fbpx

Vigilance sur l’équilibreur

Autosphere » Pneus » Vigilance sur l’équilibreur
Les accessoires sur un équilibreur sont des pièces d’usure qui doivent être remplacées régulièrement. PHOTO Shutterstock

Le consommateur reviendra systématiquement s’il sent une vibration après une installation de pneus.

Dans le cadre d’un webinaire organisé le 22 avril par le Wheel and Tire Council du SEMA, des experts ont indiqué l’importance d’un bon entretien de l’équilibreur pour éviter tout retour de clients insatisfaits.

Animé par Mike Lusso, de Hennessy, ce panel a surtout parlé, durant cette rencontre, des problèmes découlant directement de l’équilibreur. Il a souligné que les accessoires liés à l’équilibreur peuvent être la source de vibrations, même si tout indique que la roue est bien équilibrée.

« Il ne faut pas blâmer l’équilibreur si ce sont les accessoires qui demandent à être remplacés, expliquait M. Hennessi. Par exemple, dès qu’un technicien sent un jeu dans le cône de centrage, il devrait s’assurer de le remplacer. Sinon, cette variation dans le positionnement de la roue va fausser le montage. »

Parfois, de la saleté ou de la rouille transférées des jantes peuvent aussi nuire à la précision de l’opération. Les équipements de monte de pneu devraient toujours être nettoyés. Ces experts ajoutent que le pneu doit aussi être arrimé à la jante et qu’une bonne lubrification s’impose.

Remplacer les accessoires

Avec la multiplication des types de jantes et des dimensions de pneu, l’atelier doit veiller à ce que les cônes et adaptateurs soient en parfaite condition. Les conférenciers recommandaient un remplacement du ressort central tous les ans ou 10 000 cycles et celui des cônes et de l’axe fileté aux trois ans ou 30 000 cycles.

Tout le dispositif de serrage doit ainsi contribuer à positionner parfaitement l’assemblage avant l’installation de masses d’équilibrage.
Selon Keith Buckley, de Good Year, Kent Hobson, de Sams Club et Kevin Keefe, également de Hennessy Industries, qui ont pris la parole durant cette présentation, un des facteurs qui réduit le risque de vibration est d’effectuer, dès le retrait des roues, une inspection du véhicule.

« Est-ce que la jante est endommagée, ou la suspension en fin de vie ? demandent-ils. Ou encore, si un roulement est défectueux la vibration pourrait n’avoir aucun rapport avec l’équilibrage de la roue. »

Chose certaine, cet aide-mémoire apparaissait important pour les participants, car une vibration peut aussi représenter un problème de sécurité pour les clients des centres de pneus.

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

septembre, 2021

Nos partenaires

Menu
X