fbpx

Quel impact la pénurie de véhicules a-t-elle sur votre entreprise ?

Autosphere » Mécanique » Quel impact la pénurie de véhicules a-t-elle sur votre entreprise ?
Dave Elliott de Wallaceburg Auto. Photo Dave Elliott

Les véhicules neufs sont rares, et nous nous sommes demandés si cela n’affectait pas les grossistes.

Voici ce qu’ont dit trois grossistes : Dave Elliott de Wallaceburg Auto, Alex Parker de CARQUEST Auto et Bruce Whyte de Whyte Auto Parts. Nous leur avons demandé de répondre à toutes les questions qu’ils souhaitaient aborder.

Les constructeurs ayant toujours du mal à fabriquer et à fournir des véhicules, comment cela se répercute-t-il sur le marché des pièces de rechange ? Est-ce que certaines pièces sont difficiles à obtenir ?

Alex Parker. Photo CARQUEST Auto Parts

Dave : Les véhicules neufs se font rares et leur coût a augmenté, entraînant avec lui celui des véhicules d’occasion ! Les propriétaires de voitures qui s’engagent à payer quelques milliers de dollars en réparations et en entretien seraient bien servis par la voiture qu’ils possèdent. Bien qu’elle soit favorable à la vente de pièces automobiles, cette situation accroît la demande de certaines pièces et crée des pénuries ou des commandes en souffrance supplémentaires pour les pièces dont l’offre est déjà limitée.

Alex : Les constructeurs ayant du mal à construire de nouveaux véhicules et à fournir des pièces pour ceux qui sont déjà en service, le marché des pièces de rechange a vu se multiplier les occasions de prendre le relais des fabricants d’équipements d’origine. Les gens gardent leurs véhicules plus longtemps, ce qui est toujours bon pour le marché secondaire. Les possibilités de vendre des pièces pour les nouveaux véhicules se sont multipliées, les fabricants d’origine n’étant pas en mesure de fournir les pièces.

Bruce : Tout ce qui semble avoir une puce électronique est en rupture de stock chronique, surtout les équipements de climatisation.

Quel a été l’impact des pénuries actuelles et de l’inflation sur les prix des pièces et la distribution ?

Dave : En ce qui concerne les pénuries, nous avons de la chance car notre entrepôt de distribution NAPA fournit un stock tampon entre nous et le fabricant – ils ont fait un assez bon travail de gestion des pénuries, d’anticipation et d’anticipation en élargissant leur stock, mais cela a été un défi. Quant à l’impact inflationniste, je n’ai jamais vu des augmentations de prix aussi élevées à cette fréquence !

Alex : Nous avons constaté une forte augmentation des frais d’expédition en raison de la guerre en Ukraine, des restrictions du COVID-19 et du fait que les pièces automobiles sont une activité mondiale dont les pièces sont fabriquées dans tous les secteurs du monde. Je ne pense pas que la question de la pénurie d’approvisionnement soit résolue dans un avenir proche.

Bruce : Je n’ai pas vu ce genre d’inflation dans notre secteur depuis de très nombreuses années. Le consommateur est très inquiet de l’augmentation des taux d’intérêt, qui ralentira la croissance de l’industrie liée aux plans d’expansion des entreprises, et pour les propriétaires de maisons à taux variable, l’impact sur leur portefeuille est immédiat.

Quel a été l’impact des pénuries sur les relations commerciales avec les entrepôts de distribution et les prestataires de services ?

Dave : Cela n’a pas facilité nos relations ! Il semble que nous ayons toujours quelque chose à redire, et les ateliers et leurs clients sont aussi souvent touchés malgré tous nos efforts. Les gens étaient plus tolérants et patients au début, mais plus ça dure, plus les relations sont difficiles.

Bruce Whyte. Photo Bruce Whyte

Alex : Nous avons constaté une augmentation constante du coût des pièces. Les pénuries d’approvisionnement ont provoqué une certaine tension dans les relations avec nos clients – ils comptent sur nous pour leur fournir les pièces nécessaires à la réparation des véhicules des clients. Nous avons dû augmenter le nombre de fournisseurs que nous utilisons pour trouver ces articles pour nos clients. Il est arrivé que nous ne soyons tout simplement pas en mesure de fournir la pièce parce que les fabricants n’en avaient pas en stock ou même pas en production en raison d’une pénurie de matériaux.

Bruce : Nous avons géré la relation avec l’entrepôt de distribution et le prestataire de services par des communications ouvertes et en faisant preuve de compréhension. Les clients acceptent ces situations. Nous sommes ouverts et honnêtes avec eux, et nous rendons visite à nos clients chaque semaine, ce qui nous permet de savoir ce qui se passe dans leur entreprise. Ils comprennent les difficultés liées aux prix et aux produits en cas de pénurie. Les concessionnaires d’équipement d’origine ont été les plus touchés par la pénurie de pièces, ce qui nous a permis de développer notre activité avec eux.

Pour l’avenir, pensez-vous que la pénurie de pièces détachées restera un problème persistant et, si oui, pourquoi ?

Dave : Oui. Je pense qu’il y a des lignes d’approvisionnement qui ont été définitivement coupées, des installations de fabrication ou d’entreposage qui ont été définitivement fermées et qui sont maintenant manquantes. Une chaîne d’approvisionnement du marché des pièces de rechange ne peut pas se contenter de fournir « la plupart » de ce dont nous avons besoin, elle doit fournir « tout » ce dont nous avons besoin.

Bruce : Je pense que l’approvisionnement en pièces continuera à s’améliorer, à moins que nous ne soyons confrontés à un autre blocage majeur à l’étranger.

 

Catégories : Éditorial, Mécanique
Étiquettes :

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

X