fbpx

Ressources humaines : Attrition ou attraction

Autosphere » Mécanique » Ressources humaines : Attrition ou attraction
Les stratégies de rétention et d’attraction du personnel doivent évoluer et créer un sentiment d’appartenance à l’équipe. PHOTO Pexels

Désirez-vous faire partie de l’attrition ou de l’attraction des employés ? Ce choix vous appartient.

Un nombre record d’employés quittent ou pensent quitter leur emploi, est-ce que les entreprises comprennent vraiment pourquoi ?

Tel que cité par McKinsey suite à leurs recherches auprès de grandes entreprises en Australie, au Canada, à Singapore, au Royaume-Uni et aux États-Unis, sur la nature ainsi que les caractéristiques qui ont contribué à cette grande attrition, ils en sont venus à la conclusion que celle-ci se produit globalement, qu’elle persistera, et qu’elle va même s’accélérer.

Malgré tous leurs bons efforts, beaucoup d’entreprises ne comprennent pas réellement ce qui se passe. Ces compagnies prennent alors de mauvaises décisions et mettent en place des stratégies d’attraction rapides, mais inefficaces basées sur leurs fausses perceptions.

Un taux de roulement inquiétant

La plupart des employeurs vivent un taux de roulement beaucoup plus élevé. Ainsi, 64 % s’attendent à ce que le problème persiste et augmente durant les prochains six mois. Quelque 53 % ont confirmé une augmentation des démissions et départs volontaires comparativement à l’année dernière.

On constate que 64 % des employés qui ont démissionné ont reçu une meilleure offre d’emploi. Toutefois, 36 % qui ont quitté n’avaient aucune nouvelle offre d’emploi devant eux.

De plus, 40 % des employés pensent probablement quitter leurs emplois d’ici 3 à 6 mois. Cette réalité vécue dans les grandes entreprises trouve écho aussi dans vos ateliers.

Les gestionnaires d’atelier luttent pour contrer ce problème, et beaucoup d’entre eux vont continuer leurs luttes pour une simple raison : ils ne comprennent pas vraiment pourquoi les employés partent. Ils ne prennent pas le temps d’enquêter afin de découvrir les vraies causes de cette grande attrition.

Malgré toutes leurs bonnes intentions, ils optent pour des solutions faciles et rapides qui ne règlent pas du tout la racine du problème.  Par exemple : augmenter les rémunérations et offrir plus de bénéfices tels que des bonus de remerciements, sans faire tous les efforts nécessaires afin de solidifier les liens interrelationnels entre collègues et employeurs.

Le résultat ? Au lieu de ressentir de l’appréciation, les employés vivent une relation transactionnelle. Celle-ci leur rappelle que leurs vrais besoins ne sont pas du tout remplis et surtout pas compris.

Les leçons de la pandémie

Une chose que les 18 derniers mois nous ont apprise, c’est que les employés ont grandement besoin de retrouver les aspects humains dans leur travail.

Les employés sont fatigués et plusieurs vivent des deuils. Ils recherchent un sens et une raison d’être dans leur travail. Ils veulent des connexions sociales et interpersonnelles avec leurs collègues ainsi que leurs gestionnaires.  Ces personnes veulent ressentir qu’elles ont un but commun, qu’ils font un avec les membres de leurs équipes.

Certainement que ces techniciens et conseillers, sollicités de toutes parts, veulent une rémunération, des bénéfices et des récompenses justes et adéquates, mais plus que tout cela, les employés veulent se sentir valorisés et appréciés par leurs gestionnaires ainsi que par l’atelier pour lequel ils travaillent. Ils veulent des interactions significatives, qui ont du sens, et qui ne sont pas seulement transactionnelles.

Comprendre les départs

En ne comprenant pas les vraies raisons pourquoi les employés quittent, ainsi que vers quoi ils se dirigent, les entreprises deviennent alors très vulnérables et sont à risques.

Les entreprises savent que beaucoup d’employeurs se conduisent exactement de cette même façon, n’investissant pas suffisamment dans la création d’une expérience plus satisfaisante pour l’employé. Ils ne comprennent pas comment remplir ces demandes pour plus d’autonomie et de flexibilité au travail.

Ce n’est pas nécessaire de continuer sur cette voie qui ne mène nulle part. Si les ateliers font tous un effort concerté afin de mieux comprendre pourquoi les employés quittent et prennent des actions significatives afin d’augmenter leur rétention d’employés, la grande attrition pourrait être transformée en grande attraction.

En saisissant ce moment unique, beaucoup d’entreprises pourraient devenir les gagnants dans cette course afin d’attirer, développer et garder les talents dont ils ont besoin afin de créer une entreprise post-pandémie prospère, croissante et profitable.


Ghislaine Labelle est coach professionnelle, formatrice agréée, conférencière et auteure. Elle compte plus de 15 ans d’expérience auprès de gestionnaires d‘entreprises. www.coachingvisionaction.com.

 

Catégories : Chronique, Mécanique
Étiquettes : ,

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

janvier, 2022

Nos partenaires

Menu
X