fbpx

Un printemps tranquille pour les concessionnaires ?

En raison des répercussions économiques de la COVID-19, le sondage indique que près d’un quart (23 %) des Québécois projetant d'acheter un véhicule préfèrent remettre leur achat et la majorité prévoyait le faire en fin d’année, en décembre. PHOTO Kijiji

D’ordinaire, le printemps est pour les Québécois synonyme de changement de voiture.

Toutefois, un récent sondage de Kijiji Autos démontre que l’année 2021 s’annonce plutôt différente pour les concessionnaires automobiles de la province. 

En raison des répercussions économiques de la COVID-19, le sondage indique que près d’un quart (23 %) des Québécois projetant d’acheter un véhicule préfèrent remettre leur achat et la majorité prévoyait le faire en fin d’année, en décembre. 

Quelles motivations ?

Alors que seulement 8 % des Québécois envisagent d’acheter un véhicule neuf ou usagé dans les trois prochains mois, 24 % d’entre eux le feraient, car ils perçoivent qu’acheter/changer de véhicule est un moyen de réduire les dépenses liées à leur voiture actuelle.

Cela dit, 30 % des Québécois souhaitent tout de même troquer leur véhicule actuel pour une voiture plus récente ou plus luxueuse.

Faits saillants pour le Québec
  • 7 % des Québécois (contre 17 % au Canada) perçoivent l’expérience d’achat d’un véhicule comme un obstacle à l’achat d’une voiture
  • 31 % des Québécois ayant visité un concessionnaire dernièrement n’ont pas été en mesure de concrétiser leur achat en raison du prix
  • 28 % des Québécois perçoivent leurs finances comme un obstacle à l’achat d’une voiture.
Faits saillants pour le reste du Canada
  • Un cinquième (21 %) des Canadiens ont déclaré avoir besoin d’un moyen de transport sécuritaire pour accomplir leurs tâches et responsabilités quotidiennes, en raison de la pandémie
  • Près du quart des Canadiens (23 %) ont déclaré avoir envisagé d’acheter ou de changer leur voiture depuis le début de la pandémie, et 19 % ont visité au moins un concessionnaire automobile
  • Plus des trois quarts (76 %) des Canadiens ne sont pas à l’aise d’utiliser les services de mobilité partagée (ex. Uber) et le transport en commun, d’où un plus grand intérêt de posséder une voiture pour répondre à leurs besoins quotidiens.
Catégories : Communiqué de presse, Concessionnaires
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

mai, 2021

Nos partenaires

Menu
X