fbpx

Pour une intégration plus fluide entre la mécanique & la carrosserie

Autosphere » Carrosserie » Pour une intégration plus fluide entre la mécanique & la carrosserie
La complexité croissante des véhicules exige une plus grande intégration entre les réparations de carrosserie et les diagnostics mécaniques. Photo Repairify

L’évolution de la technologie des véhicules signifie que les limites entre la réparation de carrosserie et la réparation mécanique vont continuer à s’estomper.

Les véhicules deviennent de plus en plus complexes et continuent d’évoluer, tout comme les procédures de réparation nécessaires pour les réparer. Alors qu’il existait autrefois une distinction claire entre les réparations de carrosserie et les réparations mécaniques, cette ligne devient de plus en plus floue. Un véhicule qui a été impliqué dans une collision peut présenter des dommages importants aux capteurs et au câblage, ce qui peut affecter le fonctionnement des aspects mécaniques tels que la direction et le freinage.

En outre, l’industrie des services automobiles est aux prises avec une pénurie constante de techniciens, ce qui constitue un défi supplémentaire. Chris Chesney, vice-président de la formation et du développement organisationnel chez Repairify, explique que la situation est si grave que même les centres de carrosserie progressistes ont du mal à trouver des talents. Et comme il est nécessaire de réparer ces véhicules, beaucoup choisissent de s’associer à des fournisseurs de solutions de diagnostic comme Repairify, et / ou d’investir dans des techniciens mécaniques mobiles pour les aider pendant le processus de réparation. Une autre option consiste à s’associer ou à s’intégrer à une entreprise de service / réparation mécanique existante dans la région.

Identifier les compétences

M. Chesney note également que si l’industrie de la réparation mécanique et de carrosserie automobile a traditionnellement eu tendance à classer les techniciens en fonction de leur niveau de compétence (A, B, C et D), dans l’environnement actuel, un technicien de niveau A peut avoir du mal à réparer certains aspects d’un véhicule, simplement parce que la technologie évolue si rapidement qu’il est impossible de tout apprendre. « Nous [en tant qu’industrie] devons nous-mêmes former les techniciens à des ensembles de compétences spécifiques » , explique M. Chesney. Il s’agit par exemple de posséder des compétences en matière de mise en réseau des données pour résoudre les problèmes liés aux réseaux informatiques à bord des véhicules, qui sont affectés par la nécessité de procéder à des réparations mécaniques et de carrosserie. « Le technicien est capable de résoudre ces problèmes, peu importe la marque ou le modèle du véhicule, car ces systèmes sont normalisés, et il a la formation et les compétences nécessaires pour pouvoir le faire. »

En analysant les besoins du point de vue des aptitudes et des compétences, les ateliers ont beaucoup plus de chances de s’assurer qu’ils embauchent et utilisent les bonnes personnes, qu’ils effectuent les bonnes tâches, ce qui permet d’effectuer les réparations (carrosserie et mécanique) correctement, de garantir la sécurité et le bon fonctionnement du véhicule et de satisfaire le client.

Chez Simplicity Soins d’auto, le vice-président Domenic Prochilo fait remarquer que les exigences et les outils de diagnostic et d’étalonnage étant davantage un « objectif mobile » dans l’environnement actuel des ateliers, les centres et les réseaux de carrosserie doivent prendre en compte certains éléments. L’un des éléments clés est une sorte de certification interne de la formation qui reconnaît qu’un technicien a non seulement suivi la formation nécessaire, mais qu’il a également prouvé son « apprentissage par la mémoire » grâce à des tests validés.

« Chez Simplicity Soins d’auto, nous croyons fermement que les accréditations et les certifications disponibles sont inestimables, déclare M. Prochilo. Ils illustrent que les techniciens sont formés et que le site dispose des outils adéquats pour réparer un véhicule selon les spécifications de l’équipementier. »

Gérer les coûts

En revanche, les coûts associés à cette formation et à ce développement peuvent être très élevés, c’est pourquoi les équipementiers peuvent jouer un rôle clé en rationalisant les outils et la formation nécessaires. « Nous constatons que les équipementiers les plus divers font du bon travail dans ce domaine », explique M. Prochilo, qui note toutefois qu’il existe encore des possibilités d’amélioration, notamment en ce qui concerne les outils de mesure et de numérisation 3D.

Stu Klein, formateur technique, Réseau Fix. Photo Réseau Fix

Chez Réseau Fix, la tendance à une plus grande intégration entre les réparations de carrosserie et les réparations mécaniques s’est traduite par un plus grand nombre d’établissements qui combinent les réparations de carrosserie, les réparations mécaniques et les réparations de vitres sous un même toit, ainsi que par la possibilité pour le réseau de dispenser une formation pertinente et de développer les compétences dans ses centres de formation spécialisés, qui englobent les quatre marques, Fix Auto/Carrossier ProColor, Service Auto Speedy et NOVUS Vitres. Stu Klein, formateur technique pour Réseau Fix, explique que tout revient à minimiser les retards dans le processus de réparation. « L’intégration des réparations de carrosserie et des réparations mécaniques est plus logique du point de vue du temps de cycle », dit-il, ce qui signifie que non seulement un atelier de carrosserie peut effectuer des réparations plus efficaces, mais qu’il peut également améliorer la qualité et la cohérence du processus en contrôlant tous les aspects de la réparation en interne. Cela se traduit non seulement par de meilleures réparations et de meilleurs résultats, mais aussi par une meilleure réputation pour l’entreprise.

 

Catégories : Carrosserie, Éditorial
Étiquettes : Entretien et réparation

EMPLOIS

 
VOLKSWAGEN DES SOURCES
Directeur.rice commercial.e
 
  DORVAL
  Permanent
 
 
VOLKSWAGEN DES SOURCES
Conseiller.ère en vente de véhicules neufs
 
  DORVAL
  Permanent
 
 
Acura Laval
Directeur.rice du service
 
  LAVAL
  Temps plein
 
 
Hamel Honda
Directeur.trice aux renouvellements - St-Eustache
 
  SAINT-EUSTACHE
  Temps plein
 
 
Hyundai Valleyfield
Préposé.e à la livraison de véhicules - montage de dossiers / directeur.rice commercial.e en « back-up »
 
  SALABERRY-DE-VALLEYFIELD
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES