fbpx

Carrossier ProColor Saguenay : L’OR et plus à Chicoutimi-Nord

Autosphere » Carrosserie » Carrossier ProColor Saguenay : L’OR et plus à Chicoutimi-Nord
En juin 2021, l’atelier Carrossier ProColor Saguenay était le premier de sa région à détenir la certification I-CAR OR ; un niveau équivalent à une Coupe Stanley. PHOTO CPC Saguenay

Ce qui est comparable au précieux métal ne peut être autre que ce que l’humain fait de mieux.

À la naissance du superbe fjord se trouve un atelier frappé OR tant par la certification professionnelle I-CAR que par le duo exceptionnel que forment ces partenaires que sont Éric Bilodeau et Vincent Boivin.

En acquérant Carrossier ProColor Saguenay en 2017, ils ont aussitôt pris les mesures pour en faire un modèle, forts qu’ils étaient de le connaître à fond par les postes clés et complémentaires qu’ils y occupaient déjà.

Éric étant aussi féru en estimation et en administration que Vincent en planification des tâches et gestion tous azimuts, il a presque suffi d’appuyer sur un bouton pour passer en mode supérieur.

Leur première décision a donc été d’obtenir la certification I-CAR OR ; ce qui, en date de juin 2021, en faisait toujours le premier et le seul atelier saguenéen de cette catégorie, et pour cause.

Inestimable effet

« Être à jour sous tous les aspects fait partie de nos toutes premières priorités ; ce qui comprend forcément l’estimation, soutient Éric, un volet qui a beaucoup changé en 20 ans et qu’il est essentiel d’optimiser.

« Même chose en matière de mise à niveau d’un équipement qui va de pair avec l’expertise, mais l’effet le plus intéressant de la certification I-CAR OR et Platine est ce qu’on en note chez les employés.

« D’abord quasi indifférents à l’idée de devoir s’inscrire à des cours de perfectionnement, ils sont maintenant fiers de cet enrichissement professionnel, et très conscients de ce que ça leur apporte, de même qu’à l’entreprise.

« Davantage passionnés, ils veulent en savoir toujours plus, s’en parlent, partagent leurs connaissances, s’entraident comme jamais et ont une belle estime d’eux-mêmes et de leur expertise : toute une évolution, en somme. »

Formule anti-pandémique 3.0

Quant à la pandémie, elle n’a en rien rendu l’entreprise mal en point. Elle a même été l’occasion de faire un pas de géant dans la gestion des opérations en créant du coup toute une surprise.

« Comme nous cherchons constamment à aller plus loin dans le savoir-faire et le mieux-être de l’équipe, poursuit Éric Bilodeau, nous en avons profité pour nous tailler un logiciel sur-mesure avec le concours d’une entreprise informatique bien connue.

« Le résultat a été tel, que lors de la reprise du travail après une fermeture obligatoire de 3 semaines, nos employés sont carrément tombés en bas de leur chaise lorsqu’on leur a aussi remis une tablette à leur nom.

« Tout en limitant leurs déplacements, ils y trouvent ce qu’ils ont à faire avec indication des outils, du matériel requis et des mesures de sécurité, ont accès aux procédures du constructeur, et enregistrent les temps d’exécution. On est dans l’ère 3.0 ! »

Dans les majeures

Ces deux partenaires de 46 et 34 ans, diplômés et Compagnons en Carrosserie et professionnels aguerris ont indéniablement les caractéristiques dont on rêve depuis le tournant du siècle.

L’équipe soudée de Carrosserie ProColor Saguenay, arborant les plaques Platine et I-CAR OR : Éric Bilodeau, copropriétaire, Cindy, Christian, Vincent Boivin, copropriétaire, Céline, Simon, Nicolas, Pierre-Yves, Pierre, Pierre-Louis, Gabriel, Marc-Antoine, de même que Pascal, Jean-Philippe et David. PHOTO CPC Saguenay

La prochaine étape de leur entreprise, qui compte un parc d’une trentaine d’autos, VUS et camionnettes, sera de décrocher incessamment la certification I-CAR OR Aluminium, ainsi que les accréditations de divers constructeurs.

Des employeurs de calibre 

Le profil d’Éric Bilodeau et de Vincent Boivin est un choc pour quiconque croit encore que la profession de carrossier, devenue hautement spécialisée et complexe, est celle d’exécutants limités à des tâches simples.

Carrossier ProColor Saguenay offre le revêtement en polyuréthane Rhino Linings : un service très apprécié des propriétaires de camionnettes. PHOTO CPC Saguenay

Éric — Diplômé à Chicoutimi au milieu des années 90, ce carrossier émérite a été débosseleur, peintre, contremaître, estimateur en atelier et chez un assureur, ainsi qu’examinateur au CPA du Saguenay — Lac-Saint-Jean.

Par goût du concret, il s’était inscrit au DEP après avoir à peine exploré l’électrotechnique au cégep. Quant à l’administration et la gestion, sa curiosité intellectuelle en a fait un employeur averti en comptabilité, contrats et informatique.

« Si l’électrotechnique m’avait d’abord attiré, c’est que j’étais passionné par la programmation, le montage d’ordinateurs, l’adaptation et l’amélioration des systèmes et des logiciels, mais surtout par la création de quelque chose d’original, dit-il. » 

« L’absence de vision conduit à l’échec. » – Éric Bilodeau

« Après le Secondaire et un bref passage au cégep, c’est par une pause sabbatique qui m’avait amené à m’inscrire en Carrosserie, que tout a commencé. Je n’y voyais alors autre chose que l’occasion d’apprendre un métier qui pourrait m’être un jour utile.

« La suite s’est imbriquée naturellement par la rencontre entre autres de feu Frank Lefebvre et de Michel Fournier qui m’ont magistralement guidé, ce dernier m’ayant notamment incité à maîtriser tous les volets de la profession.

Vincent — Formé à la même école, son partenaire est né d’une famille de commerçants en véhicules neufs et d’occasion. Lors de son embauche par le précédent propriétaire, sa carte d’entrée avait été l’originalité de la touche personnalisée de son véhicule.

Aussi polyvalent que son partenaire, Vincent est à la fois le maître des opérations, de la coordination des travaux à l’inspection finale, et le grand régisseur de l’entreprise en ce qui a trait aussi bien à l’équipement, aux produits et aux services, dont la formation et la sous-traitance, qu’à l’entretien général des lieux.

« Partout le plus jeune, j’ai eu la chance de maîtriser toutes les sphères du métier, d’être très tôt contremaître, responsable du personnel, mais aussi du contrôle rigoureux de la qualité des travaux, sans doute en raison de ma tendance à tout coordonner et vérifier.

« Ne jamais agir avant d’avoir tout analysé. » – Vincent Boivin

« Impossible pour moi de faire autrement qu’observer, analyser, prévoir, informer jusqu’au moindre détail afin que les travaux soient parfaitement synchronisés, et procéder avec logique en veillant à ce que rien ne ralentisse le cycle.

« L’adoption d’un nouveau logiciel et des tablettes est en ce sens un énorme changement dans ma vie professionnelle, puisque désormais je ne suis plus seul à avoir en tête le tableau de l’ensemble des tâches et de la planification essentielle à éviter les erreurs, les bourrées et les arrêts. Tout un bond, affirme-t-il. »

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X