Vive le VÉ

Electric Vehicles, SOLO, electrification, fleet
Les ventes de VE devraient augmenter de 8,6 % en 2020. PHOTO Frost & Sullivan

Alors que le monde émerge d’une pandémie mondiale, on prévoit une augmentation de la demande mondiale de véhicules électriques.

Avec la COVID-19 qui paralyse les économies mondiales et les entreprises fermées depuis des mois, les ventes de véhicules électriques ont souffert comme le reste de l’industrie automobile, si ce n’est plus. Très franchement, l’électrification n’a pas été une priorité en ces temps difficiles.

Cela dit, les véhicules électriques sont loin d’être morts. En fait, de nombreux constructeurs vont de l’avant avec des plans visant à mettre sur le marché de nouveaux véhicules et de nouvelles technologies, dans l’espoir d’un regain d’intérêt pour l’électrification à mesure que le monde reprendra ses activités.

Selon le rapport « Global Electric Vehicle Market Outlook, 2020 », publié en juin par Frost & Sullivan, bien que la COVID-19 ait fait chuter les ventes de véhicules électriques dans le monde entier, alors que le marché se remet de la pandémie, Frost & Sullivan prévoit une « croissance saine » des ventes mondiales de VE.

Selon leur rapport, dans un scénario optimiste, les VÉ devraient croître de 8,6 % par an, enregistrant 2,5 millions de ventes unitaires (véhicules électriques à batterie et véhicules électriques hybrides rechargeables) dans le monde en 2020.

Les ventes de VÉ seront stimulées par la mise en œuvre de normes d’émissions strictes dans tous les pays et de politiques mondiales favorisant l’adoption des véhicules électriques à batterie.

— Prajyot Sathe, Directeur de l’industrie automobile et des transports, Frost & Sullivan.

«En outre, les incitations non monétaires ou fiscales seront probablement plus attrayantes pour les acheteurs, car les pays ayant le taux de pénétration des VÉ le plus élevé, tels que la Norvège et les Pays-Bas, les offrent plutôt que des incitations en espèces», a ajouté M. Sathe.

L’économie post-COVID-19

Alors que les ventes d’automobiles, en général, ont pris un coup énorme cette année, les constructeurs commencent à faire des plans pour un monde post-COVID-19.

Cela inclut les fabricants de véhicules électriques. Par exemple, à la mi-juin, Electra Meccanica Vehicles, un concepteur et fabricant de véhicules électriques basé à Vancouver, a annoncé une «expansion accélérée» de la présence de l’entreprise sur le marché de la vente au détail de son véhicule électrique, le SOLO EV.

Avec un PDSF de 18 500 $, le SOLO est un véhicule monoplace entièrement électrique conçu pour les déplacements domicile-travail, les livraisons et la mobilité partagée.

«Alors que nous émergeons de la pandémie, le public est à la recherche d’alternatives de transport qui permettent l’indépendance personnelle dans un environnement de conduite sûr, sécurisé et autonome – une solution que notre fleuron, le SOLO EV, incarne pleinement», a déclaré Paul Rivera, PDG d’Electra Meccanica.

Bien que l’entreprise soit impatiente de reprendre ses activités, elle a admis (un mois auparavant) que la route qui s’ouvre devant elle n’est peut-être pas aussi facile que tout le monde le souhaiterait.

Dans un communiqué écrit, l’entreprise a expliqué que son usine de fabrication en Chine pourrait en fait rencontrer des problèmes d’approvisionnement.

«Bien que notre partenaire de fabrication, Zongshen, indique que ses opérations n’ont pas été affectées de manière significative pour le moment, une incertitude importante demeure quant à l’impact potentiel de la pandémie COVID-19 sur nos opérations.

Celles de Zongshen sont incertaines aussi (y compris, sans limitation, les niveaux de personnel), les chaînes d’approvisionnement en pièces détachées et les canaux de vente de nos produits, et sur l’économie mondiale dans son ensemble», a indiqué la société.

Extension du réseau de recharge des VÉ

Les réseaux de recharge des véhicules électriques se développent également au Canada, plusieurs organisations annonçant de nouvelles installations.

En juin, Electrify Canada a annoncé l’ouverture de neuf nouvelles stations de recharge rapide pour véhicules électriques en Colombie-Britannique, dont l’ouverture est prévue pour 2020. Ces stations seront situées le long de la route transcanadienne et des autoroutes 97 et 99.

La Colombie-Britannique a été à l’avant-garde du mouvement de la mobilité électrique et nous sommes ravis que les conducteurs de véhicules électriques en Colombie-Britannique puissent désormais bénéficier du réseau d’Electrify Canada.

— Robert Barrosa, Directeur de l’exploitation, Electrify Canada.

«Notre expansion sur la côte ouest est une autre étape importante dans notre démarche visant à fournir des options de recharge rapide de haute qualité à la communauté canadienne des VE, qui ne cesse de croître», a ajouté M. Barrosa.

En Ontario, la ville de Guelph a annoncé son intention d’installer 20 niveaux deux de connecteurs pour véhicules électriques dans toute la ville de Guelph.

«Nous nous sommes engagés à soutenir des projets d’infrastructure verte qui nous rapprocheront d’un secteur des transports à émissions zéro et contribueront à faire progresser l’avenir de l’énergie propre au Canada», a déclaré Lloyd Longfiel, député de Guelph.

«Cette initiative offrira aux habitants de Guelph plus d’options pour acheter, faire payer et conduire des véhicules à zéro émission tout en réduisant la pollution et en créant de bons emplois dans la classe moyenne.»

L’avenir électrique

Toujours en juin, Ford et VW ont annoncé des plans de collaboration pour l’ingénierie et la construction de véhicules commerciaux, dont un véhicule électrique Ford pour l’Europe (d’ici 2023) construit sur la base du Modular Electric Drive de Volkswagen.

«Les véhicules commerciaux sont aujourd’hui essentiels pour Ford et c’est un domaine dans lequel nous allons accélérer et nous développer, et travailler avec Volkswagen sur ces plates-formes nous apportera à tous deux des avantages financiers importants dans des domaines tels que l’ingénierie, les usines et l’outillage», a déclaré Jim Farley, directeur de l’exploitation de Ford.

«Séparément, Ford ajoutera des versions électriques à batterie du Transit et du F-150 dans les 24 prochains mois pour les clients commerciaux qui ont de plus en plus besoin d’émissions zéro et de la puissance de la connectivité, des données et de l’intelligence artificielle.»

Le mois de juin a également débuté par une annonce de Porsche Canada – l’ajout d’un nouveau membre électrifié de la flotte Porsche Drive Toronto – la toute nouvelle Porsche Taycan, entièrement électrique. La Taycan est disponible pour des réservations de location à la journée ou à la semaine.

Si l’on ajoute à cette liste les annonces de nombreux grands constructeurs concernant l’électrification et leurs projets de mise sur le marché de nouveaux produits et technologies, il est clair qu’il y a un avenir pour le VÉ au Canada et dans le monde entier.

La pandémie a peut-être fortement ébranlé les ventes de véhicules en général, et le marché des VÉ en particulier, mais avec le retour à une certaine normalité, les perspectives semblent plus prometteuses alors que l’industrie automobile sort de l’impasse.

 

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes :

Articles populaires

Nos partenaires

Menu
X