fbpx

Carrosserie Poliquin Roy : Le feu en fait un géant

L'atelier PHOTO Jean Rodier
Accueil PHOTO Jean Rodier
Salon PHOTO Jean Rodier
Atelier PHOTO Carrosserie Poliquin Roy
Banc PHOTO Carrosserie Poliquin Roy
Espace chariots PHOTO Carrosserie Poliquin Roy
Chambre peinture PHOTO Carrosserie Poliquin Roy
carrosserie procolor Victoriaville poliquin roy
Inauguré à Victoriaville en 2019, le nouvel atelier Carrosserie Poliquin Roy, membre du réseau Carrossier ProColor, est 5 fois plus grand que celui qu’avait la famille Poliquin. PHOTO Jean Rodier

Rasé en quelques minutes en janvier 2018, l’un des ex-ateliers de la famille Poliquin a été aussi vite enterré que ressuscité ; un fait unique.

Être taillé pour relever ses propres défis. En écoutant l’histoire de chacun, il est fréquent de découvrir que le passé prépare extraordinairement bien à ce que le cours de la vie réserve.

Bien qu’ayant à peine amorcé la trentaine, Alexandre Poliquin, est sous cet angle un modèle aussi absolu qu’inattendu, grâce, comme tous, à la somme de ses savoirs et de ses expériences ?

Sylvain Roy et Alexandre Poliquin sont respectivement président et vice-président directeur général de la Carrosserie Poliquin Roy, le premier étant également à la tête du Groupe Roy Auto. PHOTO Jean Rodier

Tout feu tout flamme et entier de nature, rien ne lui a jamais échappé, et surtout pas le moindre enseignement d’un grand-père, Germain Poliquin, qui prêchait par l’exemple autant que par les verbes être et avoir.

La conduite assistée

Même s’il est le fils d’un ex-propriétaire de carrosseries, Alexandre Poliquin a fait ses classes auprès d’un grand-père entrepreneur qui a possédé plusieurs ateliers d’entretien de camions et d’autobus scolaire.

Il était si fasciné par ce qu’il lui apprenait, dont le sens des responsabilités et du travail bien fait, qu’il y passait des heures les samedis et dimanches à l’observer et l’écouter en balayant et rangeant l’outillage.

 « Les congés pédagogiques étaient autant d’occasions d’en apprendre plus sur le métier. »

C’était aussi l’occasion à 13 ou 14 ans d’aller porter les pièces chez le ferrailleur et d’apprendre à chauffer en embrayant manuellement par conduite assistée d’abord, son maître s’occupant des pédales.

Sitôt promu au lavage des véhicules prêtés aux clients, la règle à ne pas enfreindre « prudence et sécurité avant tout » était de les déplacer sans ne jamais toucher « au gaz ».

Taillé comme un « Marines »

Passer d’interminables heures sur les bancs de l’école n’était pas son choix. Chaque relâche, dont les journées pédagogiques, était par contre une occasion additionnelle d’être à l’atelier de mécanique.

Toutefois, la formation qui l’a fortement marquée durant le Secondaire est celle de l’implacable cadre du football, qui exige par tous les temps de pratiquer des exercices dignes des célèbres fusiliers marins.

« Le football m’a extraordinairement préparé à gérer des équipes. »

Il y a appris les bénéfices de l’effort, à foncer, faire confiance aux autres, entretenir un esprit d’équipe, élaborer des stratégies, tenir la discipline pour prioritaire, et la nécessité de toujours avoir la juste information.

Alexandre Poliquin, ses parents Loraine Houle et Yves Poliquin ; Denis Provencher, Christine Ayotte, Jean-Yves Chaput, Marie-Josée Blouin et Raphaël Leduc PHOTO Jean Rodier

Formé par des experts

En mettant à 18 ans le pied dans l’étrier familial de la carrosserie, Alexandre entrait dans un environnement qui, à son insu, ne pourra plus tard se passer de ses acquis.

Chaque tâche qu’on lui proposait était teintée du rituel propre au football, la fin en étant justifiée par la façon ordonnée de l’accomplir selon les règles de l’art, et en s’y investissant à plein.

« Le football m’a extraordinairement préparé à gérer des équipes. »

Tout travail ayant selon lui son importance, sa manière de le faire lui a valu en 2006 le privilège bénéficier gratuitement de 6 semaines de formation intensive par les experts du programme L’autoroute de l’avenir.

En 15 ans, il est passé par toutes les étapes de la réparation et même de la gérance puisque, avant d’être Vice-président Directeur général de l’atelier Carrosserie Poliquin Roy, il avait codirigé l’atelier de son père.

Nathan Vigneault, Frédéric Cantin, Marc-André Robert, Steve Labileois, Jérémie Fillion, Audrey Laliberté, Sylvain Brassard, Marianne Proulx, Jacky Labbé, Jérôme Poliquin et Charles Houle PHOTO Jean Rodier

Des gènes de conquérant

Alexandre Poliquin est indéniablement le pur produit de générations d’entrepreneurs qui, confrontés aux défis et à l’adversité, n’ont jamais eu froid aux yeux, comme le démontre sa façon de renaître des flammes.

À Victoriaville, on sait que l’incroyable métamorphose qu’il a imprimée à l’atelier Carrossier ProColor est fortement imprégnée de la culture de son grand-père, décédé en 2005, et de parents toujours présents.

Alerte générale !

  • Le mardi midi, 30 janvier 2018, le feu causé par du soudage fait disparaître en quelques dizaines minutes les 6000 pieds carrés de cet ex-atelier familial de la rue Cantin, rénové deux ans plus tôt.
  • L’équipe se met simultanément à aviser les assureurs, rassurer les clients, déplacer les véhicules intacts.
  • Alexandre enclenche le même jour le nouveau plan de match, sans la moindre mise à pied, soit l’opération de réinstallation dans l’ancien bâtiment désaffecté de la compagnie Poudrier, situé à proximité.
  • Sans la moindre mise à pied, tous se mettent à la tâche pour le nettoyer et utiliser en quelques heures les chambres à peinture qui s’y trouvent
Le grand botté
  • Parallèlement, il commande au grossiste VFD l’équivalent de l’équipement et de l’outillage détruits par le feu.
  • Suit, la réfection du béton, l’installation d’un plancher chauffant, d’élévateurs encastrés, de postes de préparation et d’un espace fermé réservé à l’esthétique.
  • Près de 4 $ millions plus tard, Alexandre et son partenaire, Sylvain Roy, inaugurent en avril 2019 un bâtiment dernier cri, transformé sans que le la production ait été arrêtée ou ralentie.
  • Depuis l’infernal tournant, le volume a triplé et le parc de véhicules de remplacement est passé de 20 à 45.

En devenant partenaires en 2017, Sylvain Roy et Alexandre Poliquin ont fusionné leurs carrosseries respectives.

Inauguré à Victoriaville en 2019, le nouvel atelier Carrosserie Poliquin Roy, membre du réseau Carrossier ProColor, est 5 fois plus grand que celui qu’avait la famille Poliquin.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X