fbpx

La NAFA au Québec dynamique et engagée

Autosphere » Parc » La NAFA au Québec dynamique et engagée
Guillaume Poudrier est président de la firme Géothentic et représentant du Québec au sein de la NAFA. Photo Géothentic

Malgré la fusion de la division du Québec de la NAFA dans la grande région du Nord Est américain, nos activités régionales ne sont pas affectées, bien au contraire.

La décision de la maison mère de la NAFA aux États-Unis d’abolir les chapitres régions pour découper le continent en grandes régions fait que le Québec joint maintenant un grand secteur englobant entre autres les régions des centres urbains de Boston et New York.

Dans la réalité, pour les membres et partenaires de l’association québécoise, cette fusion ne remet nullement en question nos activités. Les rencontres et évènements, comme le tournoi de golf ou encore le populaire Ride & Drive auront bien lien en 2024.

Un des avantages de ce redécoupage est que la NAFA vient appuyer le travail de nos bénévoles en les libérant de bien des tâches administratives.

J’ai eu l’occasion de rencontrer mes confrères représentants des autres régions de notre regroupement et j’ai été agréablement surpris de leur ouverture et par le fait que nous partageons, après tout, la même réalité dans nos opérations quotidiennes. Le premier sujet de préoccupation pour ces collègues est le verdissement de leurs parcs et le gain d’efficacité de leurs activités de transport et de prestation de services publics.

Le Québec, résolument engagé dans le virage vers des pratiques carboneutres, peut partager son savoir-faire avec ces professionnels.

La force du groupe

D’un autre côté, la NAFA est une organisation solide, reconnue et qui offre des programmes de formation conçus spécifiquement pour les gestionnaires de parcs. La certification CAFM (Certified Automotive Fleet Management) par exemple, représente un sceau d’excellence dont des gestionnaires québécois se sont déjà prévalus pour peaufiner leurs connaissances.

Tisser de nouveaux liens avec des gestionnaires américains, mais aussi avec des fournisseurs innovants que nous allons apprendre à connaître est un plus pour notre organisation. Tout en conservant notre identité propre, nous allons pouvoir faire rayonner notre expertise tout en élargissant nos horizons. Il est clair, en discutant avec la direction de la NAFA, que sa volonté est d’encourager ces échanges et ce partage de bonnes pratiques.

Faire partie de cet écosystème élargi va nous permettre d’approfondir nos connaissances du secteur automobile et de bénéficier d’un accès privilégié à une vitrine technologique inspirante. Plusieurs évènements d’envergure touchant notre secteur d’activité se déroulent aux États-Unis dans la grande région avec laquelle nous sommes affiliés, et le support de la NAFA va nous y ouvrir des portes. Cela nous offre, par exemple, la possibilité d’organiser des délégations québécoises pour assister à ces évènements.

Si l’année 2023 a été marquée d’un sentiment d’incertitude concernant l’avenir du chapitre québécois de la NAFA, l’année en cours est sous le signe de la reconnaissance de notre valeur et de l’ouverture vers de nouvelles possibilités.

Le comité de direction de la NAFA au Québec. Photo Michel Beaunoyer

 

EMPLOIS

 
Honda de Saint Jean
Spécialiste en financement - directeur.rice commercial.e
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Honda de Saint Jean
Mécanicien.ne
 
  SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU
  Permanent
 
 
Drummondville Volkswagen
Conseiller (ère) - neuf & occasion
 
  DRUMMONDVILLE
  Temps plein
 
 
Action Grenier Autogroupe
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 
 
Mazda de Boucherville
Conseiller.ère technique
 
  BOUCHERVILLE
  Temps plein
 

ARTICLES POPULAIRES