fbpx

Données : Sécurité et stabilité

Autosphere » Parc » Données : Sécurité et stabilité
Un flux de données continu et fiable devient de plus en plus essentiel dans le transport et la logistique. PHOTO Opengear

L’importance d’un flux de données fiable est de plus en plus critique pour les opérateurs de parc.

La continuité des activités est essentiellement devenue un terme à la mode ces deux dernières années. Avec la pandémie de COVID-19 qui a perturbé l’économie mondiale, les parcs de transport ont plus que jamais besoin d’une connectivité continue pour continuer à tourner.

Pourtant, la théorie est une chose, la pratique en est une autre. Pour comprendre ce qu’il faut faire pour alimenter un flux continu (et sécurisé) de données dans le monde réel – un environnement où les flottes et les réseaux de transport doivent faire face à des réseaux distribués, à une croissance rapide de la télématique et de l’enregistrement électronique et à des conditions climatiques souvent changeantes – Autosphère s’est entretenu avec Joel Sheppard, directeur régional des ventes pour le Canada chez Opengear, un fournisseur de premier plan de solutions pour l’accès sécurisé et résilient aux réseaux et l’automatisation des TI. Voici ce qu’il avait à dire.

Autosphère : Quels sont, selon vous, les éléments clés pour faire fonctionner efficacement un écosystème de transport « numérique » ?

Joel Sheppard : Lorsque nous regardons un écosystème de transport numérique et vivant, il est complexe et composé de beaucoup de pièces mobiles, avec de nombreuses parties différentes impliquées. Dans le domaine du transport, il y a les véhicules et le parc, les courtiers et les expéditeurs, et souvent, toutes ces parties prenantes essaient de communiquer entre elles et ne fonctionnent pas sur la même plateforme. Et souvent, à cause de cela, ils sont constamment confrontés à des défis liés à la stabilité et à la visibilité.

Lorsque vous appliquez des applications anciennes et des systèmes informatiques plus disparates à votre infrastructure de communication, ils ne fournissent souvent pas une vue complète de votre environnement opérationnel. Et d’un point de vue opérationnel, cela peut avoir un impact considérable sur l’entreprise dans son ensemble.

Cela devient particulièrement important si l’on considère les demandes actuelles du point de vue du marché et le désir de tirer parti des nouvelles technologies. De nombreuses organisations impliquées dans le transport et la logistique sont vraiment dans une situation où elles doivent considérer leur infrastructure et leurs plateformes actuelles comme un système connecté.

En fin de compte, une réflexion prospective doit être mise en place pour s’assurer qu’en tant qu’entreprise, vous exploitez la bonne technologie, qu’elle est fiable et que les demandes sont satisfaites par la mise en place de l’infrastructure appropriée.

AS : Combien de travail reste-t-il à faire pour créer une infrastructure de communication cohérente, rapide et fiable ?

JS : Cela se résume vraiment à avoir un réseau résilient. Aujourd’hui, beaucoup d’organisations ajoutent de nouvelles applications et il y a beaucoup de technologies différentes. L’ajout de ces applications peut mettre le réseau à rude épreuve et augmenter le risque de pannes.

Ainsi, dans le cas du transport routier et du transport de marchandises, par exemple, où il existe de nombreux sites et points de vente dans tout le pays, une panne peut survenir dans un centre de données et non sur le site physique réel. Bien qu’il y ait souvent une certaine redondance intégrée, avec du matériel de remplacement disponible et des connexions réseau secondaires, ce n’est pas souvent une manière rentable de construire et de gérer votre infrastructure numérique, ni de fournir une protection adéquate de la sécurité des données.

C’est là qu’une entreprise comme Opengear peut apporter une valeur ajoutée en offrant une deuxième paire d’yeux, ainsi que la capacité de sécuriser les emplacements du réseau et de fournir un chemin secondaire pour le réseau en cas de panne. Que votre flotte soit engagée dans des opérations longue distance ou des livraisons métropolitaines, vos sites distants doivent être sécurisés.

AS : Sur la base de ce que nous avons appris pendant la pandémie, comment pensez-vous que nous pouvons tirer parti de la technologie pour atténuer les perturbations potentielles du transport et de la logistique à l’avenir ?

JS : La pandémie de COVID-19 est certainement un événement unique en son genre et, bien qu’elle ait obligé pratiquement toutes les industries à pivoter, elle a également démontré que les organisations doivent vraiment s’asseoir et revoir leur approche du transport lui-même et de la technologie.

Il faut tenir compte des contraintes opérationnelles qui peuvent entraîner des retards de livraison, des encombrements et des taux de fret plus élevés. En raison de ces facteurs d’influence externes, il est urgent d’adopter des solutions numériques efficaces. Mais pour ce faire, l’approche doit être calculée. Ce que j’entends par là, c’est qu’il faut examiner votre réseau existant de l’intérieur et envisager une visualisation en temps réel de ce réseau.

Pendant la pandémie, le secteur des transports (et d’autres) a rapidement compris l’importance de déployer une technologie appropriée, notamment en tirant parti de la puissance de l’informatique en nuage et de l’automatisation. La technologie moderne permet également d’accéder à des informations essentielles telles que la visibilité des marchandises, la traçabilité et contribue même à atténuer les problèmes de pénurie de main-d’œuvre. La mise en place d’une infrastructure efficace permet à une organisation de pivoter rapidement à l’avenir, si et quand une perturbation se produit.

AS : En termes de sécurité des réseaux, quels sont, selon vous, les éléments importants à prendre en compte pour l’avenir ?

JS : Il ne fait aucun doute que les innovations numériques améliorent la fonctionnalité et augmentent l’efficacité dans le secteur des transports. Mais en déployant toute nouvelle infrastructure, il est également important de comprendre qu’en le faisant, il y a un risque accru de cybermenaces. Nous en entendons parler constamment tous les jours, mais il faut en parler continuellement car il y a de plus en plus de dispositifs télématiques et IoT ajoutés aux réseaux. Les vulnérabilités existent et peuvent provoquer des perturbations sur le réseau.

Si une entreprise dispose de la bonne technologie, comme par exemple Lighthouse d’Opengear (notre plateforme de gestion centrale), elle peut avoir une vision holistique de tous ses équipements ainsi que de tous les produits et applications qui fonctionnent au sein de ce réseau. Par conséquent, en cas de cyberattaque, ils peuvent désactiver l’accès aux réseaux et aux équipements touchés. Ils peuvent également fermer l’accès aux serveurs pour protéger les données contre une violation et même déconnecter le réseau étendu pour isoler les succursales touchées.

Bien que certaines organisations du secteur des transports soient plus avancées que d’autres dans ce type de développement, la possibilité d’avoir une vision globale de votre environnement numérique fait une grande différence à long terme. En fin de compte, cela se résume à la continuité des activités et à la réduction de l’impact des perturbations, ce qui est d’une importance capitale pour les flottes et les entreprises de transport.

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : Opengear, Technologie

EMPLOIS

 
Haut Richelieu Volkswagen
Conseiller.ère en vente de véhicules (1 véhicules neufs)
 
  ST-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Directeur des ventes - neuf & occ.
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Conseiller.ère technique
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
Acura de Laval
Conseiller.ère en vente de véhicules d'occasion
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Hyundai Casavant
Conseiller.ère technique - interne
 
  SAINT-HYACINTHE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES