fbpx

Atelier Mécanique GSL : né dans l’univers de VW

Atelier Mécanique GSL : né dans l’univers de VW
L’atelier allemand de Steve Lavertu, qui a pignon depuis 25 ans dans le secteur industriel de Waterloo, à un jet de pierre de Bromont, est aussi réputé que florissant. (Photos : Jean Rodier)

Services gratuits : installation des piles et des essuie-glaces, appoint de lave-glace, et balayage de l’OBD-II.

L’atelier allemand de Steve Lavertu, qui a pignon depuis 25 ans dans le secteur industriel de Waterloo, à un jet de pierre de Bromont, est aussi réputé que florissant.

Ce n’est pas une politique du « charge-tout » ou un taux horaire élevé qui y fait la différence, mais une gestion fondée sur l’intégrité et le bon sens.

Non à l’exploitation

M. Lavertu n’est pas dans la course aux millions, mais dans ce qu’on appelle le service au sens le plus noble ; celui-là même que ses ancêtres de Saint-Lazare-de-Bellechasse lui donnaient.

Ayant horreur de l’exploitation, il refuse de facturer dans le but premier de rentabiliser systématiquement un équipement ou une tâche.

Ce qui explique qu’à l’ère de l’électronique, il tient le balayage de l’OBD-II pour un aspect clé du service de base, et non une option obligatoire aux frais des clients.

Fidèle aux constructeurs

Ses clients, dont la quasi-totalité des véhicules est de marque allemande et d’années aussi récentes que légendaires, lui font une confiance absolue.

Génétiquement inconditionnel de la précision et de l’impeccabilité germanique, Steve leur offre les entretiens, les pièces et les produits recommandés par leurs constructeurs.

Tenant du juste prix et d’une qualité dont on ne peut tolérer le moindre écart, il dit toujours exactement ce qu’il en est, et refuse tout compromis.

Toujours au poste

Sa réputation est telle, que l’achalandage y est constante, bien que forcément débordant lors d’une saison des pneus qu’il gère avec une flexibilité à faire envie.

Comptant sur une équipe de techniciens qui ne forment qu’un, c’est d’ailleurs dès 5 h 30 du matin qu’il s’attaque à ce qui est le plus urgent ou qui exige le plus de temps.

Même si la semaine se termine le vendredi midi et que tous sont en vacances payées du 23 décembre au début janvier, les clients savent qu’on ne les laisse jamais en plan.

Naturellement gagnant

Discipliné, déterminé, logique et d’une intégrité exceptionnelle, Steve Lavertu a aussi rapidement prouvé que, pour réussir, il n’avait besoin d’aucun subterfuge.

Tout son succès, qui a pour principale balise le respect de la clientèle, l’a rendu extrêmement concurrentiel par sa seule approche en matière de gestion.

Il affirme à ce propos que renouveler ses stocks au moment opportun, payer sur livraison et bénéficier de tous les escomptes permet d’offrir le meilleur au meilleur prix.

Atelier Mécanique GSL : né dans l’univers de VW

La réputation de Steve Lavertu, propriétaire
de l’Atelier Mécanique GSL, est fondée sur le fait qu’il n’offre que le meilleur.

De la 59 aux derniers cris

L’acronyme GSL correspond d’abord aux initiales de Gilles, son père, à qui il doit d’être spécialisé dans l’entretien des Allemandes.

Comment ne pas être profondément marqué par celles-ci quand, bambin, il s’est 100 fois endormi au son de la belle Coccinelle 59 que son père avait achetée pour son mariage.

À peine était-on sorti de Waterloo que, couché derrière la banquette, près de la cloison du moteur, il dormait à poings fermés jusqu’à Saint-Louis-de-Pintendre.

Initié par la bande

À 16 ans, malgré sa Rabbit diesel et le fait que père était mordu de mécanique, il s’était toutefois inscrit en Boucherie — bourse fournie — à la recommandation de l’orienteur.

L’explication est simple. Voulant découvrir d’autres horizons, c’est le DEP qui l’intéressait le plus dans ce qu’offrait le centre de formation professionnelle de Mont-Saint-Hilaire.

Il n’y manquait cependant aucune occasion, comme le lui permettait son titre de Président des étudiants, d’assister aux cours d’Injection I et II en diesel, et de soudure.

Garagiste par accident

C’est par accident que Steve, après 15 ans à jouer finement du couteau dans un environnement aseptisé, est passé en un claquement de doigts de boucher à garagiste.

Son père s’étant gravement blessé à vélo, il a jugé que le savoir qu’il avait acquis en diesel et en lui montrant les procédures des manuels d’atelier dont il ne comprenait pas l’anglais, le lui permettait.

Il ne lui restait plus qu’à suivre les cours de mise à jour et de perfectionnement offerts par l’industrie, de même que les formations expresses des fournisseurs d’équipement.

Atelier Mécanique GSL : né dans l’univers de VW

GSL compte cinq techniciens : Samuel Lavertu, fils de Steve, Jérémy Leblanc, Michaël Phaneuf, Éric Collin et Michaël Fortier ; aucun n’est changeur de pièces.

Catégories : Mécanique

Articles populaires

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X