fbpx

Un collègue aidant

Une Sentra, un problème intermittent irritant et l’assistance d’un confrère pour conclure la réparation.

Quoi de plus préoccupant qu’un sérieux problème intermittent qui se présente en plein milieu d’un marathon de pneus ? Les minutes sont comptées et les journées ne sont jamais assez longues. Mais cela fait partie du métier.

Ce problème débute à la fin de septembre. Le véhicule en question est une Sentra 2013. La plainte initiale était que l’accélérateur avait cessé de fonctionner une fraction de seconde, deux semaines avant le rendez-vous, sans que l’incident ne se répète depuis l’appel initial.

On commence donc par essayer de trouver une piste de recherche. Je branche l’analyseur et trouve un seul code : C1116 Stop Lamp Switch. Pour que ce code d’anomalie soit enregistré, l’ordinateur des freins antiblocage (ABS) détecte un circuit ouvert dans le circuit de la pédale de frein. Avec cette description du code, on peut comprendre que la procédure que Nissan va nous faire suivre sera de vérifier la continuité des fils entre le module en question et le commutateur de la pédale de frein.

Vue du connecteur de commutateur des feux de freins, qui affiche quatre fils.

Un problème mystérieux

Malheureusement, je sais que le problème n’y est pas et que même après plusieurs essais routiers dans la journée, le symptôme et le code ne se reproduisent pas.

Alors, je conseille à la cliente de repartir et de noter le moment où le symptôme va se reproduire afin que je puisse répéter l’évènement en atelier. Deux semaines plus tard, elle revient et cette fois, elle me confie l’auto pour plusieurs jours car le symptôme s’est repété lors d’une manoeuvre de dépassement, ce qui aurait pu avoir des conséquences désastreuses.

Mais que vérifier ? Le problème s’entête à ne pas se manifester. Il n’y a pas de bulletins techniques et j’ai l’auto depuis deux jours. Les circuits électriques testent positifs, le commutateur ne semble pas être en défaut et je commence à avoir peur de perdre tous mes cheveux sur ce problème.

Appel à l’aide

Encore rien le troisième jour. C’est là que je prends une décision : vu l’intermittence du problème et l’urgence de trouver sa source, c’est à ce point que je demande l’aide d’un confrère, qui me donne une piste concrète à suivre : vérifier s’il n’y aurait pas de l’eau dans un feu arrière. Il a vécu un cas similaire, où un client a eu un accrochage : un feu arrière, craqué, avait laissé de l’eau s’infiltrer.

Dans mon cas, rien de cela, mais une simple buée d’humidité causée par un feu mal scellé. Dans le feu arrière, un court-circuit provoque un retour de courant au module ABS par l’entremise du commutateur de la pédale de frein, causant le problème. Je dois l’avouer, celui-ci était difficile à trouver puisqu’il était intermittent et qu’il y avait une erreur dans les schémas électriques !

Je conclus ma première chronique de 2019 avec ce conseil : priorisez la formation et les bons outils pour être capable de faire face à tous les problèmes qu’on va vous présenter. Et parmi ces bons outils, il faut toujours compter sur un ou deux bons confrères…

Catégories : Mécanique

Articles populaires

Autosphere Mag

AM-Banner.gif

Calendrier

septembre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

octobre

31aoûToute la journée09octNAPA / XPO MontréalVirtuel

05oct(oct 5)10:00 am07(oct 7)1:30 pmAFLA 2020 Corporate Fleet Conference

07oct(oct 7)11:00 am08(oct 8)6:00 pmExpérience virtuelle CCIF 2020

Nos partenaires

Menu
X