fbpx

La flotte de Hyundai XCIENT dépasse 1 million de kilomètres

Une flotte de camions à pile à combustible Hyundai XCIENT dépasse le seuil du million de kilomètres. PHOTO Hyundai

La flotte de camions à pile à combustible XCIENT de Hyundai Hydrogen Mobility a dépassé collectivement le million de kilomètres parcourus en seulement 11 mois de service en Suisse.

Pendant cette période, la flotte a réduit les émissions de CO2 de plus de 630 tonnes, selon les estimations, par rapport aux véhicules à moteur diesel.

Depuis son arrivée sur les routes suisses en octobre dernier, la flotte de 46 camions à pile à hydrogène a pu franchir cette étape au service de 25 entreprises suisses de logistique, de distribution et d’approvisionnement de supermarchés.

« Les entreprises suisses de transport et de logistique sont convaincues que les véhicules commerciaux à pile à hydrogène présentent le plus grand potentiel parmi les différents véhicules à énergie alternative. Les entreprises membres ne se contentent pas d’introduire des camions à pile à hydrogène. Elles attendent beaucoup de la source d’énergie hydrogène qui présente un grand potentiel pour l’avenir et sont convaincues que l’hydrogène sera la clé de la transition vers une énergie écologique, » a déclaré Jörg Ackermann, président de l’Association H2 Mobility Switzerland.

Développement de la flotte

Après avoir initialement lancé le modèle en 2019, Hyundai a révélé le mois dernier le camion lourd XCIENT Fuel Cell 2021.

La nouvelle génération de camions présente une calandre au design audacieux ainsi que des mises à jour visant à améliorer ses performances. Les nouveaux camions sont disponibles en configuration 4×2 ou 6×2 à carrosserie rigide.

Au total, 140 unités du modèle 2021 seront expédiées en Suisse d’ici la fin de l’année. Pour aller encore plus loin dans ce virage écologique, la flotte passera à 1 600 camions hydroélectriques d’ici 2025.

Façonner l’avenir de Hyundai dans l’hydrogène

En 2019, Hyundai Motor Company a lancé une coentreprise avec la société suisse H2 Energy pour créer Hyundai Hydrogen Mobility (HHM).

Basée en Suisse, HHM loue les camions à pile à combustible XCIENT à des exploitants de camions commerciaux sur la base d’un paiement à l’utilisation et inclut également l’approvisionnement en hydrogène. L’avantage pour les clients des flottes commerciales est qu’il n’y a pas d’investissement initial.

« HHM prévoit de se lancer dans d’autres pays européens l’année prochaine », a déclaré Mark Freymüller, PDG de Hyundai Hydrogen Mobility. »

« L’Allemagne et les Pays-Bas sont les plus probables, et il existe également un fort intérêt pour nos véhicules dans presque tous les autres pays européens. La dernière poussée de Hyundai mettra davantage de pression sur les acteurs locaux, qui développent leurs propres plans pour l’hydrogène. »

Dans le cadre de son plan « Stratégie 2025 », Hyundai Motor Company s’est fixé pour objectif de vendre 110 000 véhicules électriques à pile à combustible dans le monde d’ici 2025. Parallèlement, le groupe Hyundai Motor, plus large, prévoit d’augmenter sa capacité de production de véhicules à hydrogène pour atteindre 500 000 unités d’ici 2030.

L’une des façons dont Hyundai prévoit d’atteindre cet objectif est d’introduire sa technologie de véhicule électrique à pile à combustible sur le marché des véhicules commerciaux.

Hyundai a également annoncé son intention de s’étendre aux tracteurs de camions. L’entreprise envisage de faire de l’Amérique du Nord le premier marché sur lequel les produits seront testés et lancés. Avec une emprise sur deux des marchés industriels les plus forts du monde, Hyundai entend donner l’exemple avec ses camions à hydrogène.

Promouvoir une Europe de l’hydrogène

L’Europe s’oriente progressivement vers une mobilité propre. L’Union européenne a annoncé un plan de relance vert dans le cadre de sa nouvelle stratégie pour l’hydrogène.

L’objectif est d’augmenter considérablement la production d’hydrogène vert en Europe, c’est-à-dire d’hydrogène obtenu à partir de sources renouvelables.

L’hydrogène vert est produit en utilisant de l’électricité renouvelable, comme l’hydroélectricité, pour séparer les molécules d’hydrogène et d’oxygène de l’eau, ce qui n’entraîne aucune émission de dioxyde de carbone. Ce processus est connu sous le nom d’électrolyse.

La disponibilité accrue de l’hydrogène, ainsi que des stations de ravitaillement, entraînera une augmentation des transports à émissions nulles.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X