fbpx

Recyclage automobile : Progression et proactivité

Autosphere » Carrosserie » Recyclage automobile : Progression et proactivité
Steve Fletcher est le directeur général de l'Automotive Recyclers of Canada et le directeur exécutif de l'Ontario Automotive Recyclers Association. Vous pouvez le joindre à l'adresse [email protected] Photo Steve Fletcher

Les pratiques environnementales saines sont très bénéfiques pour le recyclage automobile.

Il n’y a pas si longtemps, Stellantis a publié une déclaration évaluant les avantages de l’utilisation de pièces remanufacturées et recyclées dans l’économie circulaire. Bien que cette annonce ait été principalement destinée aux marchés européens, elle témoigne d’une reconnaissance croissante par les équipementiers du rôle que jouent les recycleurs dans l’écosystème automobile.

Dans le même temps, l’intérêt pour les initiatives ESG (gouvernance environnementale et sociale) s’est accru. Et même si, dans de nombreux cas, les recycleurs eux-mêmes ne sont pas directement touchés par ce phénomène, de nombreux acteurs de notre secteur, tels que les assureurs, les équipementiers et les grands réseaux de réparation de carrosserie et de vente aux enchères de pièces de récupération cotés en bourse, le sont, car les actionnaires cherchent de plus en plus à investir dans des entreprises qui ont mis en place des pratiques de durabilité environnementale. Si l’on considère les équipementiers, par exemple, la tendance actuelle à l’électrification des véhicules est en grande partie motivée par l’ESG.

Une grande opportunité

Au niveau des recycleurs, cela a un impact. Il existe une réelle opportunité pour nous de démontrer à nos parties prenantes, et même au monde entier, les efforts que nous avons entrepris et que nous continuons à entreprendre en matière de pratiques environnementales et de durabilité. L’un des principaux est le Code environnemental des recycleurs automobiles canadiens (CAREC). À l’ARC et à l’OARA, nous sommes toujours à la recherche de moyens pour rendre le CAREC plus pertinent et le programme a récemment reçu un coup de pouce important, en étant reconnu par le gouvernement de l’Alberta. Aujourd’hui, pour obtenir une licence de recycleur d’automobiles en Alberta, vous devez faire effectuer un audit CAREC sur votre installation et démontrer sa conformité. Dans un avenir proche, la possibilité de faire renouveler cette certification afin de conserver votre licence nécessitera également la certification CAREC. Cela a non seulement contribué à l’augmentation du nombre de membres de l’ARC dans la province, mais a également incité un plus grand nombre de recycleurs à prendre des mesures et à considérer sérieusement la conformité au CAREC comme une partie intégrante de leurs activités.

Même aux États-Unis, l’idée de conformité environnementale a fait son chemin. L’Automotive Recyclers Association (ARA) a formé un partenariat avec eBay. Pour que les recycleurs puissent vendre certains produits sur la plateforme eBay, comme les airbags, ils devront s’assurer qu’ils disposent d’une certification environnementale valide. Ici, au Canada, eBay a également manifesté un réel intérêt pour la collaboration avec nos membres. Ils étaient un sponsor platine à la convention de l’OARA de cette année et ont exprimé un grand intérêt à comprendre les aspects juridiques de la conformité environnementale.

Impact municipal

En outre, nous avons également constaté l’impact de programmes tels que CAREC au niveau municipal, où le fait d’être membre d’une association comme ARC ou OARA peut faire une différence significative. Dans la région de Niagara, en Ontario, par exemple, un nouveau règlement sur les licences a été introduit, exigeant que les opérateurs de récupération aient une assurance environnementale d’une valeur de 5 millions de dollars. Pour le membre moyen de l’OARA, cela représente un avenant de 5000 à 10 000 dollars, à condition que vous puissiez obtenir la couverture pour commencer. L’OARA a décidé de s’impliquer et de mettre en place un plan selon lequel, si les opérateurs obtiennent la certification CAREC, ils n’ont pas besoin d’obtenir cette politique. La municipalité a accepté, et cela a représenté une énorme victoire, tant pour l’OARA que pour nos membres. Et même si les recycleurs qui adhèrent au programme doivent effectuer des audits, dans l’ensemble, c’est un petit prix à payer, compte tenu des avantages que procure la certification CAREC. Et, alors que l’ESG continue à gagner du terrain dans le monde des affaires, il est important pour nous, recycleurs, de montrer au monde entier les mesures que nous avons prises et que nous continuons à prendre, afin de garantir que notre industrie reste un élément vital, durable et écologiquement responsable de l’économie circulaire.

 

Catégories : Carrosserie, Chronique
Étiquettes : ,
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

février

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES