fbpx

La suite des choses par Luc Filion

La CCPQ se penche sur les impacts qu’aura l’abandon de la Table des allocations de peinture sur les ateliers. PHOTO Shutterstock

En juin prochain, le GAA abandonnera la table des allocations de peinture. Il va de soi que des changements aux estimés vont en découler.

Mais est-ce qu’ils seront significatifs ?  En respectant les temps alloués par les logiciels d’estimations (Audatex et Mitchell), qui sont des données cumulées avec la collaboration des manufacturiers et mise à jour périodiquement par des professionnels qui ont l’expertise de plusieurs années, nous croyons que les résultats seront équitables et justes pour toutes les parties impliquées, carrossier comme assureurs.

Pour le valider, la Corporation des carrossiers professionnels du Québec (CCPQ) a mis sur pied un comité de travail qui s’est penché sur cette question. Il ne s’agit pas pour la Corporation de s’ingérer dans les négociations entre les parties assureurs et carrossiers, bien au contraire, mais simplement de quantifier l’impact de l’abandon de la table et d’ainsi émettre une recommandation.

Après plusieurs rencontres, analyses et collectes de données, les membres de ce comité de travail, lesquels représentent entres autres les carrossiers des grandes bannières et franchises, ont obtenus des résultats qui nous orientent vers un changement peu significatif des temps de peinture en ce qui concerne les estimations dites standards ou moyennes.

En ce qui concerne l’impact de l’abandon de la Table d’allocation sur les estimés non standards ou hors moyenne, incluant les dossiers de Mitchell, au moment où nous écrivons ces lignes à la mi-mars, nous sommes encore à l’évaluer.

Des augmentations de 5 à 8 %

Selon nos informations recueillies auprès de nos partenaires fournisseurs, les augmentations moyennes annuelles pondérées des produits de peinture et de leurs dérivés sont de l’ordre de 5 % minimum. Pour 2020, certains d’entre eux ont déjà hausser leurs prix de 5 à 8 %.

Ce faisant, la CCPQ a convié les assureurs à participer à une rencontre dont l’objet sera de leur présenter les résultats et de les conscientiser aux réalités qui prévalent ainsi que l’importance des enjeux qui y ont été soulevés pour tous les joueurs de l’industrie.

Cette démarche s’inscrit dans un souci d’uniformité, de standardisation et d’équilibre afin d’éviter que l’on se retrouve dans un contexte de « far west » suite à cette décision du GAA qui entrera en vigueur en juin prochain.

Catégories : Carrosserie, Chronique

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X