fbpx

Une compensation pour les couverts de pare-chocs

Les carrossiers pourront être compensés pour les frais de récupération des couverts de pare-chocs. PHOTO Tandem Recyclage

La CCPQ annonce, dans un communiqué partagé avec ses membres, que le Groupement des assureurs automobiles recommandera une allocation pour indemniser les carrossiers pour le recyclage de certaines pièces de plastique.

Un montant de 1.79 dollars par ouverture de dossier serait ainsi accessible aux carrossiers qui pourront démontrer, facture à l’appui, qu’ils confient la valorisation des composantes de plastique TPO à l’entreprise Tandem Recyclage, qui serait présentement la seule entreprise à offrir ce service.

On parle ici par exemple de couverts de pare-chocs, de valences, de tours de roue ou encore de fausse-ailes. Selon la Corporation des carrossiers professionnels du Québec (CCPQ), une nouvelle allocation autorisée par le GAA entrera en vigueur dès le 12 avril 2021.

Cette allocation sera intitulée Récupération des plastiques et incluse dans le guide de l’estimateur.

Il est important de souligner que cette allocation sera applicable pour chaque dossier rédigé, qu’il comporte ou non le remplacement d’un couvert de pare-chocs.

Lors d’une discussion avec Autosphere.ca, Maurice Lefrançois, directeur de l’estimation automobile et des plans d’assurance au GAA, a expliqué que la recommandation avait été partagée auprès des assureurs automobiles en date du 19 mars.

« C’est une très bonne nouvelle, nous a-t-il affirmé. La récupération des pièces de plastique est une préoccupation pour les carrossiers, mais aussi pour nos membres. Ces derniers ont l’intention de mettre en application cette allocation pour les carrossiers. Je suis particulièrement content puisqu’il s’agit du résultat d’une belle communication avec les carrossiers par l’entremise de notre comité technique. Il en résulte une allocation facile d’application. C’est une belle illustration de la synergie que nous pouvons créer quand nous travaillons ensemble. »

Comme l’explique M. Lefrançois, cette allocation de 1,79 $ sera offerte à l’ouverture de tout dossier, qu’il comporte le remplacement ou non du couvert de pare-chocs. Mais il faut que le carrossiers s’engage à confier les pièces à un recycleur reconnu pour pouvoir le réclamer. « On parle ici de confiance mutuelle, souligne-t-il. Si vous utilisez le service, facturez-le. » Le GAA va d’ailleurs faire un suivi pour voir le niveau d’adhésion des carrossiers à ce nouveau programme d’allocation.

Pour Mario Maselli, propriétaire de Tandem Recyclage, l’annonce du GAA est réjouissante. « Je suis fier du GAA qui a compris les carrossiers et nous fait confiance. Nous avons eu de belles discussions avec les assureurs automobiles et je vois qu’il nous ont compris. Je dois souligner l’aide énorme apportée par la CCPQ dans ce dossier. C’est la Corporation qui a ouvert les discussions, nous a offert la chance de discuter avec le GAA et obtenir ce beau résultat. Ce qui est important à partir de maintenant, c’est que les carrossiers embarquent dans le projet et nous confient leurs couverts de pare-chocs. »

Soulignons que des frais de 4$ sont chargés pour chaque pare-chocs récupéré à l’atelier mais que d’autres pièces de plastiques, comme celles mentionnées plus haut, sont récupérées par Tandem gratuitement.

Un effort soutenu

Dès 2019, la CCPQ s’est fait l’instigatrice du projet afin de conscientiser l’industrie aux frais environnementaux et financiers engendrés par la récupération des couverts de pare-chocs.

Tout d’abord, c’est dans le cadre d’une réunion avec la haute direction d’INTACT que la CCPQ a réussi à convaincre cette dernière d’assumer les coûts pour la collecte et le recyclage de chaque couvert de pare-chocs. Par la suite, la CCPQ aura été, entre autres, la canalisatrice des échanges qui se sont déroulés entre la CCPQ, Tandem Recyclage et le GAA.

« Les interventions de différentes natures que la Corporation a mises en œuvre auront finalement donné lieu aux résultats escomptés, se réjouit Luc Fillion, conseiller spécial de la CCPQ, qui a piloté ce dossier.

C’est un plus pour nos carrossiers, mais aussi pour l’environnement. Depuis que LKQ ne récupère plus les couverts de pare-chocs, leur gestion était devenue un enjeu majeur pour nos membres.

La compensation recommandée par le GAA va absorber les frais de quatre dollars demandés par Tandem pour récupérer ces pièces, partout au Québec. C’est un incitatif supplémentaire pour nos carrossiers d’adopter de bonnes pratiques environnementales. »

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X