fbpx

Un parc adapté aux besoins de Gatineau

Autosphere » Parc » Un parc adapté aux besoins de Gatineau
À Gatineau, la diversité de l’offre gérée par le service des travaux publics inclue le déneigement, l’entretien des routes, des trottoirs, des parcs, en passant par le contrôle des animaux, les services de police et de pompiers. Photo Ville de Gatineau

L’offre d’un parc de véhicules municipal est unique : une multitude de services pour répondre aux besoins d’une seule clientèle : la population locale. 

Patrick Larose est directeur adjoint aux Service des travaux publics à la Ville de Gatineau. Photo Ville de Gatineau

Pour une grande ville comme Gatineau, la diversité de l’offre gérée par le service des travaux publics inclut le déneigement, l’entretien des routes, des trottoirs, des parcs, en passant par le contrôle des animaux, les services de police et de pompiers.

« Notre parc comprend près de 500 équipements tels que les remorqueurs et les broyeurs d’asphalte et plus de 750 véhicules moteurs, explique Patrick Larose, directeur adjoint au service des travaux publics de Gatineau. On gère une panoplie d’équipements et chacun de ces équipements est lié à des applications bien précises destinées exclusivement aux services aux citoyens. Servir la population de Gatineau c’est notre vision et notre seul objectif. »

Une gestion avant-gardiste

La gestion du parc de véhicules de Gatineau est considérée comme avant-gardiste par les experts en travaux publics.

« Nous visons l’excellence dans la gestion de nos actifs, confirme Patrick Larose. Nous utilisons un programme performant qui nous permet de suivre à la lettre les recommandations du constructeur, les entretiens recommandés et les garanties, peu importe le type de véhicule. En tout temps, nous sommes au fait de l’état de notre parc et nous suivons son évolution de façon systématique. »

De plus, le service des travaux publics gère le Centre de suivi et de contrôle des opérations ; la majorité des véhicules étant dotés de GPS, le centre est capable de suivre les déplacements des véhicules à tout moment.

Mais c’est en matière d’entretien prédictif que la ville de Gatineau innove.

« Tout le monde connaît l’entretien préventif en fonction des recommandations du constructeur, mais l’entretien prédictif, on commence à en parler de plus en plus dans le milieu, confirme M. Larose. À Gatineau, nous maîtrisons bien l’entretien préventif et nous misons de plus en plus sur des pratiques d’entretien prédictif. Par exemple, on va analyser l’huile pour détecter si le moteur d’un véhicule est en train de s’en aller tranquillement et déterminer si une intervention s’impose pour éviter plus de dommages. »

Rappelons que l’entretien préventif consiste à faire le nécessaire pour éviter une défaillance de l’équipement, alors que l’entretien prédictif vise à prendre un minimum de mesures afin que les équipements puissent être utilisés plus longtemps. De plus, l’entretien prédictif exige des inspections fréquentes et une surveillance constante qui peut être effectuée à distance grâce à l’utilisation de capteurs et d’autres dispositifs liés à l’internet des objets.

Le parc de la ville de Gatineau est équipé pour faire face aux inondations. Photo Déneigement Gatineau

Le plus grand défi de gestion ?

« En 2024, notre plus grand défi est lié à la disponibilité des véhicules. Nous faisons affaire avec le Centre d’acquisitions gouvernementales (CAG) pour l’achat de véhicules, ce qui nous permet de réaliser des économies importantes. Mais on dispose de quelques jours seulement en début d’année pour faire l’achat de nos véhicules sinon ils ne sont plus disponibles. Malgré tout, on doit s’assurer d’avoir des véhicules qui sont en bonne condition d’opération pour offrir le service et de bien gérer les fonds publics. »

Pour les véhicules spécialisés, tel un camion de pompier avec échelle standard, les gestionnaires doivent prévoir un écart de deux ans entre l’achat et la livraison du véhicule. 

« Ces importants délais nous obligent à faire une planification beaucoup plus serrée, car nous devons nous assurer d’avoir les véhicules de remplacement au moment où ils sont nécessaires. »

La ville de Gatineau s’est engagée à verdir le parc d’ici 2030. Photo Déneigement Gatineau

Verdir le parc municipal

La ville de Gatineau s’est engagée à verdir son parc d’ici 2030. L’objectif est de réduire de 50 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. On prévoit donc l’acquisition de 310 véhicules ou camions légers hybrides ou 100 % électriques d’ici six ans.

« On travaille étroitement avec nos Services de transition écologique qui ont établi un plan climat dont une partie concerne l’électrification du parc. À ce jour, nous avons une quarantaine de véhicules hybrides ou électriques sur les 750. C’est un défi important, mais intéressant ; le projet exige la mise en place de tout un processus ainsi qu’une étroite collaboration avec les responsables de la transition écologique et les services d’ingénierie. »

Seuls les véhicules légers seront remplacés, à court terme, par des véhicules électriques. « Je ne vois pas l’ajout d’un camion de pompier électrique dans un avenir rapproché. »

Évidemment, l’électrification d’un parc implique l’installation de bornes de recharge. À Gatineau, on prévoit installer 87 bornes pour prendre en charge les nouveaux véhicules électriques.

 

EMPLOIS

 
SPINELLI TOYOTA POINTE-CLAIRE
Commis comptable
 
  POINTE-CLAIRE
  Temps plein
 
 
Paillé Chrysler Jeep Dodge Ram - Sorel-Tracy
Conseiller.ère en vente
 
  SOREL-TRACY
  Temps plein
 
 
GM Paillé Berthierville
Spécialiste à la livraison de véhicules neufs
 
  BERTHIERVILLE
  Temps plein
 
 
Paillé Chrysler Dodge Fiat Jeep Ram - Nicolet
Spécialiste à la livraison de véhicules neufs
 
  NICOLET
  Temps plein
 
 
St-Hubert Toyota CarrXpert Rive Sud
Directeur.rice commercial.e
 
  RIVE-SUD DE MONTRÉAL
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES