fbpx

Vale & GM signent un accord à long terme d’approvisionnement en nickel au Canada

Autosphere » Parc » Vale & GM signent un accord à long terme d’approvisionnement en nickel au Canada
Véhicule électrique dans les exploitations minières souterraines canadiennes. Photo Vale

Vale Canada Limited, une filiale de Vale S.A., et General Motors Co., ont annoncé avoir signé une entente commerciale contraignante pour l’approvisionnement à long terme en sulfate de nickel de qualité batterie de l’usine proposée par Vale à Bécancour, au Québec.

Cet accord permet à GM d’obtenir un approvisionnement en sulfate de nickel provenant d’un partenaire de libre-échange des États-Unis, afin de répondre à ses besoins croissants en matière de production de VÉ en Amérique du Nord.

Selon les termes de l’entente, Vale fournira du sulfate de nickel de qualité batterie à hauteur de 25 000 tonnes métriques par an de nickel contenu pour utilisation dans les cathodes de batterie Ultium de GM, qui alimenteront une large gamme de véhicules électriques, notamment le Chevrolet Silverado EV, le Blazer EV et l’Equinox EV, la Cadillac LYRIQ, la GMC Sierra EV, ainsi que le pick-up et le SUV GMC HUMMER EV. La quantité de nickel contenu est suffisante pour fournir environ 350 000 VÉ par an. Les livraisons devraient commencer dans la seconde moitié de 2026.

Cette initiative démontre la position stratégique unique de Vale comme fournisseur de choix de l’industrie des VÉ, en tirant parti de sa faible empreinte carbone et de sa position de leader du marché et premier producteur de nickel fini en Amérique du Nord. Le sulfate de nickel est le composé chimique utilisé dans la production de matériaux actifs cathodiques pour les batteries lithium-ion à base de nickel.

Un accord déterminant

« Il s’agit d’un accord capital pour Vale, Métaux de base qui permet à notre partenaire clé GM de participer à cette installation unique en son genre au Canada et en Amérique du Nord, a déclaré Deshnee Naidoo, Vice-Présidente exécutive de Vale, Métaux de base. Le projet de sulfate de nickel proposé utilisera du nickel de haute pureté et à faible empreinte carbone provenant de nos raffineries canadiennes. Il s’agit d’une extension naturelle nos activités, permettant des ventes diversifiées et un point d’entrée et d’ancrage rapide sur le marché nord-américain des véhicules électriques. Nous sommes impatients de poursuivre nos engagements avec les gouvernements du Canada et du Québec sur ce projet stratégique de minéraux critiques. »

« L’organisation interfonctionnelle de GM – qui comprend des experts en achats et en chaînes d’approvisionnement mondiales, en développement d’entreprise, en services juridiques, en finances et en trésorerie – est entièrement dédiée à mettre en place une chaîne d’approvisionnement des VÉ sûre, durable, flexible et compétitive en termes de coûts, a déclaré Doug Parks, vice-président exécutif de GM chargé du développement des produits, des achats et des chaînes d’approvisionnement mondiales. Leur travail a déjà permis à GM de signer plusieurs accords contraignants pour obtenir les matières premières nécessaires à la production d’un million d’unités de VÉ par an en Amérique du Nord en 2025. Ce nouvel accord avec Vale renforce le leadership de GM dans l’établissement d’une chaine d’approvisionnement nord-américaine qui comprend un approvisionnement important en sulfate de nickel de haute qualité provenant d’une source de faible empreinte carbone. »

« De plus, le Canada continue de jouer un rôle important dans l’avenir tout-électrique de GM et les matériaux provenant de Vale aideront à soutenir l’éligibilité des VÉ aux incitatifs fiscaux pour l’énergie propre aux États-Unis », a ajouté M. Parks.

Le Canada, leader mondial en batteries pour VÉ

Vale et GM ont également convenu d’explorer des possibilités de collaboration afin de développer des technologies de pointe et des avenues commerciales pour valoriser les métaux recyclés.

« Cette entente entre Vale et GM s’appuie sur l’industrie canadienne des batteries pour VÉ, qui est à l’avant-garde mondiale, a déclaré l’honorable François-Philippe Champagne, ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. Il est devenu encore plus clair que le Canada peut être le fournisseur de choix pour les voitures électriques de l’avenir. En tirant parti des minéraux essentiels canadiens, nous verrons plus d’emplois pour les Canadiens, une économie en croissance et un avenir plus vert et plus propre pour tous. »

« La signature de cet accord confirme que les plus grands acteurs de l’industrie veulent investir ici et entrer dans notre chaîne d’approvisionnement. Nous avons les ressources et l’expertise pour produire la batterie la plus propre au monde, et cette nouvelle y contribue assurément, a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre québécois de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

 

Catégories : Communiqué de presse, Parc
Étiquettes :
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

décembre

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES

13décToute la journée14Programme CCAM-NADA, Gestion et comptabilité des ventes de véhiculesUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

14déc8:30 am12:01 pmProgramme CCAM-NADA, La gestion efficace de la discipline!Un programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

14décToute la journéeConseillers techniques: Augmentez la vente de vos heures par bon de travailUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

15déc12:30 pm9:00 pmGrand Forum AIA du QuébecPresented by AIA Quebec

janvier

05jan(jan 5)7:00 am08(jan 8)11:59 pmCES 2023

X