fbpx

Me Caroline Gagnon devient la bâtonnière de Québec

Impliqué au sein de la CCPQ depuis 18 ans, Me Caroline Gagnon accède au poste de bâtonnière de Québec. PHOTO CCPQ

Les membres du Conseil d’administration de la CCPQ tiennent à féliciter Me Caroline Gagnon, l’avocate de la CCPQ, pour sa récente nomination à titre de bâtonnière de Québec.

À titre de bâtonnière du Barreau de Québec, l’avocate de la CCPQ supervisera 4300 avocats des régions de Québec, Montmagny et de la Beauce.

« Cette prestigieuse reconnaissance témoigne du degré élevé d’appréciation que Me Gagnon suscite au sein de la magistrature. Elle reflète également tout le professionnalisme ainsi que le haut niveau d’engagement dont elle a toujours fait montre au cours des 18 dernières années à l’égard du secteur de la carrosserie du Québec », soulignent les membres du Conseil dans une note récemment émise.

La Corporation souline qu’au-delà de cette très sélecte désignation, Me Gagnon continuera d’assumer sa collaboration avec la Corporation des carrossiers professionnels du Québec ainsi qu’auprès des carrossiers et des partenaires qu’elle représente.

La fonction de bâtonnier

Le bâtonnier, ou en l’occurrence, la bâtonnière de Québec, est élu par l’ensemble des membres du Barreau. À ce titre, il est le représentant officiel de tous les avocats et avocates de Québec, de la Beauce et de la région de Montmagny. Il dirige et oriente les affaires du Barreau de Québec et il préside les délibérations du Conseil du Barreau. Il participe également aux destinées du Barreau du Québec en siégeant au Comité exécutif, au Comité des finances et au Conseil général qui ont généralement lieu à la Maison du Barreau à Montréal.

En plus de collaborer avec la magistrature pour améliorer l’accès à la justice, le bâtonnier assume un rôle de représentation auprès des associations d’avocats et d’avocates, des intervenants sociaux de la grande région de Québec, des communautés culturelles et des représentants des gouvernements. Il veille aussi à accueillir les délégations étrangères, telles que celles du Vietnam, de la Chine, de la Pologne, de la Russie, des États-Unis, de la France ou de la Belgique. Le bâtonnier a également la tâche de nourrir les relations plus étroites que le Barreau de Québec entretient depuis de nombreuses années avec les Barreaux de Versailles, de Paris, de Bordeaux et de la Floride.

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes :

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X