fbpx

Vers une nouvelle association des gestionnaires de parcs municipaux

Autosphere » Parc » Vers une nouvelle association des gestionnaires de parcs municipaux
La possible association permettrait le partage de certaines installations.
Les villes sont contraintes dans leurs processus d’acquisition, ce qui les rend moins intéressantes pour les équipementiers.
L’association de gestionnaires de parcs municipaux permettrait l’échange des meilleures pratiques.
Photos Ville de Longueuil

Une petite révolution s’amorce dans le monde des parcs municipaux sous le leadership des gestionnaires des grandes villes, dont Québec et Longueuil.

Michel Bonin est le chef de Service pour le matériel roulant et les ateliers à la Ville de Longueuil; un parc de véhicules comprend 2200 équipements roulants de toute catégorie confondue dont 200 véhicules sont hybrides ou électriques. Photo Ville de Longueuil

L’idée de structurer un espace de collaboration intermunicipale pour la gestion des parcs et des équipements motorisés fait son chemin depuis un an déjà.

Comme l’explique Michel Bonin, chef de service pour le matériel roulant et les ateliers à la Ville de Longueuil, une nouvelle association permettrait de faciliter le partage d’informations, de généraliser les meilleures pratiques, d’optimiser la gestion du changement et d’assurer un meilleur positionnement des municipalités dans un marché qui leur est défavorable.

« À court terme, nous visons la création d’une association pour mettre en commun notre expertise. J’ai fait carrière dans le secteur privé avant de m’impliquer au municipal. Dans le privé, il est impossible d’échanger les informations parce que les compagnies sont en compétition. Mais dans notre milieu, Longueuil, Laval ou Trois-Rivières ne sont pas des compétiteurs. Nous évoluons tous dans un même environnement légal et nous avons accès aux mêmes ressources. Dans un contexte difficile, notamment en matière d’achats d’équipement, il faut s’entraider. »

Les dernières années ont d’ailleurs démontré que la gestion de l’approvisionnement est devenue un enjeu majeur pour l’ensemble du milieu municipal.

Lois municipales et appels d’offres

Depuis la pandémie et à cause des enjeux liés aux chaînes d’approvisionnement et à la pénurie de main-d’œuvre, les fabricants et les équipementiers préfèrent ne pas faire affaire avec les villes, explique M. Bonin.

« On est régi par des lois municipales qui compliquent les appels d’offres et les municipalités ne sont pas dans l’obligation de payer à l’intérieur de 30 jours. Ce qui fait qu’une municipalité n’est plus considérée comme un client intéressant par les fabricants qui préfèrent transiger avec le privé. Résultat : la ville court après les fournisseurs pour ses appels d’offres. »

Dans le but d’obtenir de meilleurs résultats dans un marché qui les défavorise, les gestionnaires des différentes municipalités ont commencé à réfléchir à l’idée d’une collaboration pour monter des appels d’offres, réviser les conditions et trouver des solutions pour être plus attractifs.

« Récemment nous sommes allés en appel d’offres pour l’achat de 10 camions de 10 roues, mais aucun fournisseur n’a soumissionné. C’est un problème ! Cela nous oblige à reprendre un processus complexe, lourd et dispendieux. Il faut s’entraider devant un tel défi du côté du marché. »

Standardisation, gestion du changement et entraide

Un autre volet de cette collaboration intermunicipale vise la standardisation des politiques d’approvisionnement pour limiter les contraintes et donner plus de flexibilité aux gestionnaires.

La gestion du changement aussi fait partie des discussions entre différentes municipalités.

« Lorsque des équipes font tout le temps la même chose depuis 15 ou 20 ans, il peut être difficile d’initier des changements. Il est donc important de se questionner et de confronter nos différentes façons de faire dans une perspective de gestion du changement. »

Les gestionnaires sont aussi responsables de l’électrification de leur flotte de véhicules et de l’effort de réduction des émissions de GES ; un autre volet de la gestion du changement.

« En se regroupant et en partageant nos pratiques et nos contraintes, nous pourrons prendre le virage vert de façon beaucoup plus efficace. »

Finalement, le partage des ressources est au cœur de cette initiative.

« En plus d’avoir de la difficulté à acheter des véhicules, il faut prévoir de six mois à un an avant de pouvoir aménager ces véhicules et les mettre en service. Or, la ville de Laval dispose d’une ligne d’assemblage pour les voitures de police qui leur permettent d’effectuer ces travaux à l’interne. Il serait intéressant de pouvoir partager ce service. »

Une vision et des objectifs

Le partage d’information et la standardisation des pratiques se déroulent pour l’instant dans le cadre d’un projet pilote initié par les gestionnaires des parcs de Longueuil, Gatineau, Québec et Laval. Éventuellement, cette initiative devrait aboutir à la mise sur pied d’une association impliquant tout le monde municipal.

« C’est pourquoi nous avons approché l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour leur faire part de nos intentions. »

La collaboration municipale envisagée s’articule autour des trois objectifs suivants, encore dans leur version préliminaire :

  • Créer une tribune d’échange facilitant une culture d’amélioration continue entre les gestionnaires de parcs de véhicules et équipements municipaux ;
  • Devenir une référence en matière d’optimisation des opérations d’acquisition et de maintenance d’une flotte de véhicules et équipements ;
  • Jouer un rôle d’influence afin de favoriser la mise en place d’orientations stratégiques commune au sein de nos organisations respectives.

 

Catégories : Éditorial, Gestion de parc automobile, Parc
Étiquettes : Gestion

EMPLOIS

 
Volkswagen Laurentides
Réceptionniste de soir
 
  SAINT-JÉRÔME
  Permanent
 
 
VOLKSWAGEN DES SOURCES
Directeur des ventes de véhicules d’occasion
 
  DORVAL
  Permanent
 
 
Honda de Boucherville
Directeur(trice) adjoint(e)
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Auto-jobs.ca
Responsable du service à la clientèle - Rive-Nord de Montréal
 
  RIVE-NORD DE MONTREAL
  Permanent
 
 
Hyundai Val-David
Mécanicien.ne ou apprenti.e mécanicien.ne
 
  VAL-DAVID
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES