fbpx

Encore au moins dix ans d’hybrides

Autosphere » Parc » Encore au moins dix ans d’hybrides

Si l’on se fie aux différents analystes, les véhicules hybrides devraient dominer le marché pendant encore au moins dix ans.

C’est du moins ce qu’a affirmé Vincent Cobee alors qu’il était directeur mondial de la planification de Mitsubishi Motors. D’ici une décennie, croit-il, la voiture 100 % électrique sera surtout adoptée par des citadins et les conducteurs plus sensibles à la cause environnementale.

Ça semble aussi le choix de Toyota, qui, cette année encore, ne présente aucune voiture entièrement propulsée à l’électricité ; le constructeur est pourtant un leader de l’industrie verte avec ses nombreux modèles hybrides (Prius, Rav4, Camry et Highlander) vendus au Canada. En marge du Salon de l’auto de Los Angeles, son directeur général pour l’Amérique du Nord, Jack Hollis, déclarait que « s’il existait une demande importante pour des véhicules 100 % électriques, l’entreprise en aurait déjà sur la route », comme le rapportait le site AutoGuide.com.

Dans le passé – 1997 et 2012 – le constructeur a tenté à deux reprises un RAV4 électrique pour finalement le retirer du marché quelque temps plus tard. Selon toute vraisemblance et vu les investissements du constructeur dans la filière de l’hydrogène, il y a fort à parier que son premier modèle sans émission sera plutôt la Mirai – qui convertit le gaz en électricité grâce à sa pile à combustible – et non un modèle typiquement enfichable.

La science derrière les pronostics

L’étude Global Automotive Executive Survey 2019, réalisée par KPMG auprès de 1000 dirigeants des secteurs automobile et technologique – qui a aussi sondé 2000 consommateurs à travers le monde – abonde dans le même sens. Elle souligne que différents types de motorisations coexisteront d’ici 2040 et que celles-ci représenteront respectivement 30 % du marché pour la batterie électrique, 25 % pour l’hybride, 23 % pour les modèles électriques à hydrogène et 23 % pour le moteur à combustion interne.

Selon la financière J.P. Morgan, établie dans une centaine de pays, les véhicules électriques et hybrides représenteront environ 30 % de toutes les ventes de véhicules d’ici 2025. À titre comparatif, en 2016, moins de 1 % des ventes mondiales étaient constituées de modèles électriques rechargeables. Leur part de marché devrait augmenter à 7,7 % au cours des sept prochaines années. Toutefois, les parts de marché des hybrides, qui combinent la combustion interne à des composants électriques, devraient passer de 3 à 23 % au cours de la même période. En ce qui concerne les modèles à combustion interne, leur ratio mondial devrait décroître pour atteindre 40 % du marché d’ici 2030, ceux-ci étant principalement situés dans les marchés émergents.

Bref, l’hybride est un peu comme ce que le végétarisme serait par rapport au végétalisme. Pour le moment, il nous donne bonne conscience sans nous obliger à sacrifier 100 % de nos habitudes, tout en fournissant certains bénéfices comme celui de ne pas avoir à vivre avec l’anxiété de la panne.

LES MODÈLES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES AU CANADA

Sur les 44 175 véhicules électriques vendus au Canada* en 2018 :

  • 22 690 étaient des modèles électriques
  • 21 485 étaient des hybrides rechargeables

* À noter que ces données ne comprennent pas les véhicules hybrides non rechargeables

Source : Mobilité électrique Canada

Catégories : Parc

ARTICLES POPULAIRES

Calendrier

Menu
X