fbpx

Nissan RE-LEAF : véhicule d’intervention d’urgence à 100 %

Le prototype de travail RE-LEAF est basé sur la voiture de tourisme Nissan LEAF. PHOTO Nissan

Nissan a dévoilé un concept de véhicule d’intervention d’urgence 100 % électrique.

Ce concept est conçu pour fournir une alimentation électrique mobile à la suite de catastrophes naturelles ou de conditions météorologiques extrêmes.

En plus des modifications permettant de naviguer sur des routes couvertes de débris, le RE-LEAF est équipé de prises de courant étanches montées directement à l’extérieur du véhicule. Ces prises permettent d’alimenter des appareils de 110 à 230 volts à partir de la batterie du véhicule.

Le RE-LEAF peut être conduit au centre d’une zone sinistrée. Il peut fournir une alimentation électrique entièrement mobile pour faciliter le processus de récupération. Le système intégré de gestion de l’énergie peut faire fonctionner des équipements médicaux, de communication, d’éclairage et bien d’autres.

« Nous explorons constamment les moyens par lesquels les véhicules électriques peuvent enrichir nos vies, au-delà du transport à émission zéro », a déclaré Helen Perry, responsable des voitures électriques et des infrastructures de Nissan en Europe. « Des concepts comme le RE-LEAF montrent l’application possible des VES dans la gestion des catastrophes et démontrent qu’une technologie plus intelligente et plus propre peut aider à sauver des vies et à offrir une plus grande résilience ».

Applications concrètes des VE lors de catastrophes

Les catastrophes naturelles sont la principale cause des pannes de courant. Selon un rapport de la Banque mondiale de 2019, les catastrophes naturelles et le changement climatique ont causé 37 % des pannes en Europe ainsi que 44 % aux États-Unis entre 2000 et 2017.

Lorsqu’une catastrophe survient, le temps nécessaire pour rétablir l’électricité est généralement de 24 à 48 heures. Pendant cette période, les véhicules électriques peuvent fournir une alimentation de secours mobile sans émission.

Nissan a créé le RE-LEAF pour démontrer le potentiel des véhicules électriques dans le cadre de la récupération après une catastrophe. Bien qu’il ne s’agisse que d’un concept de travail, la technologie est déjà utilisée dans le monde réel. Au Japon, Nissan utilise le RE-LEAF pour fournir de l’énergie et des transports d’urgence après des catastrophes naturelles depuis 2011. L’entreprise a également établi des partenariats avec plus de 60 gouvernements locaux pour soutenir les secours en cas de catastrophe.

Les VES de Nissan peuvent également servir de batteries de stockage mobiles pour alimenter les foyers et la société en électricité dans des situations non urgentes. Avec Nissan Energy Share, il est possible de créer un modèle d’énergie distribuable. Le RE-LEAF utilise la capacité de charge bidirectionnelle du LEAF, une caractéristique standard du modèle depuis son introduction en 2010. Cela signifie que le LEAF peut non seulement « tirer » de l’énergie pour recharger la batterie haute capacité, mais aussi la « repousser » vers le réseau grâce à la technologie V2G (Vehicle-to-Grid), ou directement vers des appareils électriques grâce à la technologie V2X (Vehicle-to-everything).

Améliorer la résilience avec les VES

La dernière Nissan LEAF e+ peut fournir suffisamment d’électricité pour alimenter un ménage européen moyen pendant six jours. Tout ça grâce à sa batterie entièrement chargée de 62 kilowatts-heure.

En tant que véhicule de récupération en cas de catastrophe, le RE-LEAF peut alimenter plusieurs appareils simultanément. Voici quelques exemples basés sur une utilisation de 230 volts :

  • Marteau piqueur électrique — 24 heures – 36 kWh
  • Ventilateur de ventilation sous pression – 24 heures – 21,6 kWh
  • Marmite à soupe de 10 litres – 24 heures – 9,6 kWh
  • Ventilateur médical pour soins intensifs — 24 heures – 3 kWh
  • Projecteur D.E.L. de 100 watts – 24 heures – 2,4 kWh

Une fois l’électricité rétablie dans la région, les VES peuvent être rechargés et assurer le transport. Ils peuvent parcourir jusqu’à 385 kilomètres par charge.

« Les véhicules électriques apparaissent comme l’une des technologies pouvant améliorer la résilience dans le secteur de l’électricité », a déclaré M. Perry. « En ayant des milliers de VES disponibles en veille, soit comme véhicules de secours en cas de catastrophe, soit branchés sur le réseau par le biais de la technologie Vehicle-to-Grid, ils sont les seuls à pouvoir créer une centrale électrique virtuelle pour maintenir un approvisionnement en énergie ».

Catégories : Communiqué de presse, Parc
Étiquettes : ,

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X