fbpx

Les ateliers Charles Turcotte et fils célèbrent leur 80e anniversaire

Autosphere » Pneus » Les ateliers Charles Turcotte et fils célèbrent leur 80e anniversaire
L'extérieur du point de service de Trois-Rivières des centres de pneus et mécanique Charles Turcotte et fils. Photo Ateliers Charles Turcotte

Les ateliers de pneus et mécanique Charles Turcotte et fils en Mauricie, sous la bannière Point S, célèbrent leur 80e anniversaire de succès dans l’après-marché de l’automobile.

Le fondateur Charles Turcotte et sa femme à leur retraite. Photo Ateliers Charles Turcotte et fils

Très peu d’entreprises dans l’après-marché du secteur de l’automobile peuvent se vanter d’avoir vécu la fin de la Deuxième Guerre mondiale. C’est toutefois le cas des centres de pneus Charles Turcotte et fils, une entreprise familiale fondée en juin 1944, en même temps que les troupes canadiennes mettaient le pied sur Juno Beach en Normandie.

À leurs débuts en 1939, le cofondateur Charles Turcotte opérait une station-service avec ses quatre fils. En juin 1944, M. Turcotte acquiert un garage qui sera opéré par son fils, Eugène Turcotte. Huit mois plus tard, les deux commerces fusionnent et depuis, quatre générations de Turcotte ont porté le flambeau à tour de rôle.

Aujourd’hui, les ateliers Charles Turcotte sont dirigés par Claude Turcotte, secondé par ses fils Bruno et Brandon, et comptent six différents points de service.

Une famille en croissance

La famille Turcotte s’est aussi élargie depuis leurs débuts. Notamment, le vice-président actuel de la bannière, Alain Roy, était entré au garage comme laveur de voitures, il y a de cela cinquante ans: « Je suis passé par de nombreux postes durant toutes ces années : pompiste, remorqueur et, lorsque j’ai fini mes études en comptabilité, j’ai commencé à prendre en charge davantage de tâches de gestion », se rappelle M. Roy.

Aujourd’hui, M. Roy fait pratiquement partie de la famille et a contribué au succès des ateliers de la famille Turcotte.

Oser changer ses procédés pour réussir à long terme

Le secret pour réussir à survivre pendant aussi longtemps dans le monde des ateliers d’après-marché ? D’après Alain Roy, vice-président chez les ateliers Charles Turcotte et fils, tout est dans l’adoption d’une mentalité gagnante: « Le fondateur Charles Turcotte cherchait toujours à être le meilleur dans ce qu’il fait, c’était un réel visionnaire. Notre président actuel, Claude Turcotte, a toujours eu à cœur ce côté visionnaire et c’est ce qui l’a motivé à faire l’acquisition de quatre autres ateliers, en plus de développer un réseau de distribution de pneus qui englobe plus de 200 garages. »

C’est grâce à cette intention de toujours viser la perfection que les centres de pneus et mécanique Charles Turcotte et fils ont réussi à évoluer au rythme effréné du marché de l’automobile. La vision originale du fondateur est au centre de chaque décision prise par l’entreprise.

Les ateliers Charles Turcotte et fils ont changé plusieurs fois leur stratégie d’affaires en diversifiant leurs services au cours des années. Notamment, ils se sont spécialisés dans la vente et la distribution de pneus, dans la mécanique de véhicules lourds et ils ont abandonné leurs stations d’essence pour se concentrer davantage sur la mécanique.

Ajouter des services pour l’avenir

Chaque nouveau service ajouté par la famille Turcotte est choisi de manière stratégique en adoptant une optique à long terme. Par exemple, les pneus sont un produit pour lequel la demande est inélastique. Ainsi, peu importe comment les véhicules évoluent au cours des prochaines années, les Québécois auront toujours besoin de bons pneus pour attaquer l’hiver.

On peut ainsi dire que les centres de pneus et mécanique Charles Turcotte et fils n’ont pas connu leur succès de manière aléatoire. Ils ont su prendre les bonnes décisions aux bons moments.

