fbpx

Canadian Black Book : Mise à jour du marché automobile

Autosphere » Mécanique » Communiqué de presse » Canadian Black Book : Mise à jour du marché automobile
Au cours des huit dernières semaines, la valeur des voitures en gros a diminué de 0,54 % en moyenne chaque semaine. PHOTO Shutterstock

À la mi-juin, nous continuons de voir les prix de gros au Canada diminuer lentement. Tous les segments des véhicules de 2 à 8 ans ont baissé de 0,58 %, soit presque la même chose que la semaine dernière (0,60 %).

Au cours des huit dernières semaines, la valeur des voitures en gros a diminué de 0,54 % en moyenne chaque semaine.

Les segments des camions, des véhicules utilitaires légers et des véhicules multisegments ont diminué de 0,68 %, ce qui est inférieur à la baisse de 0,85 % de la semaine dernière. En moyenne, au cours des huit dernières semaines, les segments des camions ont diminué de 0,61 %. Veuillez noter qu’il s’agit d’ajustements hebdomadaires, donc si l’on considère l’ampleur de la baisse sur 52 semaines sur une année, les chiffres sont décourageants.

L’indice canadien de la valeur du livre noir pour les véhicules de 2 à 6 ans a chuté de 3,20 points supplémentaires en mai, ce qui est très proche de la baisse record de 3,58 enregistrée en avril. Il reste la moitié du mois de juin à venir, mais nous constatons un déclin similaire, peut-être même un peu plus marqué pour le mois.

Nous continuons à penser que les prix de gros continueront à baisser jusqu’à ce que nous atteignions une baisse totale de 17 % dans l’ensemble du secteur. Nous n’avons pas encore vu les prix de vente au détail suivre les tendances du marché de gros, mais il faut s’y attendre dans les prochains mois.

La semaine dernière, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié ses perspectives économiques mondiales. Le point de vue était assez sévère par rapport à l’opinion relativement positive qui existait il y a quelques mois seulement.

Le rapport prévoit que la production (PIB) se contractera de 9,4 % en 2020 s’il y a une deuxième vague de COVID-19. Si la nation échappe à une résurgence du virus, la réduction de la production économique serait «seulement» de 8%.

La reprise de l’économie canadienne ne reviendra probablement pas aux niveaux d’avant la pandémie avant la fin de 2021 ou au-delà. Pendant cette période, on s’attend à ce que le chômage reste élevé.

 

ARTICLES POPULAIRES

AAPEX 2021 Button FR

SEMA360 Button FR

Calendrier

Nos partenaires

Menu
X