fbpx

ARA 2020 : Les attentes des carrossiers

L’Association américaine des recycleurs automobiles a invité le carrossier Tim Wall pour leur dire quelles sont ses attentes au sujet des pièces recyclées livrées à son atelier. PHOTO ARA

Lors du 77e Congrès annuel et exposition de l’Automotive Recyclers Association des États-Unis, qui s’est déroulé sur une plateforme virtuelle du 11 au 13 novembre, un carrossier d’expérience est venu détailler aux recycleurs les attentes des ateliers de carrosserie.

Tim Wall est propriétaire de l’atelier de carrosserie TNT en Virginie et compte 30 années d’expérience dans le domaine. L’ARA l’a invité, au nom des 9000 recycleurs américains qu’elle représente, pour expliquer ce que les recycleurs doivent faire pour satisfaire à ses besoins.

« Comme réparateurs, nous sommes pris entre le client, qui veut des pièces d’origine lors de la réparation de sa précieuse voiture et l’assureur, qui veut le meilleur prix possible, a-t-il mentionné d’entrée de jeu. Pour nous la pièce recyclée est la solution idéale, car c’est une pièce d’origine, mais à meilleur prix. »

Comme une pièce neuve

Mais pour que cette solution soit intéressante pour le carrossier M. Wall insiste sur la livraison de pièces dont la qualité répond exactement à la description. « Si on nous promet une qualité A, et qu’on reçoit une pièce bossée ou abîmée durant le transport, ça ne marche pas. Nous estimons qu’il faudra moins d’une heure de préparation avant d’envoyer une pièce recyclée pour la peinture. Si on doit y mettre du temps supplémentaire, on risque de la refuser, car cela vient fausser notre estimé. Ça ou on donne un coup de fil au recycleur pour qu’il ajuste le prix en conséquence, ce qui n’est agréable pour personne. »

Tim Wall, propriétaire de l’atelier TNT en Virginie. PHOTO ARA

Illustrant ses propos avec des photos de pièces recyclées et d’origine lors de leur arrivée à son atelier, il a expliqué la nature de la concurrence. La qualité de la pièce, sa propreté, le soin apporté à son emballage et à sa livraison dans les délais promit, fait toute la différence. « Il faut que les recycleurs s’inspirent de ce que font les vendeurs de pièces neuves d’origine », résume-t-il.

Il préconise une meilleure communication entre le recycleur et ses clients, question d’avoir l’heure juste sur leurs attentes. Il mentionne aussi le rôle important du livreur, qui est si on veut l’ambassadeur du recycleur et qui doit se montrer professionnel et attentif.

Plus cher pour la qualité

Lorsque vient le temps de commander des pièces recyclées, l’atelier TNT ne va pas mettre nécessairement la pièce la moins chère dans son estimé. « Je préfère payer plus cher pour une pièce de qualité sur laquelle je ne perdrai pas de temps. En plus, une bonne partie de ma décision va reposer sur la qualité de mes relations avec ce fournisseur. Et si l’assureur veut la pièce moins chère, je vais lui expliquer qu’il risque d’y avoir des suppléments si cette pièce n’est pas à la hauteur. Ou encore, si je la refuse, il risque de payer le plein prix pour une pièce d’origine et devoir gérer avec son client un retard de livraison du véhicule. »

Pour M. Wall, la pièce recyclée est intéressante pour toutes les parties. Les assureurs sauvent de l’argent comparativement à une pièce neuve d’origine. Et le carrossier peut ajouter des heures de travail sur ces pièces, ce qui dégage une marge supérieure que le profit tiré simplement de la vente d’une pièce.

Articles populaires

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X