Sur les talons de Tesla

Porsche dévoile son premier modèle tout électrique.

En déballant sa toute nouvelle Taycan 2020, Porsche voulait mettre en valeur sa motorisation entièrement électrique alliée à une génération renouvelable d’énergie. Le dévoilement a eu lieu simultanément en seulement trois endroits dans le monde : un parc solaire en Allemagne, un parc d’éoliennes en Chine, et aux chutes de Niagara Falls, en Ontario, qui sont une source d’hydroélectricité.

Le constructeur mise sur le fonctionnement sur batterie. Pour assembler la Taycan, il a construit une nouvelle usine dans l’empreinte de ses installations de Zuffenhausen, en Allemagne, là où sont assemblées les 911, Boxster et Cayman. Porsche prévoit offrir d’ici 2025 la moitié de sa gamme sous une forme quelconque d’électrification, dont des véhicules entièrement électriques et des hybrides rechargeables.

Colas Henckes, directeur du marketing de Porsche Canada, reste muet quant au nombre de Taycan destinées à la vente ici, mais il a toutefois révélé que l’usine en assemblera 20 000 en tout et pour tout par année. « Je peux vous dire que l’intérêt est très grand ici au Canada, et le nombre de précommandes se situe dans les quatre chiffres », a-t-il dit.

La performance d’abord

La Taycan est offerte en deux déclinaisons, chacune dotée du rouage intégral. Même si, bien évidemment, elles ne sont pas turbocompressées, chacune porte une appellation coutumière chez Porsche, soit Turbo et Turbo S, et leur prix de départ atteint 173 900 $ et 213 900 $, respectivement. Elles déploient toutes deux 460 chevaux, avec surcouple temporaire pour le contrôle du démarrage.

Les constructeurs automobiles destinent souvent leurs véhicules électriques à des marchés bien précis, alors qu’aux dires de Colas Henckes, la Taycan sera vendue par chacun des 19 concessionnaires Porsche du pays. Ces concessionnaires offriront également tous les autres véhicules à batterie à venir, à commencer par la prochaine génération du VUS Macan et sa version intégralement électrique.

Il s’agit là d’un investissement de 260 000 $ par concessionnaire, dont une part sera consacrée à des bornes de recharge standard et des bornes ultrarapides. La Taycan est dotée d’un groupe de batteries de 800 volts permettant les recharges ultrarapides et qui, « dans des conditions idéales », peut emmagasiner en cinq minutes une autonomie de 100 kilomètres.

Un partenariat pour le ravitaillement des véhicules électriques

Comme Audi et Volkswagen, Porsche a conclu un partenariat avec Electrify Canada pour implanter 32 bornes de recharge publiques. Quant aux bornes résidentielles de recharge, le constructeur dispose d’un bassin d’électriciens déjà approuvés, qui vérifieront gratuitement la capacité électrique du bâtiment et présenteront des devis pour l’installation d’un système résidentiel.

Même si la Taycan semble manifestement avoir une rivale dans le segment des berlines sport entièrement électriques, Porsche observe une certaine discrétion à propos de la Tesla, dont le Model S se détaille à près de 100 000 $ de moins que la Taycan Turbo S. À l’instar des produits Tesla, la Taycan est entièrement connectée, ce qui comprend les mises à jour à distance du logiciel. Elle atteint une vitesse maximale de 260 km/h, qu’elle peut conserver sans entraîner de problèmes de surchauffe du système comme c’est souvent le cas avec les véhicules haute performance électriques.

Colas Henckes est d’avis que cette voiture, forte de l’historique du constructeur, est promise à un bel avenir. « En lançant la Taycan, Porsche se classe désormais comme une société d’ingénierie, a-t-il affirmé. Nous offrons la meilleure technologie quand il s’agit de voitures sport et de la marque. Notre expérience en sport automobile est inscrite dans notre ADN, et la Taycan la porte dans ses gènes. »

Attirer une nouvelle clientèle

Malgré l’écart de prix, Colas Henckes s’attend à ce que certains acheteurs de Taycan soient d’actuels propriétaires de Tesla, alors que les autres seront de nouveaux clients chez Porsche. « La Taycan nous permet désormais de rejoindre de nouveaux groupes cibles pour qui Porsche n’est pas une possibilité pour le moment », a-t-il déclaré. Parmi les clients ayant déjà versé un acompte, 40 % sont déjà des clients de Porsche et 60 % sont de nouveaux clients de la marque. »

« Nous aimerions rejoindre une clientèle cible plus jeune, pour qui les questions environnementales sont une préoccupation, faisant de la Taycan le produit tout indiqué pour eux », a-t-il dit. Selon lui, la Taycan plaira à un plus grand nombre de femmes par rapport aux autres voitures sport de la marque.

Le Cayenne et le Panamera sont actuellement proposés en versions hybrides rechargeables et Colas Henckes considère la Taycan comme une approche complémentaire qui ouvre de nouvelles voies. « Il est un peu tôt pour l’affirmer parce que nous n’avons pour l’heure que des précommandes, mais nous prévoyons attirer un autre type de clientèle avec les véhicules électriques (comparativement aux hybrides rechargeables). Ces deux produits proposent des atouts qui leur sont propres, et nous sommes convaincus qu’ils visent une clientèle différente ».

La société veut offrir trois grandes catégories de véhicules : à essence, hybrides rechargeables et entièrement électriques.

« Le Taycan saura convaincre les clients qui nous ont demandé de leur offrir des véhicules électriques avec la valeur Porsche, a-t-il dit. Nous voilà avec un potentiel intéressant pour développer dans le futur d’autres véhicules électriques, en ayant la voiture sport pour référence »

Calendrier

février

19fev7:30 am4:45 pmAQTR / Colloque mobilité dans les collectivités

21fevToute la journée22Groupe Del Vasto / Congrès

26fevToute la journée28Michelin / Lancement du pneu X-ICE SNOW

mars

02mar5:30 pm10:00 pmCorporation Mobilis / Avant-Première bénéfice du Salon de l'auto de Québec

03marToute la journée08Corporation Mobilis / Salon de l'auto de Québec

04mar3:00 pm10:00 pmNAPA / XPO Rimouski

Nos partenaires

Menu
X