fbpx

Lisa Marchese apporte une richesse de connaissances à Rousseau Communication

Mme Marchese apportera à Rousseau Communication 27 ans d'expérience dans l'industrie automobile et s'occupera principalement des comptes d'entreprise. PHOTO Lisa Marchese

Rousseau Communication a le plaisir d’accueillir Lisa Marchese en tant que gestionnaire de comptes principaux, et ce, dès maintenant.

Mme Marchese apportera à Rousseau Communication 27 ans d’expérience dans l’industrie automobile et s’occupera principalement des comptes d’entreprise.

Plus récemment, elle était responsable des ventes du marché secondaire chez DesRosiers Automotive Consultants.

« Le marché secondaire canadien de l’automobile regorge de personnes merveilleuses et bien informées », dit Mme Marchese. « Je suis impatiente de maintenir les affaires avec ce talentueux groupe de personnes. »

Sa solide connaissance de l’industrie et sa compréhension des enjeux lui permettront de développer la croissance au sein de ce marché.

Lisa apporte à Rousseau Communication une richesse de connaissances de l’industrie et de relations. Sa contribution sera précieuse pour notre expansion dans plusieurs domaines clés. »
Isabelle Courteau, Éditrice, Rousseau Communication

Réalités du marché

Selon Mme Marchese, le marché est avide d’informations spécifiquement canadiennes. C’est l’une des raisons pour lesquelles elle est heureuse de s’associer à Rousseau Communication, qu’elle considère comme un acteur stratégique de l’industrie.

« Rousseau Communication a réuni cinq segments de l’industrie en un seul portail et une seule publication, Autosphere Mag », dit-elle.

« C’est non seulement novateur, mais cela illustre bien les réalités du marché. Les ateliers de pneus et les ateliers de carrosserie qui s’agrandissent pour offrir des services et des réparations légères sont de plus en plus populaires. »

« Les limites entre un atelier de pneus et un atelier de mécanique et de carrosserie s’estompent. C’est un signe des temps, et Rousseau l’a parfaitement compris. »

Lisa Marchese salue également la qualité de l’ouvrage, qui est à la fois actuel, pertinent et facile à lire. « Tout le monde peut le comprendre, et les détails techniques sont bien présentés. »

Elle observe que le marché secondaire s’est raisonnablement bien porté pendant la pandémie. Le fait d’avoir été considéré comme un service essentiel a été déterminant, tout comme le fait que les consommateurs se fient plus que jamais à leur voiture.

« Un indicateur clé pour le marché des pièces de rechange est le nombre de kilomètres parcourus », explique Lisa Marchese.

« Au début, on pensait que ces chiffres seraient en baisse de 30 à 40 % d’une année sur l’autre. Cependant, même si de nombreux consommateurs ne conduisaient pas pour se rendre au travail, ils se déplaçaient pour des excursions d’une journée, au chalet, et pour éviter les transports en commun. Par conséquent, les kilomètres parcourus ont diminué de moins de 20 pour cent. »

Selon Mme Marchese, la volonté de la part de nombreux consommateurs d’éviter les transports en commun est probablement l’une des principales raisons pour lesquelles les ventes de voitures d’occasion ont augmenté de manière significative.

Bien que les consommateurs puissent connaitre des difficultés financières en cette période troublée, l’achat d’un véhicule d’occasion est une option plus abordable.

Une dépendance accrue à l’égard des voitures

« Les habitudes de travail changent puisque les employeurs n’attendent plus de leur personnel qu’il vienne au bureau », explique Mme Marchese.

« Si les gens peuvent travailler à domicile, les employeurs peuvent se passer des grands bureaux et économiser sur le loyer. Cela a une incidence sur l’étalement des banlieues, les prix des logements en dehors de la région du Grand Toronto et plus au nord qui explosent. »

Il faudra alors une voiture, s’ensuivra donc une dépendance accrue à l’égard de l’entretien et de la réparation des véhicules, ce qui est une bonne nouvelle pour l’industrie. »

Une période riche de changement s’amorce, mais Lisa Marchese espère qu’elle sera marquée par une croissance mutuelle. « Je suis honorée de travailler avec Rousseau Communication surtout en ce moment », dit-elle.

« J’ai toujours eu beaucoup de respect pour Rousseau Communication, les plateformes que l’entreprise fournit, le soutien qu’elle offre avec des commandites, et d’autres moyens. C’est une formidable opportunité qui s’offre à moi. »

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

mai, 2021

Nos partenaires

Menu
X