fbpx

Signes positifs dans le secteur automobile

Autosphere » Concessionnaires » Signes positifs dans le secteur automobile
Selon le CBB, fin juin et début juillet ont vu des signes positifs dans la valeur des véhicules en gros. PHOTO Huw Evans

Selon le Canadian Black Book, il y a des signes positifs dans la demande de véhicules alors que nous entrons dans la seconde moitié de 2020.

Le CBB note que si les six premiers mois de l’année ont été considérés comme une catastrophe en raison de la pandémie COVID-19, certains indicateurs montrent que les choses continuent à s’améliorer.

Sur le marché de gros des véhicules d’occasion, les prix des voitures particulières et des camions légers ont légèrement augmenté fin juin et début juillet (la demande de voitures particulières a légèrement augmenté de 0,19 % au cours de la dernière semaine de juin et de 0,02 % en juillet, tandis que les camions légers ont enregistré une hausse de 0,18 % au cours de la première semaine de juillet dans tous les segments (contre 0,05 % au cours de la semaine de juin).

Dans un communiqué de presse, le CCB a déclaré que ces hausses, bien que modestes, indiquent que « le marché met en pause sa trajectoire descendante et que les prix se dirigent à la hausse.

Une grande partie de ce changement peut être attribuée à une restriction temporaire de l’offre de véhicules d’occasion sur le marché.

Avec très peu de reprises, de retours de location et de reprises de possession au cours des derniers mois, il n’y a pas beaucoup de véhicules d’occasion sur le marché de gros actuellement ».

Néanmoins, la CBB a reconnu que dans les mois à venir, la pression à la baisse sur les prix devrait augmenter sur le marché de gros des véhicules d’occasion, car les niveaux de stocks commencent à augmenter en raison de l’apparition des reprises de leasing, des voitures de location et des véhicules du parc automobile, ainsi que d’une augmentation prévue des reprises de possession en raison des prêts en souffrance.

L’indice de conservation de la valeur des véhicules d’occasion de la CBB, qui mesure la valeur réelle des véhicules de 2 à 6 ans sur le marché de gros canadien, a connu des baisses importantes jusqu’à présent en 2020, chutant de 7,8 points d’indice (7,2 %) entre février et mai.

En juin, cependant, la baisse s’est presque arrêtée, l’indice affichant une variation de 0,01 % en raison de la forte valeur des véhicules d’occasion et du resserrement actuel de l’offre.

Il reste difficile de prédire comment les choses se passeront à partir de maintenant. En examinant la situation économique globale, le Conference Board du Canada a récemment publié son rapport d’été.

Alors que le Conference Board prévoit une contraction globale de l’économie canadienne de 8,2 % cette année (la pire contraction jamais enregistrée) et une baisse de 57,5 % des dépenses des ménages jusqu’à la fin de 2020, la situation devrait s’inverser à l’aube de 2021, avec une croissance économique prévue de 6,7 % l’année prochaine et de 4,8 % en 2022.

En outre, avec la création de quelque 300 000 emplois en mai, la confiance des consommateurs semble s’accroître.

Le Conference Board du Canada note que si les Canadiens restent prudents en ce qui concerne les achats importants, l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board a en fait augmenté de 16 points pour atteindre 79,7 points en juillet, ce qui indique que le secteur automobile et les ventes de véhicules semblent être sur la bonne voie.

Pour plus de détails, sur le rapport, cliquez sur le lien ici.

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X