fbpx

La refinition des véhicules électriques

Autosphere » Carrosserie » La refinition des véhicules électriques
Vehicle électrique
Les carrossiers doivent s’adapter aux voitures électriques qui imposent des temps et des températures de cuisson particuliers. PHOTO Normand Cormier

L’essor des véhicules électriques annonce un nouveau défi pour nos carrossiers.

Les véhicules électriques sont sur nos routes depuis bientôt dix ans et la plupart des constructeurs automobiles élargissent leur offre pour ce type de véhicules.

Certains ont déjà annoncé l’abandon de véhicules à essence d’ici quelques années et des régions telles que le Québec et la Californie ont indiqué leur intention d’interdire la vente de ces véhicules dans un avenir plus ou moins rapproché.

On estime qu’il y aura 125 millions de véhicules électriques à travers le monde d’ici 2030.

Temps et températures de cuisson

Les carrossiers seront donc de plus en plus confrontés à une situation problématique quand ils atteindront l’étape de la peinture lors du processus de réparation des véhicules électriques.

En effet, lors de la cuisson du fini, les températures excessives peuvent endommager le bloc de piles au lithium-ion.

Le dommage le plus fréquent est la durabilité du bloc.

Dans le pire des cas, celui-ci pourrait prendre feu !

Le système de refroidissement du bloc de piles est inefficace à cette étape, car la température dans la cabine est trop élevée, ou il est inactif parce que le bloc a été débranché pour effectuer les réparations.

Les températures maximales ainsi que la durée de cuisson peuvent varier considérablement d’un constructeur à l’autre.

Il est donc extrêmement important de consulter leurs recommandations.

Par exemple, la température maximale pour BMW est de 60°C (140° F) pour un maximum de deux heures.

Même chose pour une Ford Fusion 2017, mais pour un maximum de 45 minutes.

La température de cuisson pour une Acura RLX 2016 ou une Accord Honda 2017 est de 65°C (145°F).

Pas de standards

Dans le cas d’une Chevrolet Volt, la température maximale sera de 70°C (160° F) pour un maximum d’une heure.

Pour une Hyundai Ionic, la recommandation est de 30 minutes à 70°C (160° F) ou 20 minutes à 80°C (175° F)

On voit que les différences sont assez marquées et qu’il n’y a pas de standard établi.

Dans tous les cas, si les recommandations du constructeur doivent être dépassées, le bloc de piles devra être retiré du véhicule avant la cuisson, ce qui implique des coûts additionnels et du personnel qualifié pour effectuer l’opération.

L’infrarouge

Une solution possible pour les ateliers serait de se tourner vers les systèmes de cuisson infrarouge à ondes courtes.

Ces ondes pénètrent directement la surface de la pièce, peu importe sa composition, et permettent une cuisson de l’intérieur vers l’extérieur.

Un des avantages de ce type de système, c’est qu’il chauffe seulement la zone qui été peinte au lieu de tout le véhicule.

Bien que l’extérieur du véhicule puisse atteindre 93°C (200°F), l’intérieur reste en dessous de 38°C (100°F).

En résumé, les différences entre les recommandations des constructeurs et le manque de connaissances des techniciens sur les véhicules électriques semblent démontrer qu’il est urgent de partager cette information.

L’imposition d’un standard par les constructeurs sur la température et le temps de cuisson ou la mise au point d’un nouveau type de piles moins sensibles aux températures extrêmes permettraient de réduire les risques d’endommager des blocs de piles accidentellement.


Normand Cormier est directeur de la formation en classe pour l’Amérique du Nord pour les Systèmes de Revêtements Axalta [email protected]

Catégories : Carrosserie, Chronique
Étiquettes : , , , ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X