fbpx

Choisir une entreprise ou un logiciel de gestion ?

Autosphere » Parc » Choisir une entreprise ou un logiciel de gestion ?
Avec les fournisseurs de services télématiques tiers, les données sont envoyées à partir d'un appareil qui les transmet au fournisseur. PHOTO ShutterStock

Qu’il s’agisse du carburant, de la maintenance, des licences ou du coût des accidents, les logiciels de gestion de parc peuvent non seulement suivre les tendances, mais aussi faire des recommandations.

« Nous recevons déjà des données lorsqu’un client est inscrit au programme », explique David Thornton, vice-président des ventes et du service clientèle de Foss National Leasing. « Plus les données qui nous parviennent sont nombreuses, plus nous pouvons nous permettre de suivre les tendances et de faire de meilleures recommandations que si nous les obtenions de différentes sources ».

Avec les fournisseurs de télématique tiers, les données sont envoyées à partir d’un appareil qui les transmet au fournisseur. Cela peut fournir des informations sur des questions telles que la vitesse, le ralenti, les virages serrés et les problèmes de diagnostic, mais cela ne permet pas d’obtenir de l’information sur l’aspect monétaire. « Qu’est-ce que cela coûte vraiment ? » demande M. Thornton.

Dans ce cas, le calcul des centimes par kilomètre est probablement basé soit sur la consommation du véhicule, soit sur les données d’une tierce partie. « Comme elles peuvent provenir de tant de sources différentes, vous pourriez perdre une certaine intégrité dans les données », explique M. Thornton.

Les poids lourds

Certaines entreprises qui font la promotion de logiciels de gestion de parc sont souvent plus orientées vers les véhicules lourds. « Ils sont davantage conçus pour les tracteurs et les remorques que pour les véhicules légers », explique M. Thornton. « Pourraient-ils supporter les véhicules légers ? Probablement. Mais quand il s’agit d’en faire l’analyse, leur expertise est pour les véhicules lourds, non pour les véhicules léger ».

Les parcs de service de véhicules allant jusqu’à une tonne, y compris les tracteurs, les camions à benne et les camions-citernes plus lourds, ont un ensemble d’analyses différent.

Pour les parcs de type vente, une société de gestion de parc est probablement un meilleur choix. « Beaucoup d’entre elles ne s’occuperont pas de clients dont l’activité principale est le transport lourd », explique M. Thornton. « L’expertise se situe plutôt au niveau des grands parcs nationaux ou même des petits parcs locaux qui disposent de 20 à 200 véhicules légers, avec peut-être cinq ou dix camions pour déplacer le matériel ».

Les parcs qui doivent faire l’objet d’une déclaration fiscale bénéficient d’un ensemble de crédits d’impôt et de déclarations fiscales complètement différent pour les véhicules lourds et les véhicules légers. « Les sociétés de gestion de parcs ont tendance à s’associer à des tiers chargés de la conformité pour s’assurer que les informations sont toujours suivies », explique M. Thornton.

Coût total et avantages

Les entreprises de gestion de parcs automobiles peuvent fournir plusieurs solutions qui comprennent divers services permettant d’accumuler des informations directement à partir de sources telles que les vendeurs de carburant et de services d’entretien, les organismes gouvernementaux, les constructeurs de véhicules, les entreprises de télématique et bien d’autres encore. « La combinaison de services tels que la location, la gestion du carburant et de l’entretien, le remarketing, la télématique, les avantages fiscaux et la gestion des licences est un parfait exemple d’un tout qui est plus grand que ses parties », déclare Derek Grover, V.P. Technologie et Opérations, Jim Pattison Lease.

« La combinaison des informations provenant de divers services dans un seul système permet de réaliser de nombreux gains d’efficacité qui ne seraient pas possibles si ces services étaient gérés à partir de différents systèmes ou fournisseurs ».

Lorsqu’il doit choisir entre une société de gestion de parc ou un fournisseur tiers de logiciels de gestion, un gestionnaire doit prendre en compte plusieurs éléments : la taille du parc, la composition ou la préférence des véhicules, la manière dont les véhicules seront utilisés, l’environnement d’exploitation et le moment où il entend renouveler ses véhicules. « Les gestionnaires devraient également réfléchir à la manière dont ils veulent maximiser la revente de leurs véhicules, aux services permettant d’améliorer le parc, aux informations fournies par les analyses et à la manière dont ils veulent être impliqués dans la gestion quotidienne », recommande M. Grover.

« Les fournisseurs tiers peuvent travailler pour des parcs de véhicules ayant des besoins spécifiques, mais les gestionnaires de parcs de véhicules analysent l’ensemble des coûts et des avantages de chaque solution ».

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X