fbpx

Une démarche d’amélioration continue

L’équipe de Fix Auto Terrebonne avec le document d’obtention du PCAAC PHOTO Fix Auto Terrebonne

Pour l’équipe de Fix Auto Terrebonne l’obtention de l’accréditation du PCAAC s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue.

Cette équipe, qui compte aussi deux ateliers à Laval, a toujours poursuivi la politique de se maintenir dans le peloton de tête en matière de connaissances techniques et d’outillage de pointe. « Pour nous, le Programme canadien d’accréditation des ateliers de carrosserie allait dans cette direction, expliquent les associés Éric Laporte et Nicolas Charbonneau. L’industrie s’en va vers une norme de qualité et nous voulions nous placer en tête. L’avantage de ce programme, c’est qu’il est général et nous permettra de le compléter avec des certifications de constructeurs, au besoin. Le PCAAC devrait simplement être une exigence pour tous les ateliers de carrosserie. »

Pour l’atelier, le processus a été simplifié du fait qu’il possédait déjà de nombreux équipements récents et aussi que la formation I-CAR était chose courante dans ses murs.

Un soutien du Réseau

« Pour le volet formation, nous avons été guidés par Sophie Pepin, chargée de la formation pour tout le Réseau Fix pour tout le Canada. Sa collaboration a été très utile », expliquent les associés.

Cette dernière confirme d’ailleurs son rôle de conseillère pour les ateliers de carrosserie qui ne connaissent pas nécessairement les détails du programme I-CAR ou encore les exigences du PCAAC. « Nous avons incité les ateliers de notre réseau à profiter des subventions offertes pour la formation durant la pandémie pour aller chercher leur reconnaissance I-CAR Or, la porte d’entrée vers une certification PCAAC. Pour nous, c’est hyper important pour défendre notre droit de réparer tous les véhicules. Il y a présentement beaucoup d’intérêt pour cette approche et il faut compter que plusieurs ateliers vont être reconnus PCAAC dans les prochains mois. »

Cette poussée vers le PCAAC n’est pas étrangère à l’engagement du Réseau Fix de valoriser les ateliers à la fine pointe des connaissances. « D’un côté, il y a l’inquiétude des assureurs qui veulent se fier à des ateliers qui savent réparer toutes les voitures dans les règles de l’art et de l’autre, plusieurs programmes plus ou moins accessibles de certification, explique Yves Roy, vice-président régional pour le Réseau Fix. Le PCAAC, qui prouve la compétence de réparer les véhicules peu importe leur marque, représente une solution à laquelle nous voulons que nos ateliers adhèrent. »

Se prendre en main

M. Roy voit dans cette accréditation la volonté de l’industrie de se prendre en main et d’établir des règles communes et reconnues de qualité.

« En contrepartie, nous travaillons auprès des assureurs pour faire reconnaître cette accréditation et bonifier le taux horaire des ateliers qui ont investi, temps et argent, dans le processus menant à son obtention. Nous croyons qu’il est essentiel, dans un contexte d’évolution technologique constante, que les assureurs reconnaissent et récompensent nos efforts. »

Bottin 2020

Bottin 2020 Button

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X