fbpx

Potvin Pneus et Mécanique : Gigantisme et doigté

Autosphere » Pneus » Potvin Pneus et Mécanique : Gigantisme et doigté

De Tadoussac à La Doré, nombre d’automobilistes et camionneurs roulent sur des pneus provenant de Chicoutimi.

Quand on parle du Royaume du Saguenay, impossible de ne pas avoir en tête le nom des Gagnon, le père ayant fait de Potvin Pneus et Mécanique un géant du détail et du gros.

En février, après 30 ans à sa tête, Laval Gagnon transférait l’entreprise, dont le mégacentre du boulevard Talbot, à Yanick et Marie-Ève ainsi qu’à Éric Lagacé et Pierre-Yves Tremblay.

Situé au lieu le plus stratégique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, à deux pas des grands centres commerciaux de Chicoutimi, 45 000 véhicules défilent quotidiennement à ses portes.

À l’automne, ce sont plus de 3000 véhicules qu’il faut déchausser et rechausser en 6 semaines ou moins, et dont il faut entreposer au moins 12 000 roues. Même scénario après Pâques.

Le pouvoir de l’image

Dans l’entreprise depuis toujours, Yanick Gagnon est encore ravi, 10 ans plus tard, de constater l’effet positif  de l’exceptionnelle visibilité de ce mégacentre.

Après les grandes pertes du déluge de 1996, celui-ci avait été construit à la fois à contre-courant de la crise économique de 2008, et dans la vague des géants ateliers de pneus.

Or, contre toute attente, l’achalandage y est vite passé de zéro client à un record en peu de temps. La plupart des automobilistes révélant même y découvrir le nom de l’entreprise ayant pourtant un demi-siècle.

Mieux encore, la modernité et l’atmosphère qui s’y dégage exercent toujours un attrait tel, que bien des clients de longue date le signalent encore, dit-il.

De fait, à ce bâtiment aussi imposant qu’accueillant, s’est ajouté depuis 2016 l’effet en somme magique des couleurs de Point S.

Respect et entraide

Yanick a par ailleurs la certitude que la qualité de l’accueil de la clientèle y est également pour beaucoup, vu aussi le mode « scène » adopté par l’équipe de conseillers.

Sourire, attention et politesse sont mots d’ordre à ces postes clés où le vouvoiement, même entre équipiers, a constamment préséance.

Un « vous » dont l’usage a été décidé de connivence sans trancher avec la culture de cette entreprise, où la pratique du respect comme de l’entraide a un fort accent.

Quant au volet Gestion, parler à chacun avec respect, s’assurer personnellement que tout va pour le mieux, et demander quoi que ce soit avec tact est une formule vraiment gagnante, selon lui.

Un employeur couru

Aux valeurs de respect et d’entraide dont la famille a toujours été empreinte, s’ajoute le sens aigu qu’a Yanick de la responsabilité d’un meneur, sens que partagent ses partenaires d’affaires.

Si le principe est beau, son application et son efficacité le sont davantage, parce qu’ils sont fondés sur le souci de voir à ce que tous, jour après jour, connaissent bien leur vision.

L’ensemble de leur approche explique le grand taux de rétention du personnel, et le désir qu’ont beaucoup de se joindre à leur équipe ou de la réintégrer.

C’est en période saisonnière, alors que tout roule sous la supervision de chefs d’équipe veillant aussi à la formation des surnuméraires, que se révèle cette gestion parfaitement huilée.

Catégories : Pneus

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X