« Pour réussir à rester en avant de la compétition dans notre domaine, il ne faut surtout pas avoir peur du changement, indique M. Roy. Le monde de l’automobile change rapidement et avec toutes les nouvelles technologies et procédés, et il faut être très proactif si l’on souhaite connaître du succès à long terme dans l’après-marché. »

Un technicien effectuant l’alignement d’un véhicule modifié. Photo Ateliers Charles Turcotte

L’importance de se démarquer par le service à la clientèle

Tout atelier œuvrant dans l’après-marché peut se vanter d’offrir un bon service à la clientèle. Mais chez les ateliers de ce groupe, on met tout en œuvre pour mettre les clients en confiance et leur faire sentir qu’ils font eux-aussi partie de la famille.

« Je crois que la clé de notre bon service à la clientèle réside dans l’empathie que nous avons pour nos clients, explique M. Roy. Dès qu’un client entre avec un problème sur son véhicule, on entre en mode solution et on va vraiment aller avec eux jusqu’au bout de leurs problèmes. C’est pour ça qu’on nous fait confiance depuis aussi longtemps. »

Même si les ateliers Charles Turcotte et fils sont bien reconnus en Mauricie et que leurs affaires vont très bien, l’entreprise continue de mettre les bouchées doubles pour bâtir les meilleures relations possible avec leurs nouveaux clients. S’asseoir sur ses lauriers est hors de question !

Après tout, le portrait de la population de la Mauricie a grandement changé entre les débuts en affaires de M. Turcotte et 2024. En 1941, la population de Trois-Rivières était évaluée à 42 000 habitants contre 140 000 en 2021. Ainsi, il est très important de continuer à offrir le meilleur service pour aller chercher tous ces nouveaux clients potentiels.

« L’une des choses qui nous fait le plus plaisir, explique M. Roy, c’est quand un client nous appelle pour nous confier le véhicule de ses petits-enfants. Offrir le meilleur service à la clientèle, cela permet d’obtenir la fidélité de nos clients, qui parfois perdure d’une génération à l’autre. Pour survivre longtemps dans notre industrie, c’est toujours gagnant de mettre l’effort supplémentaire pour assurer la satisfaction totale de nos clients. »

Les défis actuels de l’après-marché

Même les ateliers qui connaissent le plus de succès dans l’après-marché ont à faire face à des défis de taille en 2024. Tout d’abord, la compétition avec les concessionnaires est encore plus féroce qu’à l’époque. Même si les technologies se complexifient dans les véhicules, les constructeurs ont tendance à cacher davantage les informations portant sur la réparation de leurs véhicules pour forcer les automobilistes à les faire réparer au concessionnaire.

Les procédés dans les ateliers de réparation ont également beaucoup changé au cours des dernières décennies, tel que l’indique M. Roy: « Avant, tout se faisait en personne, c’était plus simple. Maintenant, la majeure partie de notre clientèle passe par internet et les réseaux sociaux pour nous trouver. Ainsi, il faut s’assurer de choisir des gérants qui peuvent nous amener à niveau, tout en véhiculant nos valeurs d’entreprise qui nous ont permis de nous démarquer. »

Pour les années à venir, les centres de pneus et mécanique Charles Turcotte et fils transitionneront hors de leur phase d’acquisition et d’expansion à leur phase de stabilisation du réseau. Pour se faire, ils mettront l’accent sur la formation des directeurs de leurs succursales pour assurer le même bon service dans tous leurs ateliers.

Un technicien travaillant sur le système de climatisation sur le véhicule d’un client. Photo Ateliers Charles Turcotte
Catégories : Éditorial, Pneus
Étiquettes : Gestion, Point S

EMPLOIS

 
ST-JEROME CHRYSLER JEEP DODGE FIAT INC
Conseiller.ère technique
 
  MIRABEL
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Préposé.e de cour
 
  VERDUN
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Conseiller.ère technique
 
  VERDUN
  Temps plein
 
 
CARRXPERT TERREBONNE
Agent.e de liaison
 
  TERREBONNE
  Temps plein
 
 
Subaru de Laval
Commis comptable - secrétaire aux ventes
 
  LAVAL
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES