fbpx

La chance au coureur

Simon Beaumier, qui enseigne depuis 2009, a 18 ans d’expérience en carrosserie. PHOTO Simon Beaumier

Enseignant en carrosserie et formateur émérite d’I-CAR et de VW/AUDI en réparation de châssis, Simon Beaumier est devenu une institution.

Depuis 2014, année de l’arrivée du Ford F-150, Simon Beaumier a tenu aux 4 coins du Québec un grand nombre de sessions essentielles à l’obtention des certifications reliés aux travaux structurels.

Ayant passé des centaines d’heures à informer et former de façon pratique quelques centaines de carrossiers déjà expérimentés en soudure, sa vision de la situation et de l’avenir des ateliers est à considérer.

« À mes débuts dans l’industrie, j’ai été très étonné de constater que le Québec ne comptait plus d’atelier s’affichant I-CAR, alors que ce statut existe au Canada depuis les années 80, rappelle-t-il.

« Je sais que des pionniers comme le réputé Claude Fortier en avaient aussitôt fait la promotion, puisque cet organisme est la seule interface directe entre les constructeurs et les carrossiers.

« S’il y avait alors la barrière de la langue, elle était surmontable en raison de la traduction que celui-ci faisait des formations les plus essentielles ; un obstacle qui n’existe plus.

« Vu, depuis cette époque, la transformation inimaginable des matériaux cruciaux, il est devenu impossible de les traiter sans tenir compte des procédures et sans utiliser l’équipement requis.

Une situation intenable

« Il y a d’ailleurs une quinzaine d’années que ce grand virage a été amorcé sans, hélas, que les carrossiers québécois, presque coupés d’I-CAR sous cet aspect, en ont vraiment eu conscience, souligne-t-il.

« On ignorait donc que le renfort du pied-milieu de la Passat B6 2006 était constitué d’un acier à ultra-haute résistance de 1400 MPa, et que la pièce, si remplacée, devait être soudée par point et par résistance.

« Il n’est pas surprenant que, devant une situation qui remettait en question la sécurité et risquait de leur causer de graves préjudices, les constructeurs aient décidé de n’avoir affaire qu’à des ateliers certifiés.

« Les carrossiers qui se conforment à leurs normes de compétence et d’équipement atteignent un sommet jamais égalé en qualité et en rendement, souligne-t-il.

En position de choix

« Ceux qui après 3 ans ont enfin obtenu une ou plusieurs certifications confirmant leur haut niveau de professionnalisme n’ont rien à craindre de l’avenir, puisqu’ils deviendront des partenaires exclusifs de leurs marques.

« Comme tout carrossier a la possibilité d’entreprendre des démarches de certification, la chance est donc au coureur. »

Aperçu des formations I-CAR, Volkswagen, Audi et CPA données par Simon Beaumier

Code

Description

Durée

Sessions

Création

FOR06

Exposé sur les caractéristiques du F-150

8 h

24

2014

WCA05

Soudage de l’aluminium

8 h

51

2014

CAP20

Préparation au cours WCA05

8 h

30

2014

WCS03

Soudage de l’acier

  8 h

47

2016

SPS05

Sectionnement

8 h

30

2016

ST035L01

Soudage au bronze / ex-cours BRZ02

4 h

44

2016

ST015L01

Soudage par point et par résistance

4 h

14

2020

VW

Certification Acier

16 h

3

2020

AUDI

Structures hybrides Aluminium/Acier

32 h

1

2020

 

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes :

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

14sep(sep 14)9:00 am25(sep 25)9:00 amFormation en estimation du GAA« Estimation des dommages automobiles »

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X