fbpx

Smithers examine les aspects pratiques du noir de carbone recyclé dans la production de pneus

Autosphere » Pneus » Smithers examine les aspects pratiques du noir de carbone recyclé dans la production de pneus
Ici, au Canada, Tyromer, en partenariat avec REVYRE, a développé une stratégie de durabilité efficace pour récupérer le précieux noir de carbone des pneus usagés. Photo Tyromer

La durabilité peut produire des avantages significatifs en matière de réduction des émissions

L’utilisation de noir de carbone récupéré pour fabriquer de nouveaux pneus est une tendance qui ne cesse de croître dans l’industrie du pneu. À une époque où les pratiques commerciales durables sur le plan environnemental prennent de plus en plus d’importance, la possibilité de réutiliser le noir de carbone peut réduire les émissions de dioxyde de carbone dans la production de nouveaux pneus jusqu’à 85 % par rapport à l’utilisation de nouveaux matériaux tels que le noir de carbone traditionnel.

Les premières étapes

Il y a cependant des défis à relever. Dans un récent rapport commandé par Smithers, intitulé The Impact of Sustainability on Carbon Black, l’auteur, Martin von Wolfersdorff, spécialiste du noir de carbone dérivé des pneumatiques et consultant industriel, note que si le développement de l’utilisation de noir de carbone recyclé dans l’industrie des pneumatiques est encourageant, il représente toujours moins de 1 % du noir de carbone total utilisé dans la fabrication de nouveaux pneus dans le monde.

Selon M. Von Wolfersdorff, cela s’explique en grande partie par le fait que la filière d’approvisionnement pour la récupération du noir de carbone est encore considérée comme faible, mais les avantages pour les producteurs de pneus qui choisissent d’adopter une stratégie de récupération du noir de carbone pour la fabrication peuvent être très importants. Non seulement elle permet de réduire considérablement les émissions de CO2, mais elle permet également à l’industrie de réduire sa dépendance à l’égard des produits pétrochimiques traditionnels, sans que cela n’entraîne d’inconvénients importants en termes de performances.

Pneus et émissions des véhicules

Actuellement, l’accent est mis sur le transport en tant que source d’émissions de CO2. La grande majorité d’entre elles concernent les véhicules et les émissions produites par leurs groupes motopropulseurs, d’où l’importance actuelle des systèmes de propulsion à émissions nulles et à batterie. Pourtant, M. von Wolfersdorff affirme que nous devons également tenir compte de l’impact des pneus lorsque nous examinons les émissions liées au transport. Les matières premières des pneus représentent environ 10 % des émissions générées par un véhicule à essence traditionnel, mais si l’on compare avec les véhicules électriques à batterie, ce chiffre passe à 24 %.

Comme dans de nombreux autres secteurs, si la durabilité environnementale est actuellement très en vogue, il est à la fois difficile et complexe d’obtenir des réductions réelles et pratiques des émissions tout en répondant à la demande mondiale en utilisant des matériaux recyclés ou biosourcés.

Tendances politiques

La pression politique exercée par les gouvernements du monde entier amène l’industrie du pneu à chercher des moyens de réduire les émissions et de soutenir la durabilité dans la fabrication, en poussant le secteur vers un modèle de fonctionnement d’économie circulaire où de plus en plus de matériaux sont récupérés et réutilisés au lieu d’être mis au rebut.

Le rapport Smithers de von Wolfersdorff analyse en détail l’intérêt croissant pour le noir de carbone durable et la manière dont il répond aux objectifs de durabilité des fabricants de pneus. Le rapport se penche également sur l’utilisation de charges de caoutchouc alternatives et sur la manière dont elles peuvent répondre aux besoins des industries du pneu et de l’automobile.

Selon M. von Wolferstoff, sur plus de 900 entreprises dans le monde spécialisées dans la fourniture de noir de carbone à l’industrie du pneu, seules 20 d’entre elles environ fournissent du noir de carbone recyclé ou récupéré. Afin d’atteindre les objectifs de durabilité, tant d’un point de vue législatif qu’organisationnel, ce nombre devra augmenter de manière significative dans les années à venir, bien que le succès de cette augmentation dépende de la capacité des fournisseurs de noir de carbone, des fabricants de pneus et des distributeurs à répondre à la demande mondiale.

 

EMPLOIS

 
DESJARDINS FORD LTEE
Préposé.e à la livraison de véhicules
 
  MONTRÉAL
  Temps plein
 
 
MEGA KIA BROSSARD
Représentant.e en vente pour les véhicules neufs
 
  BROSSARD
  Permanent
 
 
MERCEDES-BENZ WEST-ISLAND
Contrôleur.e
 
  DOLLARD-DES-ORMEAUX
  Permanent
 
 
DESJARDINS FORD LTEE
Directeur.rice commercial.e (« F&I »)
 
  MONTRÉAL
  Permanent
 
 
Carrefour 40-640 Toyota
Contrôleur.e adjoint.e
 
  CHARLEMAGNE
  Permanent
 

ARTICLES POPULAIRES