fbpx

Déménagement Le Clan Panneton : Un parc imprégné de l’esprit de famille

Autosphere » Parc » Déménagement Le Clan Panneton : Un parc imprégné de l’esprit de famille
demengagemnt
« Le parc de Déménagement Le Clan Panneton compte une cinquantaine de véhicules. » PHOTO Déménagement Le Clan Panneton

Déployer chaque jour une flotte de camions transportant les avoirs d’autrui implique de lourdes responsabilités et représente un défi de tous les instants.

Chez Déménagement Le Clan Panneton, c’est en misant sur un savoir-faire éprouvé et une solidarité à saveur familiale que l’entreprise a bâti sa renommée.

Virage vert…

Peu d’entreprises peuvent se targuer d’être aussi connues que Déménagement Le Clan Panneton au Québec.

D’ailleurs, si la majorité des Québécois fredonnent par habitude la ritournelle du jingle publicitaire, l’entreprise, elle, connaît la chanson du métier depuis longtemps avec les bénéfices qui en découlent.

« En 1993, mon père a suggéré un air de jingle qui laissait perplexes les réalisateurs de la publicité. Encore aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans que l’un de nos déménageurs n’entende un client lui chanter cet air », évoque Pierre-Olivier Cyr, copropriétaire de l’entreprise qui compte une cinquantaine de camions.

Pierre-Olivier Cyr est copropriétaire de Déménagement Le Clan Panneton. PHOTO Déménagement Le Clan Panneton

Victime de son succès, Déménagement Le Clan Panneton ajoute en moyenne chaque année trois unités à son parc automobile.

Soucieux de suivre la mission de son père, qui souhaitait diminuer l’empreinte environnementale laissée par la flotte de l’entreprise, Pierre-Olivier Cyr décrète qu’il ne jette jamais son dévolu sur du matériel neuf. En attendant que le marché offre des solutions « camion » avantageuses, il reluque plutôt du côté de l’occasion, recherchant d’abord la marque Hino pour la résistance de ses produits.

« Notre effort écologique consiste à nous procurer des véhicules usagés en excellente condition, notamment après le contrat de location. Nous les retapons et leur redonnons une seconde vie pour qu’ils nous offrent jusqu’à parfois 500 000 kilomètres. »

Lorsqu’un véhicule s’essouffle, souvent après douze, voire quinze années de service, M. Cyr précise que l’entreprise en fait don ou le revend en pièces détachées. Mais pas avant de l’avoir utilisé de façon judicieuse.

« La rotation du matériel est rigoureuse pour éviter le vieillissement prématuré en raison d’une inaction prolongée. L’hiver, nous faisons beaucoup de transport pour Hydro-Québec. Sinon, lors de périodes plus calmes, nous retirons la batterie de quelques véhicules pour les entreposer. »

L’homme aux mains d’or

C’est bien connu, chaque famille compte un membre plus solitaire, isolé, absorbé par son travail.

Chez Déménagement Le Clan Panneton, l’employé qui se frotte au cambouis des véhicules revendique plus de quarante ans de service. En fait, pour monsieur Yvon, la mécanique des camions n’a plus de secret.

« Yvon, c’est notre loup solitaire. Il travaille seul à l’entretien des véhicules, parfois accompagné d’un bras droit. Pour les travaux plus costauds, nous faisons aussi confiance aux Entreprises JLE, situées tout près. »

Dans la foulée de sa besogne, Yvon retranscrit sur un immense tableau les diverses informations inhérentes à la maintenance de la flotte, données qui sont ensuite transférées dans le système télémétrique adopté par l’entreprise.

« Avec Géotab, nous pouvons exercer un suivi plus serré du programme de maintenance. Ce système nous permet aussi de suivre le livre de bord des chauffeurs qui couvrent les plus longues distances », ajoute M. Cyr.

Chauffeur, une vocation

Sur la route, à des kilomètres du siège social, l’employé représente à la fois l’image et le porte-parole de l’entreprise.

Conscient de cet aspect plus névralgique, M. Cyr insiste pour revoir chaque année la formation de ses conducteurs en comptant sur les services d’un ex-agent de la paix du ministère des Transports.

« Auprès de notre équipe, M. Pelissier assure le suivi des nouvelles lois et de l’évolution du réseau routier. »

Dans le même ordre d’idées, à partir des données émises par la télémétrie de Géotab, qui localise aussi les éléments de la flotte en temps réel, chaque chauffeur se voit hériter d’un dossier de conduite.

« À l’interne, un employé assure la gestion des données relatives à l’ensemble du comportement au volant, incluant les départs et les arrêts brusques et les temps d’attente inutiles. Pour nous, c’est essentiel. »

En fait, Pierre-Olivier Cyr, en bon leader conscient que des membres heureux forment une famille unie, milite pour le bien-être de ses troupes.

À preuve, Canal D s’apprête à diffuser la seconde saison de son initiative télévisuelle, Je suis déménageur.

« Avec cette docuréalité, je souhaite redonner ses lettres de noblesse au métier de déménageur, parfois sous-estimé parce que méconnu. »

Déménagement Le Clan Panneton compte une autre succursale à Québec et aspire à mettre sur pied, d’ici deux ans, d’autres « CLANchises » ailleurs en province.

« Déjà à Montréal et à Québec, Déménagement Le Clan Panneton prévoit étendre son parc partout en province d’ici deux ans. » PHOTO Déménagement Le Clan Panneton

« Notre siège social exercera toutefois un suivi adéquat pour bien respecter la renommée de notre bannière », promet Pierre-Olivier Cyr.

Catégories : Éditorial, Parc
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

octobre, 2021

Nos partenaires

Menu
X