fbpx

Le CAA-Québec guide les ateliers vers l’électrique

Autosphere » Mécanique » Le CAA-Québec guide les ateliers vers l’électrique
CAA-Québec
Pierre-Serge Labbé, vice-président, en compagnie de Jacques Maheux, directeur du réseau des garages recommandés de CAA-Québec. PHOTO CAA-Québec / Jean Rodier

Démontrant son engagement dans la nouvelle mobilité CAA-Québec va donner un solide coup de pouce à ses garages recommandés désirant effectuer le virage électrique.

Le CAA-Québec a joué un rôle de précurseur dans ce domaine.

Comme le rappelle Pierre-Serge Labbé, vice-président de CAA-Québec, l’organisme offre des essais routiers de véhicules électriques depuis 2012 et les évalue depuis encore plus longtemps.

Dans le cadre du récent Salon du véhicule électrique Compétences VÉ a remis aux représentants de CAA-Québec un certificat de reconnaissance pour leur partenariat majeur à son programme de formation. PHOTO CAA-Québec / Jean Rodier

Qui plus est, plus récemment, il a validé auprès de plusieurs Associations à travers le monde leurs bonnes pratiques en matière de mobilité afin d’en tirer les meilleures pratiques.

« Nous sommes reconnus pour l’automobile, aujourd’hui nous nous engageons davantage dans la mobilité. »

CAA-Québec a déjà ajusté son offre pour répondre à cette nouvelle réalité des transports.

Par exemple, des unités de dépannage routier permettent l’aide aux électro-automobilistes, notamment par la recharge mobile, et des cliniques de santé des batteries sont déjà offertes.

Une réalité

Mais pour bien servir cette clientèle, CAA-Québec veut également accompagner ses garages recommandés pour les préparer à l’arrivée des véhicules électriques et hybrides branchables à leurs baies de service.

« On ne parle pas d’avenir, mais du présent, souligne Jacques Maheux, directeur du réseau des garages recommandés. À ce chapitre nous sommes associés depuis le début du programme Compétences VÉ et nous voulons en faire la promotion auprès de nos ateliers. »

Rappelons que ce programme de formation permet aux techniciens des ateliers de décrocher une certification reconnue à travers le Québec.

L’atelier possédant les compétences et les équipements nécessaires à réparer et entretenir les véhicules électriques et hybrides peut alors apparaître sur la carte du Circuit électrique.

Ce que veut faire le CAA-Québec c’est de bonifier cette visibilité auprès de la communauté des électro-automobilistes en affichant ces ateliers certifiés sur son site internet qui reçoit plus de 6 millions de visites annuellement.

Un coup de pouce financier

Plusieurs garages recommandés se sont déjà engagés dans les premières étapes menant à une certification Compétences VÉ et le CAA-Québec veut encourager l’ensemble de ses garages en proposant un soutien financier.

Ainsi, un atelier dont un des techniciens a complété et réussi le programme de formation aura droit à un remboursement de 10 % sur l’acquisition de certains équipements nécessaires au travail sur les VÉ.

CAA-Québec va également offrir une bonification salariale de 10 dollars l’heure pour les techniciens en formation dans les régions non assujetties.

Les ateliers certifiés pourront aussi afficher une reconnaissance dans leur commerce, informant les clients de ses capacités à entretenir la nouvelle génération de véhicules électriques.

« Pour nos garages recommandés, c’est une stratégie qui leur permettra de répondre à la demande croissante de la population pour des services d’entretien sur leurs véhicules électriques, souligne M. Maheux. C’est une valeur ajoutée pour eux et pour les automobilistes qui ont toujours fait confiance à CAA-Québec pour répondre à leurs besoins en mobilité. »

Il tient d’ailleurs à rappeler qu’il y a de l’entretien mécanique à faire sur ces véhicules, mais qu’un atelier doit aller chercher les compétences pour le faire de façon sécuritaire.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X