fbpx

Plus de la moitié des Canadiens préfèrent les VÉ aux voitures traditionnelles

Autosphere » Parc » Plus de la moitié des Canadiens préfèrent les VÉ aux voitures traditionnelles
Plus de la moitié des Canadiens préfèrent les VÉ aux voitures traditionnelles. Photo Adobe Stock

L’avenir est peut-être électrique, mais l’évolution vers des transports plus propres continue de s’essouffler, car le coût reste un obstacle majeur pour le public.

Alors, qui conduit le changement et qui est toujours en seconde vitesse ?

Le site de comparaison d’assurances automobiles Compare the Market a interrogé plus de 2500 adultes en Australie, aux États-Unis et au Canada pour connaître leurs préférences en matière de véhicules neufs.

Parmi tous les pays inclus dans la recherche, certains points clés sont restés cohérents :

  • Les hommes sont plus enclins que les femmes à préférer les véhicules électriques
  • Les groupes d’âge les plus jeunes (entre 18 et 34 ans) étaient plus susceptibles de préférer les véhicules électriques que toute autre génération
  • Lors de l’achat d’une nouvelle voiture, les gens étaient plus disposés à dépenser des sommes plus élevées pour des véhicules électriques que pour des véhicules traditionnels
  • Les femmes sont généralement motivées à moins dépenser pour une voiture que les hommes
  • Le prix d’achat et la durée de vie de la batterie/le coût de remplacement sont les deux principaux obstacles à l’achat d’un VÉ
  • Les générations plus âgées (55+) sont les plus susceptibles d’être dissuadées d’acheter une voiture électrique en raison d’un certain nombre de barrières à l’entrée, telles que la durée de vie de la batterie, l’autonomie et le coût de la recharge

Il existe également quelques différences notables entre les trois pays :

  • Les États-Unis sont le seul pays à préférer les véhicules traditionnels aux véhicules électriques
  • Les Canadiens sont plus préoccupés par la performance des VÉ dans des conditions météorologiques extrêmes que tout autre pays
  • Les Nord-Américains sont beaucoup plus enclins que les Australiens à croire que les véhicules électriques ne sont pas écologiques

Les Canadiens préfèrent-ils les véhicules traditionnels ou électriques ?

Si deux véhicules identiques étaient présentés au même prix, mais que l’un était électrique et l’autre traditionnel (essence/diesel), lequel les Canadiens préféreraient-ils ?

La moitié des Canadiens ont déclaré qu’ils préféreraient une voiture électrique (51,4 %), contre seulement 34,1 % qui opteraient pour un véhicule traditionnel. Les autres n’ont pas indiqué de préférence particulière.

Parmi les adeptes des VÉ, les 25-34 ans en sont les plus friands (57 %). Les personnes âgées de 55 à 64 ans étaient la génération la plus susceptible d’opter pour des véhicules traditionnels (40 %). L’étude a également révélé que les hommes étaient légèrement plus susceptibles que les femmes de préférer un VÉ, comme l’indiquent 55 % des hommes contre 48 % des femmes.

Pourquoi les véhicules électriques ne sont pas plus populaires au Canada ?

Quelques facteurs dissuadent les Canadiens de vouloir passer à l’électrique, la principale raison étant le prix d’achat. C’est particulièrement vrai pour les personnes âgées de 65 ans et plus, dont 69 % ont cité l’inabordabilité comme le principal facteur de dissuasion.

Un autre obstacle commun était la compréhension de la technologie, de l’autonomie des véhicules, de leurs performances par temps froid ou extrême, et la croyance qu’ils ne sont pas écologiques.

Seulement 6,6 % des répondants ont indiqué qu’ils ne voyaient aucun obstacle à l’achat d’un VÉ.

Combien les Canadiens sont-ils prêts à dépenser pour un nouveau véhicule électrique ?

Pour comprendre le prix que les gens sont prêts à payer, nous les avons interrogés sur leurs préférences en matière de prix pour les deux types de véhicules. Tout comme les Australiens et les Américains, les Canadiens dépenseraient plus d’argent pour un véhicule électrique que pour un équivalent à essence ou diesel. La majorité des acheteurs ont déclaré qu’ils dépenseraient moins de 45 000 $ pour une voiture traditionnelle, mais qu’ils paieraient un prix plus élevé pour une voiture électrique.

Les Canadiens étaient plus à l’aise pour dépenser jusqu’à 25 000 $ pour des véhicules traditionnels. Alors que près d’un tiers (31 %) de la population dépenserait ce montant pour une voiture à essence ou diesel, seulement un sur cinq (21 %) dépenserait le même montant pour un VÉ.

Bien que les gens soient prêts à dépenser plus pour un VÉ, le fait est qu’ils restent largement inabordables pour beaucoup, le prix étant la principale barrière à l’entrée.

Vous pouvez consulter les résultats complets sur le site web de Compare the Market.

 

AAPEX 2021 Button FR

SEMA 2021 Button FR

GTE 2022 Button FR

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

février

31julToute la journée06PROGRAMME DE LEADERSHIP CCAMUn programme exclusif pour les gestionnaires de concessions

01sep9:00 am30mar(mar 30)1:00 pmCSMO-Auto: ESTIMATION DE DOMMAGES AUTOMOBILES