fbpx

Recharge & entretien des VÉ

Autosphere » Parc » Recharge & entretien des VÉ
Chris Hill est directeur de programme, planification du parc automobile, à la ville de Guelph. Il a également été président du chapitre de l'Ontario de la NAFA à deux reprises. Photo Jack Kazmierski

L’acquisition d’un véhicule électrique ne se limite pas au véhicule lui-même.

General Motors a commencé la production du fourgon commercial à moteur électrique BrightDrop à Ingersoll, en Ontario. Avec Lion au Québec, il y a maintenant deux usines d’assemblage au Canada qui produisent des véhicules entièrement électriques pour les clients des parcs.

Le jour où de plus en plus de gestionnaires de parcs décideront de commander le premier véhicule électrique pour leur organisation se rapproche.

Chargement de la batterie

Le meilleur point de départ n’est pas le choix du véhicule, mais la façon dont la batterie du véhicule sera chargée. L’un des avantages d’un véhicule électrique est qu’il peut être rechargé lorsqu’il n’est pas utilisé. L’analyse de rentabilité d’un véhicule électrique est améliorée si le véhicule est garé la nuit, ce qui laisse beaucoup de temps pour la recharge à un moment où les prix de l’électricité sont généralement plus bas que pendant la journée.

La première décision à prendre est donc de savoir où le véhicule sera chargé. L’employé le ramènera-t-il chez lui et le chargera-t-il sur place, ou sur le lieu de travail ?

Concentrons-nous sur la recharge sur le lieu de travail. On dit que personne n’escalade le mont Everest tout seul, il est donc recommandé que ce soit un projet d’équipe, quelle que soit la taille de la station de recharge. Le gestionnaire des installations est un acteur clé dans ce domaine.

N’oubliez pas non plus que le terme « chargeur » est utilisé à tort et à travers pour désigner ce que l’on appelle à juste titre EVSE ou équipement d’alimentation des véhicules électriques. Un chargeur est un dispositif dans le véhicule qui convertit le courant alternatif en courant continu et contrôle le flux d’énergie dans les batteries pour éviter de les endommager.

Consultation des fournisseurs de services publics

Il faut consulter le service de distribution d’électricité. Le raccordement au réseau et l’infrastructure du site doivent être dimensionnés en fonction de la demande électrique pour la recharge. Le propriétaire du parc doit prévoir combien de véhicules seront en charge plusieurs années à l’avance, même si l’équipement sera étendu ultérieurement. Il est parfois impossible pour le service public d’ajouter un service supplémentaire à un site existant. Si c’est le cas, il faut trouver un site alternatif.

Un autre avantage des véhicules électriques est que le coût de l’électricité pour couvrir la même distance est bien inférieur à celui des autres carburants. Mais il faut la gérer. Les « frais de demande » sont des suppléments d’électricité qui interviennent lors des pics d’utilisation et peuvent être prélevés par le service public si la consommation d’électricité est trop importante à certains moments de la journée. Si le site présente par ailleurs une faible demande d’électricité, comme un bureau ou un entrepôt, les frais de demande doivent être gérés pour réduire les coûts d’électricité.

Des stations de recharge publiques pourraient être utilisées à la place d’une installation sur site, mais cela implique d’interrompre l’utilisation quotidienne du véhicule pour le recharger pendant son utilisation et de perdre du temps supplémentaire si la station la plus proche est occupée ou hors service. Le coût de la recharge publique n’est pas réglementé et est loin d’être aussi compétitif que celui de l’essence au détail. Les prix de facturation peuvent varier considérablement en fonction du fournisseur.

Des considérations différentes en matière d’entretien

Un autre avantage des véhicules électriques est la réduction des frais d’entretien, car il y a moins de pièces mobiles à user. Roger Smith, fondateur et PDG de Fleet Challenge, souligne que les propriétaires de VÉ ont toujours besoin d’un budget pour l’entretien. De nombreux éléments doivent encore faire l’objet d’un entretien régulier, comme les pneus, la suspension, le chauffage et la climatisation, et oui, les freins, mais pas aussi fréquemment qu’avant, car les VE sont dotés d’un système de freinage par récupération au lieu de s’appuyer sur des surfaces de friction pour s’arrêter. Les camions moyens et lourds EV devront faire l’objet d’inspections annuelles, conformément à la réglementation provinciale.

Les véhicules électriques représentent le prochain grand défi en matière de gestion de parc et ils ne mobiliseront pas seulement le gestionnaire de parc dans une organisation. Un bon point de départ est d’avoir un plan qui prévoit les exigences en matière de charge.

 

Catégories : Chronique, Parc
Étiquettes :
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

janvier

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES