fbpx

CARSTAR Magog : La galaxie de David

Autosphere » Carrosserie » CARSTAR Magog : La galaxie de David
La façade de CARSTAR Magog. Photo

L’essence dont un être est fait, et ce qu’il en fera, est le secret le mieux gardé.

À Magog, CARSTAR Magog est un vaste atelier de 20 000 pieds carrés où on répare tout type de véhicules, du camion aux bateaux en passant par les remorques et les VR.

Aussi discret qu’il soit, le moins qu’on puisse dire du propriétaire de CARSTAR Magog, est qu’il a sous le capot du tigre alimenté à l’azote.

D’une voix douce et posée, rien ne laisse croire que David Brodeur, enflammé depuis toujours par ce qui est motorisé, a le don de réaliser les rêves en un tournemain, comme l’annonçaient ses débuts.

Bien qu’il soit à mi-quarantaine, on ne compte plus le nombre de bolides qu’il a possédé et vitaminé depuis qu’à 15 ans il avait remonté sa première Camaro : une 83 repeinte en jaune.

À ce moment, il avait été surpris qu’on rie de cette couleur dont le code était celui de la Corvette 70, mais on avait finalement conclu qu’en faisant ce choix, il avait – après tout – eu une bonne idée.

Épreuve réussie

À l’exemple de tout autodidacte, le jeune David ne pouvait en démontant et remontant ce véhicule avoir meilleure initiation des fins dessous de la mécanique, de l’électricité et de la carrosserie.

Costaud, ce premier défi était double : se prouver, de même qu’à son père et ses oncles, qu’il était de la même trempe qu’eux, et célébrer à son volant l’obtention de son permis de conduire ; ce qui eut lieu.

Et de raconter en toute simplicité, sans la moindre pincée de prétention, un parcours professionnel on ne peut plus étonnant, qu’il avait débuté sur « les caps de roue » dès sa majorité.

« Comme manger, il est important d’apprendre chaque jour », dit David.

Un raccrocheur

Propriétaire de CARSTAR Magog depuis 2015, et Compagnon en ses spécialités, David Brodeur est reconnu pour la passion et le souci d’excellence dont il témoigne largement depuis 30 ans. Photo Annie Paquin Photographe

L’histoire de David est non pas celle d’un décrocheur, mais d’un raccrocheur qui avait dès l’adolescence tous les feux verts pour choisir, après une trempette au cégep, de retourner ce qui le motive le plus.

À l’évidence, il avait déjà, dès l’origine, toutes les clés pour redonner vie aux véhicules, les transformer dans les règles à tous égards et en faire à volonté des bolides aussi puissants que rutilants.

Voici où sa passion inextinguible et son goût de la minutie et de la perfection l’ont successivement conduit à la suite de la fermeture de Doré Automobiles où, à 18 ans, il n’était mécanicien que depuis 8 mois.

Feu de tout bois

Aussi allumé que ces moteurs dont la puissance ne cesse de le fasciner, David Brodeur, qui ne peut bien dormir que s’il a appris quelque chose de plus durant sa journée, a toujours fait feu de tout bois.

Il a donc aussitôt profité de cette vacance inattendue et obligée pour s’adonner à plein à la reconstruction de véhicules gravement accidentés, et à pousser la performance toujours plus loin.

Malgré sa polyvalence, qui comprenait déjà une expertise en remontage et transformation de puissants moteurs, il n’a cependant pu résister à relever le défi qu’ensuite on lui propose. 

À 20 ans, il accepte donc de devenir partenaire dans le secteur des véhicules d’occasion et de fonder ainsi le Salon de l’auto : un commerce de Magog qui y a encore pignon.

De défi en défi

Deux ans plus tard, il donnera un sérieux coup de main à Pièces d’auto Omerville qui, à son offre de pièces recyclées, ajoutera un service de mécanique ; une entreprise qu’il achètera et revendra bien plus tard.

Suivent deux septennats : l’un au service des ventes chez Beaucage Chevrolet, dont il sera Directeur, l’autre chez Magog Ford où, le jour de ses 30 ans, il deviendra copropriétaire et responsable du marketing. 

Ses succès plus que notables ont résulté à la fois de ses réseaux de connaissances, dont en bonne partie ceux des sports motorisés, et de la réputation qu’il s’était taillée auprès de la clientèle, dira-t-il.

David Brodeur est solidement secondé par sa femme Jade Lambert Moreau, qui a une formation en notariat. Photo Annie Paquin Photographe

Retour aux sources

Après une pause qui l’a amené sur d’autres voies, celles de la restauration en co-fondant Osé Sushi, et de gestion foncière dont il s’occupe toujours, il accepte en 2015 l’offre de vente du carrossier Yvon Dostie.

Ayant tout soupesé quant au potentiel de l’entreprise et du bâtiment ultra moderne de CARSTAR Magog doté d’un plancher chauffant et d’une climatisation intégrale, il se lance dans ce retour aux sources.

Comme en ses 7 ans chez Ford il avait vu de près, en deux ateliers de carrosserie, l’étonnante évolution de tous les aspects de l’industrie, il n’avait nullement hésité en 2020 à acheter l’entreprise.

Jusqu’aux VR, yachts et voiliers

À l’enseigne de CARSTAR Magog, qui compte une section d’une hauteur de 26 pieds, David Brodeur répare tant les autos que les cubes, poids lourds, véhicules à nacelle, VR, roulottes motorisées, yachts et voiliers.

Il y arrive en entretenant un esprit d’équipe fondé sur le même souci d’accomplissement qu’est le sien, et en veillant à ce que chacun trouve satisfaction en des tâches propres à ses compétences.

​​David Brodeur est convaincu qu’il faut prioriser le besoin qu’a chacun de s’accomplir.

Malgré la pénurie de carrossiers qualifiés, David Brodeur n’embauche que des candidats passionnés par le métier, et n’hésite pas à se tourner vers l’étranger lorsqu’il ne trouve pas d’apprentis sérieux.

Ainsi a-t-il engagé 3 Philippins et 1 Mexicain par l’entremise d’une agence de recrutement international afin de pourvoir des postes de son département spécialisé ; une option qu’il juge indispensable.

Enfin, il a en son jeu cet atout précieux qu’est la rigueur de la formation en notariat de sa femme Jade Lambert Moreau, constamment là pour l’assister.

Valérie Roberge, Marie-Hélène Roberge, Emmy St-Laurent, Simon Lacroix, Pierre Jutras, Aymerick Lemay, Francis Walican, Marc-Antoine Beauvais, Yvon Bergeron, David Brodeur, propriétaire, Pascal Gray, Jade Lambert-Moreau, Allan Challier, Maxime Mayrand, Cédric Challier, Johnuel Cayanan Alberto et Pamela Buzzell forment l’ensemble de l’équipe de CARSTAR Magog. Photo CARSTAR Magog

Le grisant univers de David

David Brodeur, qui roule au quotidien en Jaguar F-Pace, n’est pas un collectionneur, mais un connaisseur qui sait ce qu’ont dans le ventre tous les véhicules qu’il a acquis.

Voici les modèles qu’en 30 ans il a testés, conduits et même transformés, ainsi que quelques précisions à propos d’une dizaine d’entre eux.

  • AC Cobra
  • Camaro 83
  • Camaro IROC-Z
  • Charger 66
  • Chevelle 68
  • Chevy II 67
  • Corvette Stingray 68 convertible 427 p.c. 4 vitesses
  • Corvette Stingray 75
  • Malibu 81
  • Mercedes 560 SL convertible – 2
  • Mustang 65 66 67 68 69
  • Mustang Shelby GT500 Commemorative
  • Mustang Shelby GT500 Eleanor
  • T-Rex
  • Côte-à-Côte
  • Motos
  • Motos marines
  • Motoneiges
  • Hors route
Corvette Stingray 1968 décapotable 427 pc 4 rapports manuels achetée en 2016 d’une dame qui l’avait entreposée dans sa grange durant 12 ans ; j’ai dû lui refaire une p’tite beauté. Photo CARTSTAR Magog
Mustang 2008 GT décapotable bleue. Flambant neuve, on l’avaitentièrement démontée et remontée avec un ensemble CERVINIS et Mustang Shelby 2007 GT 500 Edition commémorative du 40eanniversaire ; rare et difficile à trouver au Québec cette année-là, j’étais allé l’acheter chez un concessionnaire de la Floride. Photo CARTSTAR Magog
Chevy II 1967 ; comme le compartiment moteur avait été incendié, je l’ai entièrement restaurée à la rôtissoire et personnalisée. Photo CARTSTAR Magog
Chopper Kraft Tech moteur S&S 124 pc ; puisque je rêvais depuis longtemps de monter une moto semblable à celles qu’on voit à la télé, je me suis fait ce fut mon projet de 2020 ! Photo CARTSTAR Magog
Mustang 2008 Eleonor ; une autre auto flambant neuve dont j’ai fait une version semblable à celle du film « Parti en 60 secondes » en y ajoutant notamment un « Supercharged ». Photo CARTSTAR Magog
Can Am Maverick X3 2018 : petite machine de course que j’ai modifiée et dont j’ai augmenté la puissance à 225 hp. Photo CARTSTAR Magog
T-Rex 2010 : un véhicule que j’ai adoré, dont la conduite se rapproche le plus de la Formule 1, dit-on. Photo CARTSTAR Magog
Malibu 1981 ; puisque je l’avais montée pour et avec mon père il y a 15 ans, et qu’il est décédé, je la conduis avec fierté. Photo CARTSTAR Magog
Gros bloc Chevrolet de 604 pc et 1050 hp : il s’agit de mon projet de ce printemps, qui était d’installer enfin dans l’une de mes autos une motorisation de plus de 1000 hp. Photo CARTSTAR Magog

 

 

EMPLOIS

 
Boisvert Chevrolet Buick GMC
Représentant.e des ventes – véhicules neufs
 
  BLAINVILLE
  Temps plein
 
 
Chartrand Ford (Ventes) Inc.
Mécanicien.ne automobile d'expérience - spécialité moteur à essence et diesel
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Grenier Volkswagen
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  MASCOUCHE
  Temps plein
 
 
Hamel Chevrolet Buick GMC Ltée
Directeur.rice commercial.e (« F&I ») - 2e et 3e chance au crédit
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
TROIS DIAMANTS AUTO
Conseiller.ère du parc auto
 
  MASCOUCHE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES