Le portrait du marché par Romans Group

romans rapport

Pour une 13e année consécutive, le Romans Group, une firme américaine spécialisée dans l’analyse du marché automobile nord-américain, publie son rapport sur le marché de la carrosserie.

Ce rapport couvre les marchés américain et canadien en se basant sur les chiffres compilés en 2018. Il vient détailler les grandes lignes des tendances du marché présentées par le président du groupe, Vincent Romans, l’automne dernier devant les propriétaires de multiples ateliers lors du MSO Symposium de Las Vegas.

Le premier constat du rapport est que l’écosystème du secteur de la carrosserie est en profonde mutation, exigeant des entreprises un ajustement rapide aux nouveaux modèles d’affaires et aux technologies. Cette pression est telle que l’analyse prévoit que plusieurs entreprises sortiront de gré ou de force du marché.

Si, au Canada, 2019 a été marquée par l’acquisition de Carrossier ProColor par le réseau Fix Auto, du côté américain, la fusion entre Caliber Collision et ABRA a été tout autant historique en créant une entité commerciale qui regroupe 1000 ateliers dans 37 États.
Ateliers en baisse

Ces regroupements ne sont pas étrangers au fait que si le nombre d’ateliers est en baisse constante au Canada depuis six ans, le volume des ventes est resté relativement stable. Les ateliers appartenant à de grands réseaux – ce qui représenterait selon le rapport de Romans 30 % du nombre total d’ateliers au Canada, – s’accapareraient plus des trois quarts du marché. Cette tendance d’acquisition et de consolidation devrait se poursuivre dans l’avenir.

Il est à souligner que le rapport établit que le revenu moyen par atelier est nettement supérieur aux États-Unis qu’au Canada mais que dans les deux pays, les coûts moyens de réparation vont poursuivre leur hausse.

Constatant que des deux côtés de la frontière une dizaine de compagnies d’assurances détiennent la plus importante part du marché, le groupe Romans juge que leur poids se fera sentir davantage au cours des prochaines années. Les nouveaux processus de réclamation pourraient ainsi changer les relations entre les assureurs et les carrossiers en mettant encore plus d’emphase sur les réseaux de confiance.

Vers une norme pour le secteur

D’autres éléments, selon le Romans Group, vont avoir un impact sur le secteur de la carrosserie dans l’avenir. Les programmes de certification et d’accréditation vont continuer à faire leur chemin. La grande question soulevée est à savoir quelle formule va prévaloir dans l’avenir pour devenir une norme de l’industrie.

Toujours selon ce rapport, la période actuelle est aussi favorable à la diversification des services offerts par les entreprises du secteur, à leur différenciation et aussi à leur spécialisation.

Et en portant le regard plus loin ce rapport annonce les impacts qu’auront l’arrivée des communications 5G, de la télématique, des voitures autonomes ou en partage ou encore de l’intelligence artificielle sur le secteur.

Le rapport complet peut être acheté en s’adressant à Mary Jane Kurowski (maryjane@romans-group.com).

Les grands joueurs canadiens

En ordre d’importance, le rapport de Romans Group place ainsi les joueurs du marché canadien selon les chiffres de 2018.

CSN Collision – Carrossier ProColor

Fix Auto

CARSTAR

Boyd

CarrXpert

Kirmac

Auto Canada

Speedy

Maaco

Calendrier

février

19fev7:30 am4:45 pmAQTR / Colloque mobilité dans les collectivités

21fevToute la journée22Groupe Del Vasto / Congrès

26fevToute la journée28Michelin / Lancement du pneu X-ICE SNOW

mars

02mar5:30 pm10:00 pmCorporation Mobilis / Avant-Première bénéfice du Salon de l'auto de Québec

03marToute la journée08Corporation Mobilis / Salon de l'auto de Québec

04mar3:00 pm10:00 pmNAPA / XPO Rimouski

Nos partenaires

Menu
X