fbpx

Sur la mauvaise piste par Steve Oborne

Schéma électrique du capteur. PHOTO Toyota

Une charte de diagnostic peut être plus nuisible qu’autre chose.

Avec l’été qui est déjà entamé, les réparations des climatiseurs vont être chose courante durant les jours à venir.

Cette fois, je voulais illustrer un défi relatif à ce système en vous partageant une réparation effectuée sur une Matrix 2011.

À l’arrivée du véhicule, on constate que le système de climatisation ne fonctionne pas.

Pour un véhicule de cet âge, il est assez commun qu’il ait une fuite de réfrigérant.

Alors, la première vérification que j’ai choisi de faire est de vérifier la quantité de réfrigérant dans le système.

Hélas, il est pratiquement plein ; alors le problème se cache ailleurs.

La prochaine étape va être de vérifier les codes d’anomalie et de valider si les modules reçoivent la demande qu’on veut de la climatisation.

Un capteur important

Un code d’anomalie, B1479, flow sensor circuit est présent.

Le flow sensor sur le compresseur est un capteur qui fonctionne avec une alimentation 5 V et sert à informer l’ECM (Engine Control Module) qu’il y a une circulation au niveau de la climatisation, et d’ajuster la vitesse du moteur en conséquence.

Alors, on saute dans la charte de diagnostic.

Étape 1, on nous demande de prendre notre analyseur (scanner), et de faire une lecture du voltage du flow sensor.

Si le voltage est sous .3V ou au-delà de 4.7V, on nous dirige dans une direction.

Si le voltage est entre ces deux valeurs, selon d’où nous arrivons à cette charte, on va nous envoyer ou non dans une mauvaise direction.

Charte mal conçue

La lecture est 3.7 V.  La charte nous demande si on arrive d’une lecture de code, ou d’une charte de symptômes.

Vu qu’au tout début nous avons fait une lecture de code, on procède à l’étape 5, qui fait mention de remplacer le AC amplifier : le module qui contrôle le compresseur et qui communique avec l’ECM.

Malheureusement, cette charte a été mal conçue, et Toyota nous mène dans une mauvaise direction.

En tant que technicien, on aurait dû, à l’arrivée du véhicule, se diriger dans une charte de symptômes (que peu de techniciens vont avoir le réflexe de faire avec un code en main), lire les symptômes, choisir le bon, se faire diriger dans la charte du code B1479, et à la première étape, prendre la bonne direction qui nous apporte à changer le flow sensor, qui fait partie du compresseur du climatiseur.

Alors, en résumé, le problème de cette voiture était bel et bien le flow sensor qui donnait une mauvaise lecture.

Pour que l’AC amplifier commande le départ du compresseur du climatiseur, il doit absolument voir qu’il n’y a aucune circulation dans le compresseur.

Et c’est quoi cette valeur magique ?  4.1V.  Sous cette lecture, le compresseur ne partira jamais.

J’espère que ce petit indice va vous donner une bonne piste à suivre sur vos prochains diagnostics pour vous aider dans vos prochaines réparations !


Steve Oborne est propriétaire, avec sa conjointe, Jennifer Gilbert, de l’Atelier Oborne Service de Val-Joli. Il baigne dans la mécanique depuis son enfance. [email protected]

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X