fbpx

Michelin prévoit arrêter la production de pneus à Ardmore en 2025

Autosphere » Pneus » Michelin prévoit arrêter la production de pneus à Ardmore en 2025
Michelin va réduire la production de pneus à son usine d'Ardmore, dans l'Oklahoma. Photo Adobe Stock

Michelin North America a informé ses employés, ses clients, les responsables des communautés locales et les autres parties prenantes que l’entreprise commencera à réduire la production de pneus à son usine d’Ardmore, dans l’Oklahoma, avec pour objectif d’achever le processus d’ici à la fin de l’année 2025 ou plus tôt.

Les opérations de mélange de caoutchouc à l’usine d’Ardmore devraient se poursuivre.

Cette décision concerne environ 1400 personnes associées aux activités de fabrication de pneus (à l’exclusion des sous-traitants) sur le site d’Ardmore, qui produit des pneus de tourisme depuis 1970. La production de pneus sera progressivement transférée vers les autres usines de pneus tourisme de Michelin en Amérique du Nord.

Conformément aux valeurs de respect de Michelin, l’entreprise s’engage à soutenir les employés, la communauté et les partenaires tout au long de cette transition. Les détails spécifiques seront discutés directement avec les employés à partir d’aujourd’hui, et au cours d’entretiens individuels dans les semaines à venir.

Un paysage en mutation

Le marché nord-américain des véhicules de tourisme évolue rapidement et profondément. Malgré des investissements substantiels au cours des cinq dernières années pour améliorer les capacités techniques et la compétitivité, Michelin a conclu que l’usine d’Ardmore n’est pas équipée pour fournir des pneus à des coûts compétitifs qui répondront à l’évolution des demandes du marché dans les années à venir. La poursuite des investissements pour moderniser l’usine d’Ardmore aurait un impact négatif sur les autres sites américains du réseau.

Les conditions fondamentales du marché qui ont motivé la décision de Michelin sont les suivantes

  • la prédominance des camionnettes et des véhicules multisegments en Amérique du Nord, qui nécessitent des pneus de plus en plus grands ;
  • la transition dynamique du marché vers les véhicules électriques ;
  • les exigences des clients en matière d’amélioration continue de la résistance au roulement et d’autres technologies de matériaux durables.

L’ensemble de ces facteurs ajoute une complexité substantielle au portefeuille de l’entreprise, ce qui nécessite une flexibilité industrielle beaucoup plus grande.

Le calendrier précis n’a pas été déterminé pour les phases spécifiques de la réduction progressive des activités. Toutefois, sur la base des perspectives actuelles de la demande du marché, les activités de l’usine d’Ardmore devraient continuer à baisser progressivement jusqu’au milieu de l’année 2024, date à laquelle la première vague de réduction du personnel aura lieu. D’autres réductions devraient intervenir progressivement jusqu’en 2025, au fur et à mesure que les plans de transition seront finalisés.

Les activités de mélange de caoutchouc de Michelin à l’usine d’Ardmore approvisionnent d’autres usines en Amérique du Nord. Après l’arrêt des activités de fabrication de pneumatiques, ces opérations de mélange de caoutchouc devraient se poursuivre dans un avenir prévisible.

« Michelin s’est efforcé d’être un bon gestionnaire à tous les niveaux pour cette usine et cette communauté. L’arrêt des activités est la décision la plus difficile à prendre », a déclaré Terry Redmile, directeur de la production de la zone Amériques du groupe Michelin.

« L’entreprise a soigneusement exploré toutes les autres options avant de prendre cette décision, a ajouté M. Redmile. Dans les mois à venir, nous travaillerons à chaque étape de la transition avec un sens profond de l’intendance pour la communauté d’Ardmore. Notre objectif est d’apporter un soutien individuel à chaque personne du site d’Ardmore afin qu’elle entame un nouveau chapitre de la meilleure façon possible. Il s’agit également d’entamer des conversations avec les dirigeants locaux et nationaux afin de déterminer les meilleurs moyens de soutenir cette communauté, même après la transition. »

Chronologie

Michelin a interrompu ses activités à l’usine à partir du jeudi 26 octobre au matin, afin de commencer à présenter les détails de la transition directement à chaque membre de l’équipe. Les activités devaient reprendre normalement le samedi 28 octobre en début de journée.

Dans les jours et les semaines à venir, les représentants de l’entreprise discuteront des indemnités de départ avec chaque personne travaillant à l’usine. Michelin proposera des primes de maintien dans l’emploi afin d’assurer une transition en douceur pour les employés et les clients. Lorsque les réductions d’effectifs commenceront en 2024, Michelin proposera une combinaison de préretraites, d’indemnités de départ et d’incitations financières pour l’aide à la relocalisation. Les détails précis n’ont pas encore été communiqués, ce qui permettra d’entamer des discussions individuelles avec les employés dans les jours à venir.

 

Catégories : Communiqué de presse, Pneus
Étiquettes : Gestion, Michelin

EMPLOIS

 
Carrossier ProColor Val-David / Val-Morin
Estimateur.rice - à partir de 30 $ de l'heure et plus selon l'expérience
 
  VAL-DAVID
  Permanent
 
 
Saint-Eustache Chevrolet Buick GMC inc.
Réceptionniste de soir
 
  SAINT-EUSTACHE
  Temps plein
 
 
Prestige Ford
Commis aux pièces
 
  VALLEYFIELD
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Apprenti.e mécanicien.ne
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Confidentiel
Directeur.trice service
 
  MONTÉRÉGIE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

janvier

09jan(jan 9)7:00 am12(jan 12)11:59 pmCES 2024

25jan12:30 pm9:00 pmGrand Forum AIA du QuébecPresented by AIA Quebec