fbpx

Mitchell adapte sa plateforme d’estimation aux véhicules électriques

Autosphere » Carrosserie » Mitchell adapte sa plateforme d’estimation aux véhicules électriques
Mitchell Cloud Estimating. Photo Mitchell

Mitchell, l’un des principaux fournisseurs de technologies, de connectivité et de solutions d’information aux secteurs des sinistres IARD et de la réparation de carrosserie, a annoncé aujourd’hui des améliorations à Mitchell Cloud Estimating qui peuvent simplifier le processus d’évaluation des dommages par collision pour les véhicules électriques à batterie (BEV).

Ces améliorations – qui interviennent alors que le secteur des véhicules électriques (VÉ) s’apprête à connaître une croissance sans précédent – confirment la position de Mitchell en tant que pionnier dans le développement de solutions avancées d’évaluation et de gestion des sinistres pour les compagnies d’assurance automobile et les réparateurs de carrosserie.

Historiquement, les plateformes d’estimation n’ont pas tenu compte des différences de conception entre les VÉ et leurs équivalents à moteur à combustion interne (MCI). Cela peut créer des difficultés pour les évaluateurs d’assurance et les réparateurs de carrosserie. En l’absence de pièces et de catégories spécifiques aux VE, ils doivent rédiger des évaluations de dommages pour les BEV en utilisant des alternatives pour les ICE, ce qui peut avoir un impact sur la précision des estimations et l’efficacité des évaluateurs.

Les améliorations apportées à Mitchell Cloud Estimating permettront de relever ces défis en intégrant de nouvelles fonctionnalités qui ne sont pas disponibles dans les autres plateformes d’évaluation. Il s’agit notamment d’outils conçus pour simplifier le processus d’estimation et favoriser une réparation correcte et sûre.

Parmi ces nouveaux outils, il y a ceux spécifiques aux VÉ :

  • Types de véhicules – Une fois le numéro d’identification du véhicule (VIN) décodé, Mitchell Cloud Estimating met automatiquement à jour l’interface utilisateur, la rendant spécifique aux BEV plutôt qu’aux véhicules de tourisme, commerciaux et spécialisés à moteur à combustion interne.
  • Catégories de pièces – De nouvelles catégories de pièces font apparaître de manière dynamique les données relatives aux pièces pertinentes, d’une manière qui se rapporte spécifiquement aux VÉ.
  • Organisation des données – Les données des VÉ sont désormais organisées de manière cohérente, ce qui permet aux évaluateurs de trouver facilement les informations nécessaires pour compléter l’estimation.
  • Qualificateurs – Mitchell a établi des définitions standard de l’industrie pour la capacité de la batterie des VÉ et la taille du moteur qui apparaissent sur l’écran de sélection du véhicule et sous le détail de la description du véhicule sur le devis imprimé.

Selon Bloomberg, les États-Unis ont dépassé cet été les 5 % de ventes de voitures neuves fonctionnant uniquement à l’électricité – un point de basculement critique qui marque le début de l’adoption massive des VÉ. Au Canada, IHS Markit a indiqué qu’une immatriculation de véhicule neuf sur 20 en 2021 concernait des BEV et des véhicules électriques hybrides rechargeables (PHEV), soit un bond de près de 6 % par rapport à 2020. Avec l’adoption par certains constructeurs automobiles de parcs entièrement électriques, les véhicules électriques apparaîtront inévitablement dans un plus grand nombre de réclamations pour collision à l’avenir.

Plate-forme d’estimation

« Nous voyons plus de véhicules électriques dans les ateliers que jamais auparavant », a déclaré Jeff Baggett, propriétaire de Classic Car Motoring, Inc, un centre de réparation certifié pour les véhicules électriques Mercedes, Tesla et Rivian. « Avoir une plateforme d’estimation qui tient compte des différences de conception et de construction des VÉ va vraiment nous faire gagner du temps. Et le fait de pouvoir utiliser cette même plateforme pour les estimations de dommages sur tous les types de véhicules – passagers, commerciaux et spécialisés – change vraiment la donne. »

« Le prix de l’essence accélère l’adoption des véhicules électriques et pousse un Américain sur quatre à dire qu’il achètera probablement un véhicule électrique lors de son prochain achat. Il est donc essentiel de disposer d’une plateforme d’évaluation des dommages qui puisse prendre en charge ces véhicules », a déclaré Debbie Day, vice-présidente exécutive et directrice générale de la division Auto Physical Damage de Mitchell. « Mitchell continue de mener l’industrie dans le développement d’une technologie révolutionnaire qui rationalise le processus de réclamation automobile et soutient le retour en toute sécurité des propriétaires de véhicules EV et ICE sur la route. »

Les améliorations pour les VÉ – en instance de brevet – apportées à Mitchell Cloud Estimating seront disponibles plus tard cette année.

Pour plus d’informations sur la solution d’évaluation en nuage de la société, visitez le site Web de Mitchell. Vous pouvez également suivre Mitchell sur Twitter @MitchellClaims et @MitchellRepair pour les mises à jour concernant les dommages matériels et la réparation de carrosserie.

 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X