fbpx

La durée des locations diminue au deuxième trimestre

Autosphere » Carrosserie » La durée des locations diminue au deuxième trimestre
Selon Enterprise Rent-a-Car, la LOR a diminué de 1,2 jours facturés au cours du deuxième trimestre 2021, par rapport à la même période de l'année dernière. PHOTO ShutterStock

Les jours facturés sont en baisse, les demandes d’indemnisation en hausse, mais toujours loin des niveaux d’avant la pandémie.

Comme pratiquement toutes les autres industries, le secteur de la réparation des carrosseries a connu 18 mois mouvementés en raison de la pandémie de COVID-19.

Enterprise Rent-a-Car, qui mesure la durée de location au Canada et aux États-Unis, a récemment publié son rapport pour le deuxième trimestre de 2021.

Par rapport à la même période en 2020, cette année, le nombre moyen de jours de location de véhicules (à l’échelle nationale) a diminué de 1,2 jour pour atteindre 10,2 jours, contre 11,4 jours au deuxième trimestre 2020.

L’Ontario enregistre les plus fortes baisses

De plus, parmi les provinces, l’Ontario a connu la plus forte baisse des jours facturés (2,1), ce qui s’est traduit par 11 jours facturés pour le trimestre, par rapport à la même période en 2020. Terre-Neuve-et-Labrador a connu la deuxième plus forte baisse des jours facturés (1,9), tandis que toutes les autres provinces, à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard, ont connu une baisse des jours facturés, allant de 1,2 jour au Québec à 0,4 en Nouvelle-Écosse.

À l’Î.-P.-É., les jours facturés ont en fait augmenté de 0,3 au deuxième trimestre de 2021 par rapport à la même période précédente, pour atteindre 9,9 jours facturés au total.

Le rapport Enterprise Q2 a montré que, sur une base mensuelle, la LOR a diminué en avril et mai de cette année, suivie d’une légère hausse en juin, en raison de l’augmentation du nombre de conducteurs et de véhicules sur la route.

Plus forte baisse

En ce qui concerne les sinistres, ce sont les sinistres « Total Loss » qui ont connu la plus forte baisse en termes de jours facturés au deuxième trimestre de cette année par rapport à l’année précédente, ils ont diminué de 2,6 jours, passant de 16,0 jours en 2020 à seulement 13,6 jours cette année.

À l’échelle provinciale, l’Alberta a connu la plus forte baisse des jours facturés pour les sinistres totaux, passant de 16,1 à 13,5, tandis que l’Ontario s’est classé au deuxième rang, avec une baisse des jours facturés de 16,2 à 14,2.

Pour les sinistres non privatifs, le délai de prescription a diminué de 1,4 jour au cours du deuxième trimestre 2021 par rapport à la même période en 2021. L’Ontario a connu la plus forte baisse (2,1 jours), suivi du Québec (1,5 jour) et de l’Alberta (1,1 jour).

Il est intéressant de noter que l’Île-du-Prince-Édouard a connu une augmentation de 2,1 jours, et que la Nouvelle-Écosse a également connu une augmentation des jours facturés pour la durée de location (0,6 jour).

Les sinistres liés aux véhicules à moteur ont connu une baisse d’un jour complet à l’échelle nationale au cours du deuxième trimestre de 2021, passant de 9,1 à 8,1 jours.

À l’échelle provinciale, l’Ontario a connu la plus forte baisse, soit 1,9 jour.

Toutes les autres provinces, à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard, ont également enregistré des baisses au cours de la même période, tandis qu’à l’Île-du-Prince-Édouard, le délai de prescription pour les sinistres liés aux véhicules à moteur a en fait légèrement augmenté, de 0,1 jour.

Le volume reste faible

Dans l’ensemble, si le volume des demandes d’indemnisation est en hausse en 2021 par rapport à l’année dernière (17,1 %), selon Ryan Mandell, directeur du conseil en performance chez Mitchell International, il reste très inférieur au niveau d’avant la pandémie — de 38,1 %, par rapport au deuxième trimestre 2019.

Plus de détails concernant le rapport peuvent être trouvés ici.

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

décembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X