fbpx

Une étude de Kia Canada révèle une modification des habitudes de transport

Kia offre de nombreuses informations à propos des voitures électriques sur son site internet. PHOTO Kia

Kia Canada a demandé à l’enquêteur canadien Angus Reid de mener une enquête pour évaluer les habitudes de transport, les connaissances sur les VES et les idées fausses.

Les résultats montrent que depuis le début de la pandémie, 79 % des Canadiens disent se sentir plus en sécurité en voiture et 38 % sont plus conscients de leurs choix de vie et de leur impact sur l’environnement. En fait, plus de la moitié de la population déclare qu’elle a l’intention ou envisagerait d’acheter un VE pour son prochain véhicule afin de réduire son empreinte carbone.

Conscience écologique collective

Les résultats de l’enquête révèlent que 82 % des Canadiens n’ont jamais conduit un véhicule électrique. Pour comprendre pourquoi, Kia a identifié les idées fausses les plus courantes qui font obstacle aux VES, afin de fournir aux Canadiens les informations dont ils ont besoin.

Mise au point sur les faits concernant les VES et les idées fausses courantes

L’enquête nationale a révélé qu’en ce qui concerne les VES, les Canadiens hésitaient à passer à l’action en raison de quatre préoccupations majeures : la disponibilité des stations de recharge, le temps nécessaire pour recharger, l’autonomie du véhicule et le coût plus élevé des VES.

Kia Canada comprend que l’éducation en matière de VE va de pair avec l’expérience et est déterminée à dissiper les mythes et les idées fausses des Canadiens sur le fait de parcourir la distance en toute sécurité, de manière économique et écologique avec un VE propre.

Mythe n° 1 : Disponibilité des stations de recharge pour VE

C’est là qu’intervient le mythe de la recharge : 47 % des Canadiens déclarent qu’ils n’envisageraient pas d’acheter un VE et, parmi ce groupe, 50 % pensent que trouver une borne de recharge est une nuisance, et 30 % ne pensent pas pouvoir installer un port de recharge chez eux.

Et c’est là que les faits et la fiction entrent en jeu : Selon ChargeHub, il existe plus de 14 000 bornes de recharge publiques (niveaux 2 et 3) au Canada. En fait, le nombre de nouvelles bornes de recharge disponibles dans tout le pays a augmenté de 50 % d’une année sur l’autre, ce qui améliore l’accessibilité pour les conducteurs de VE.

Le rechargement des VES se fait à la maison 71 % du temps. Kia fournit un chargeur de niveau 1 à l’achat de ses modèles Soul EV, Niro EV et Niro PHEV.

Mythe n° 2 : Temps de charge des VES

Soixante-huit pour cent des propriétaires de voitures canadiens disent qu’ils conduisent moins de 50 km par jour en moyenne, ce qui fait des VES une option réaliste et durable pour soutenir leur mode de vie quotidien.

Si les conducteurs ont besoin de se recharger en cours de route, tous les VE Kia peuvent être rechargés à 80 % en moins d’une heure à l’aide d’une station de recharge de niveau 3 (100 kWh).

Mythe n° 3 : Autonomie des VES
  • 66 % des propriétaires de voitures disent utiliser leur véhicule pour des trajets proches et lointains ;
  • 47 % des Canadiens sont intéressés par des voyages dans leur province d’origine
  • 33 % sont intéressés à voyager au Canada dans les six prochains mois

Sur les longs trajets, de nombreux Canadiens s’inquiètent de l’autonomie des VES et ne pensent pas pouvoir tenir la distance :

  • 84 % des Canadiens ne savent pas que de nombreux VE peuvent parcourir plus de 350 km en une seule charge

Pour les Canadiens qui veulent se déplacer en VE, mais qui ont besoin d’une plus grande autonomie, les modèles Niro hybride (HEV) ou hybride rechargeable (PHEV) de Kia offrent des avantages environnementaux, avec une option de moteur à essence pour les longs trajets en dehors de la ville.

Mythe n° 4 : Le coût des VES

Chaque achat de véhicule s’accompagne d’un engagement financier propre. L’enquête indique que parmi les 47 % de Canadiens qui n’envisageraient pas un VE, 59 % estiment que les VES sont trop chers et trop coûteux à entretenir.

Le passage d’un véhicule à essence à un VE n’est pas aussi coûteux qu’on pourrait le penser et peut aider les Canadiens à économiser de l’argent tout au long de l’année en tenant compte du faible coût de l’électricité par rapport à l’essence et des coûts d’entretien réduits. En plus de cet avantage, le gouvernement du Canada offre des incitations fédérales à la vente allant jusqu’à 5 000 $ aux Canadiens qui achètent des véhicules à émissions zéro (VEZ) et les provinces, comme la Colombie-Britannique et le Québec, offrent jusqu’à 3 000 $ et 8 000 $ supplémentaires respectivement.

Pour plus d’informations sur les options de Kia en matière de VE, visitez le site kia.ca/greencars.

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X