fbpx

Vers la fin des subventions de Québec pour l’achat d’un véhicule électrique

Autosphere » Concessionnaires » Vers la fin des subventions de Québec pour l’achat d’un véhicule électrique
L’annonce de l’abolition graduelle des subventions à l’achat d’un VÉ est mal reçue par le secteur automobile. Photo Unsplash / Andrew Roberts

Le budget présenté par le ministre des Finances du Québec Eric Girard hier prévoit la réduction graduelle menant à l’abolition complète des subventions pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride en 2027.

L’annonce déçoit le secteur automobile qui ne s’attendait certes pas que le couperet tomberait si rapidement et brutalement sur le programme Roulez Vert.

Ainsi, dès le 1er janvier 2025, la subvention provinciale passera de 7000 $ à 4000 $ pour les véhicules 100 % électriques et à 2000 $ pour les versions hybrides rechargeables neuves dont le prix de vente est inférieur à 65 000 $.

Les subventions pour l’acquisition pour les véhicules entièrement électriques d’occasion glisseront aussi de 3500 $ à 2000 $. Au 1er janvier 2026, les mêmes subventions seront réduites de moitié avant de disparaitre complètement en 2027.

Ce programme de support financier au virage électrique reste appuyé par la subvention fédérale de 5000 $. Mentionnons que le gouvernement provincial a maintenu la subvention de 600 $ pour amortir le coût d’installation d’une borne de recharge à la maison.

Québec justifie sa décision en mentionnant avoir atteint son objectif d’amorcer l’électrification du parc de véhicules circulant sur ses routes. Si les véhicules électriques restent coûteux par rapport à leurs équivalents électriques, le gouvernement considère que le marché approche de la maturité. Bref, selon le ministre, l’écart de prix a progressivement diminué entre les deux options.

En entrevue au Téléjournal de Radio-Canada, Ian Sam Yue Chi, président-directeur général de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec, s’inscrivait en faux face à cette assertion, mentionnant que la parité entre les prix des véhicules électriques par rapport à ceux à essence n’était pas encore atteinte. Il a aussi mentionné que cette décision de Québec aura un effet de ralentissement du verdissement du parc automobile.

« Le résultat net, c’est que le coût associé à l’achat d’un véhicule électrique va être plus dispendieux, puisqu’on coupe un rabais qui ne pourra pas être compensé par les promotions manufacturières », a-t-il conclut à l’antenne de Radio-Canada.

La Corporation des associations des détaillants d’automobiles du Canada (CADA) a réagi fortement à cette annonce en publiant un communiqué de presse où elle tranche en disant qu’il s’agit d’un pas en arrière pour la transition vers un parc automobile électrique.

« Cette décision survient à un moment où les Québécois sont confrontés à une crise d’abordabilité importante, rendant les rabais à l’achat absolument nécessaires pour l’atteinte éventuelle de la norme VZÉ imposée par ce même gouvernement. La suppression des incitations risque de freiner considérablement le progrès réalisé jusqu’à présent. »

Dans le même communiqué, la CADA invite le gouvernement du Québec à reconsidérer sa décision.

Rappelons que le programme Roulez vert, lancé en 2012, venait appuyer la volonté de Québec de compter au moins deux millions de véhicules électriques sur les routes de la province d’ici 2030. Il y en aurait présentement quelque 250 000 véhicules électriques sur les routes du Québec.

Finalement, cette annonce arrive alors que le gouvernement du Québec émet des craintes au sujet de la capacité d’Hydro Québec à répondre à la demande accrue découlant de l’engouement des Québécois pour le véhicule électrique.

 

EMPLOIS

 
Porsche West Island
Réceptionniste
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
TROIS DIAMANTS AUTO
Directeur.rice commercial.e
 
  MASCOUCHE
  Permanent
 
 
Confidentiel
Directeur(trice) des ventes
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Entrepôt Auto Durocher
Directeur (trice) des ventes
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
Complexe Kia
Conseiller technique
 
  POINTE-AUX-TREMBLES
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES