fbpx

Opérations post-COVID-19 par Diane Freeman

Diane Freeman PHOTO Diane Freeman

L’orientation et le soutien sont essentiels en temps de crise.     

Lorsque les temps sont difficiles et incertains, comme c’est le cas depuis le mois de mars, nous réalisons souvent la nécessité d’avoir des conseils et un soutien. Pour les prestataires de services automobiles, le fait de faire partie d’associations industrielles peut être extrêmement bénéfique et constituer un excellent moyen de chercher à la fois des réponses et des idées. Dans le cas de l’AARO, au cours des derniers mois, nous avons répondu à de plus en plus d’appels de membres préoccupés par les changements et l’impact de COVID -19 sur leurs activités.

En mars, durant la première semaine du virus, l’AARO s’est battue avec acharnement pour que les ateliers de réparation soient désignés comme un service essentiel. Dans l’incertitude de savoir s’ils seraient en mesure de garder leurs portes ouvertes et leurs employés salariés au milieu du verrouillage, l’AARO leur a assuré que nous ferions tout en tant que leur association pour les maintenir en activité.

Le 24 mars, nous avons reçu de bonnes nouvelles : les ateliers de réparation d’automobiles ont été considérés comme un service essentiel et pouvaient rester ouverts.

Protéger les clients et les employés

Durant les premières phases de la pandémie, la sécurité des clients et des employés était une priorité et l’AARO a pris des mesures pour s’assurer que ses membres étaient en mesure de prendre toutes les mesures nécessaires. Il s’agissait notamment de demander aux clients de déposer leurs clés dans des boîtes à clé à l’extérieur de l’atelier, de n’assurer que les services essentiels aux véhicules, de réserver les clients sur rendez-vous uniquement et de veiller à ce que le personnel dispose de désinfectant pour les mains, de gants, d’équipement de protection individuelle (EPI) et de désinfectant pour les zones les plus sensibles à l’intérieur du véhicule, notamment le volant, les panneaux de porte, les commandes de chauffage, de ventilation et de climatisation et les sièges.

Nous avons mené une enquête auprès de nos membres et avons constaté une baisse de 40 % des recettes au cours des deux premiers mois de la pandémie. Ce n’était pas une surprise et au fil du temps, nous savions que nous n’allions pas assister à une reprise économique rapide et nous nous sommes demandé si les choses allaient revenir à leur niveau d’avant.

Différentes méthodes

Entre-temps, nous avons dû faire face à une « nouvelle normalité » résultant de la pandémie de COVID-19. Cela concerne tout, de la façon dont les entreprises sont gérées à la façon dont nous communiquons avec nos clients et nos fournisseurs auprès desquels nous achetons des pièces détachées et dont nous planifions la livraison de ces pièces.

Dans le cadre de l’assistance qu’elle apporte à ses membres, une association comme la nôtre a un rôle important à jouer pour fournir des informations actualisées et précises pendant une crise telle que COVID-19. Nous avons envoyé et continuerons à envoyer des informations importantes, comme la manière de recevoir une aide financière du gouvernement fédéral par le biais de programmes tels que la subvention salariale d’urgence du Canada (CEWS) et l’indemnité d’urgence du Canada (CERB).

Lorsque la pandémie a frappé, l’AARO a pu s’adapter rapidement au travail à distance grâce à la technologie de la vidéoconférence et des webinaires. Nous avons tenu notre première réunion virtuelle du conseil d’administration en juin et elle a remporté un tel succès que nous continuerons à tenir des réunions par vidéoconférence à l’avenir.

Changements dans la formation

Notre formation se poursuit avec Mark Lemay d’Auto Aide avec ses webinaires et ses cours en ligne qui ont vu plus de 100 participants se connecter pour chaque session. L’avantage est que Mark a pu couvrir un public plus large qu’auparavant. Sa formation en ligne a pu attirer tous les techniciens de la province, des zones rurales aux grandes villes. Cela ne signifie pas que nous n’aurons plus nos cours de formation en personne, mais jusqu’à ce que nous puissions les accueillir à nouveau, nous utiliserons les outils et la technologie pour atteindre virtuellement tous ceux qui continuent à améliorer leurs compétences et à répondre à leurs besoins de formation.

Les cours de l’ODP se poursuivent en ligne et nous continuerons à envoyer les informations par courrier électronique. Vous pouvez vous inscrire en appelant l’AARO au 1-800-268-5400, poste 2.

Détermination

Aujourd’hui, ici en Ontario, nous voyons la plupart des régions en phase 3 de réouverture, bien qu’une augmentation des cas COVID-19 dans certaines régions ait entraîné un retour à la phase 2 modifiée. Cela dit, dans l’ensemble, cette année, nous avons vu davantage d’entreprises reprendre leurs activités et les choses commencent à s’améliorer, mais pour pouvoir ouvrir davantage nos entreprises en même temps que d’autres et servir le public, nous devons continuer à appliquer nos pratiques de « nouvelle normalité », avec une distanciation sociale toujours en vigueur.

Bien que l’incertitude demeure, en tant que Canadiens, nous avons prouvé que nous sommes capables de nous adapter et de relever tous les défis auxquels nous sommes confrontés. En tant que nation, nous continuerons à renforcer notre économie et cela pourrait bien prouver que cette « nouvelle normalité » ne sera pas si mauvaise après tout.

Catégories : Chronique, Mécanique
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X