fbpx

Une dose d’optimisme au Grand Forum du Québec de l’AIA Canada

Autosphere » Mécanique » Une dose d’optimisme au Grand Forum du Québec de l’AIA Canada
C’est avec beaucoup d’aplomb qu’Élisabeth Lambert, présidente de la division du Québec de l’AIA Canada, s’est adressée aux participants. Photo AIA Canada

Le Grand Forum du Québec, qui s’est déroulé le 15 décembre, a été un grand succès.

Pour Élisabeth Lambert, présidente de la division du Québec de l’AIA Canada, les commentaires très positifs recueillis durant et après l’évènement démontrent que les participants y ont trouvé plusieurs pistes de solutions pour les aider à relever les défis auxquels ils font face.

« Il y a toujours place à l’amélioration, mais nous avions porté une attention particulière au choix de nos intervenants pour nous assurer que le message et les informations qu’ils avaient à partager touchaient la bonne cible, mentionne Mme Lambert. Chose certaine, le Grand Forum du Québec de l’AIA Canada sera de retour en 2023. La date reste à déterminer, car nous voulons qu’elle tombe sur une période le moins achalandée possible pour nos ateliers. Il ne fait aucun doute que cette rencontre des acteurs du secteur canadien de l’entretien et de la réparation automobile est importante. Après des années très difficiles, de pouvoir se retrouver entre confrères dans une ambiance très positive fait du bien. L’AIA Canada est aussi là pour détailler le travail mené sur plusieurs fronts au bénéfice de l’ensemble de l’industrie. »

Appel à la solidarité

Mme Lambert, qui a assumé la présidence de la division au pied levé en 2022, a apprécié les présentations de ses collègues de la division et retient leur appel à la solidarité devant les enjeux du marché secondaire. « Nous devons poursuivre notre mobilisation. La campagne Je suis AIA va permettre à nos membres de participer personnellement à l’effort collectif. Ils vont pouvoir raconter leur histoire sur notre blogue et briser ce sentiment d’isolement que peuvent ressentir certains acteurs de notre secteur d’activité », ajoute la présidente.

Mme Lambert rappelle les efforts déployés par l’AIA Canada et sa division québécoise auprès des deux paliers de gouvernement pour sensibiliser élus et fonctionnaires aux entraves subies par un secteur économique qui emploie 91 000 travailleurs au Québec. 

Les efforts pour 2023

Soulignant la force et la diversité du comité de direction de la division du Québec de l’AIA Canada, Mme Lambert identifie les priorités pour l’année 2023. « Notre comité, représentatif de tous les secteurs du marché secondaire automobile, va continuer son travail de représentation dans les centres de formation professionnelle. Nous devons continuer à nous faire connaître et présenter à la relève la variété de carrières que notre industrie offre. Le travail de communication avec le gouvernement va évidemment se poursuivre pour expliquer qu’une saine concurrence en matière de services automobiles repose sur le droit des consommateurs de choisir nos ateliers. Pour ce faire, il faut l’accès aux données des véhicules, mais aussi une compréhension de nos besoins en matière de formation et de recrutement de travailleurs. »

Le comité de direction de la division du Québec de l’AIA Canada est représentatif de tous les secteurs d’activités du marché secondaire automobile. Photo AIA Canada

La présidente de la division du Québec de l’AIA Canada termine la discussion sur une note positive. « Le Grand Forum du Québec a illustré le fait que si nous avons vécu et vivons encore des situations que nous n’aurions jamais imaginées, il existe des solutions. Je ressens que ce Grand Forum du Québec nous a tous un peu remonté le moral. »

 

Catégories : Éditorial, Mécanique
Étiquettes : ,
AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

février

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES